Viol choquant en Israël : ce week-end, la police a arrêté trois jeunes bédouins soupçonnés d’avoir violé une fillette de 10 ans dans son lit chez elle dans le Néguev, lorsqu’ils sont entrés par effraction dans une maison il y a environ une semaine et ont volé des biens d’une valeur de milliers de shekels.

Les suspects, résidents de Bir Hadaj, âgés de 17 et 21 ans, sont soupçonnés d’être entrés dans la chambre de la fillette de 10 ans, de l’avoir réveillée de son sommeil et d’avoir commis un acte de sodomie sur elle, l’un d’eux fermant la bouche pour qu’elle n’appelle pas sa famille.

L’officier de police chargé de l’affaire choquante a déclaré : « La version de la fille a été jugée crédible et conforme aux conclusions trouvées sur les lieux. C’est une fille courageuse. Elle a donné un témoignage détaillé à un enfant enquêteur. « Il y a un dilemme quant à savoir s’il faut déposer un acte d’accusation contre les trois ou contre l’auteur, puisque deux de ses amis étaient à la maison et n’ont pas empêché l’acte. »

Au cours de l’enquête policière, de nombreux échantillons ont été prélevés avec des empreintes du suspect dans la chambre de la fille violée.

Publicité 

L’avocate Roni Aloni Sedovnik, qui est proche de la famille de la jeune fille, a écrit : « Même moi, j’entends de plus en plus de cas difficiles au travail chaque jour et je sais comment les contenir et les gérer légalement avec des analyses correctement – je suis totalement dépitée par le cas de cette petite fille dormant dans sa chambre – je n’ai pas évoqué dans mes pires rêves que cela pourrait être la fille de l’un de mes meilleurs amis.

Selon l’avocate, «les Forces de défense israéliennes et le gouvernement israélien ont lamentablement échoué à défendre les habitants du sud et du nord du terrorisme nationaliste qui nous frappe depuis des années.  »
« Cher M. Kochavi, vous endormez-vous sur vos gardes ? Étiez-vous occupé que par l’Iran ? À Washington ? Descendez de l’Olympe et ouvrez les yeux : les bandes bédouines qui font rage dans le sud ne se révoltent pas uniquement pour des motifs criminels. Le but de ces gangs bédouins est de faire fuir les juifs.

Enfin, l’avocate Sedovnik écrit : «Le viol d’une jeune fille juive qui dort dans sa maison dans sa chambre est un crime de guerre tel que défini par le Conseil de sécurité de l’ONU et il est temps pour le chef d’état-major occupé à tracer son chemin vers une autre politique… placer les forces de Tsahal dans une véritable opération militaire pour éliminer les pogroms sur les juifs et leurs biens, les pogroms sur les femmes, enfance, honneur privé et collectif. L’état-major coud des costumes pour la politique et ne nomme pas les enfants du sud – le moment est venu pour Tsahal de changer d’attitude envers le peuple, sinon ce n’est plus une armée populaire ».

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE