Les rebelles houthis du YĂ©men ont attaquĂ© avec des drones plusieurs installations pĂ©trolières saoudiennes, causant de gros dĂ©gâts selon le Wall Street Journal: L’Arabie saoudite rĂ©duira de moitiĂ© sa production pĂ©trolière quotidienne.

L’attaque a provoquĂ© des incendies et de lourds dĂ©gâts, qui, selon certains, entraĂ®neraient de graves perturbations de la production et des exportations de pĂ©trole du royaume.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Dix drones ont pris part Ă  des frappes matinales dans l’usine pĂ©trolière publique Aramco, dont les sites attaquĂ©s sont Babkaik qui est la plus grande installation de traitement de pĂ©trole en Arabie saoudite et le champ pĂ©trolifère du Khourais. Reuters a dĂ©clarĂ© que ses deux sources de pĂ©trole perdaient 5 millions de barils par jour, soit environ 5% de son approvisionnement mondial en pĂ©trole, l’Arabie saoudite produisant 9,8 millions de barils par jour.

Des tĂ©moins ont dĂ©clarĂ© Ă  Reuters qu’au moins 15 ambulances ont Ă©tĂ© vues dans la rĂ©gion. La tĂ©lĂ©vision publique saoudienne a dĂ©clarĂ© que les exportations de pĂ©trole se poursuivaient et n’a pas rĂ©vĂ©lĂ© l’Ă©tendue des dommages causĂ©s. « Aramco » n’a pas encore rĂ©pondu Ă  l’attaque.

« Cette attaque rĂ©ussie va engrainer une grave crise sur le marchĂ© pĂ©trolier et dans l’Ă©conomie mondiale », a dĂ©clarĂ© Bob McNally, directeur de Rapid Energy Group, qui a siĂ©gĂ© au Conseil de sĂ©curitĂ© nationale des États-Unis lors de la deuxième guerre du Golfe en 2003. Andrew Morrison, vice-ministre britannique des Affaires Ă©trangères chargĂ© du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, a dĂ©clarĂ© que l’attaque Ă©tait « totalement inacceptable » et a appelĂ© les Houthis Ă  ne plus endommager les zones civiles saoudiennes et les infrastructures commerciales.

Les attaques ont eu lieu Ă  plus de mille kilomètres de la capitale yĂ©mĂ©nite, Sanaa. L’Arabie saoudite, rappelle-t-on, dirige la coalition des musulmans sunnites dans sa campagne contre les rebelles chiites du YĂ©men, appuyĂ©e par l’Iran.

Les rebelles houthistes ont promis d’élargir la portĂ©e des attaques contre l’Arabie saoudite. Ce n’est pas la première fois que les rebelles houthis attaquent des installations pĂ©trolières en Arabie saoudite. Le mois dernier, un champ pĂ©trolier a Ă©tĂ© attaquĂ© et en mai, les Houthis ont attaquĂ© des stations de pompage. Les deux attaques ont provoquĂ© des incendies, mais n’ont pas endommagĂ© la production de pĂ©trole.

L’Arabie saoudite a accusĂ© son rival iranien d’avoir dĂ©jĂ  attaquĂ© des installations pĂ©trolières et armĂ© des rebelles houthis au YĂ©men. L’Iran a niĂ© toute implication et la prĂ©tention d’armer les rebelles. Qassam Suleimani, commandant de la force iranienne Al-Qods, a fĂ©licitĂ© aujourd’hui les Houthis pour leur opposition aux Saoudiens.

Les tensions dans la région se sont intensifiées au cours des derniers mois à la suite du retrait des États-Unis de l’accord nucléaire et de l’élargissement des sanctions contre l’Iran.

La guerre au YĂ©men a entraĂ®nĂ© la mort de milliers de personnes et la famine de plusieurs millions de personnes, ce qui est en fait une guerre menĂ©e par l’Arabie saoudite et l’Iran, qui tire les ficelles au YĂ©men.

La coalition sunnite musulmane est intervenue dans un conflit au Yémen pour aider un gouvernement reconnu par la communauté internationale et a été évincée du pouvoir dans la capitale Sanaa par les Houthis, qui affirment lutter contre un gouvernement corrompu.

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les dĂ©tenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifiĂ© une photo sur laquelle vous possĂ©dez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.