Les Forces de dĂ©fense israĂ©liennes (FDI) ont dĂ©clarĂ© mercredi matin qu’ils se prĂ©paraient Ă  plusieurs rĂ©ponses possibles comme des frappes aĂ©riennes iraniennes dĂ©s ce soir venant de la Force Qods de la RĂ©publique islamique d’Iran en Syrie, passant d’un calme total Ă  une attaque Ă  grand Ă©chelle.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Nous nous prĂ©parons Ă  la dĂ©fense et Ă  l’attaque, et nous rĂ©agirons Ă  toute tentative de reprĂ©sailles », a dĂ©clarĂ© Ă  la presse Hidai Zilberman, porte-parole de Tsahal, mercredi matin.

« Nous sommes prêts pour trois scénarios: aucune réponse, une réponse mineure et une réponse plus significative », a-t-il déclaré.

Hormis des renforts aĂ©riens mineurs, il n’y a pas eu de changement significatif dans les dĂ©ploiements des FDI dans le nord d’IsraĂ«l mercredi matin. Le commandement du Front national des FDI n’a Ă©galement imposĂ© aucune restriction de sĂ©curitĂ© aux rĂ©sidents du nord.

Mercredi matin, l’armée de l’air israélienne a lancé une vaste opération de frappe aérienne contre des dizaines de bases militaires iraniennes et syriennes en Syrie en réponse à une attaque à la roquette lancée contre le nord d’Israël la veille.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme, basé au Royaume-Uni, a déclaré qu’au moins 11 personnes étaient mortes, dont sept « étrangers » probablement iraniens et d’autres blessés lors des attaques de nuit.

La sĂ©quence vidĂ©o de la Syrie semble montrer un missile de dĂ©fense aĂ©rienne syrien qui s’est Ă©crasĂ© au sol dans une zone densĂ©ment peuplĂ©e peu après son lancement, ce qui pourrait ĂŞtre la cause de certaines des victimes.

« Dans la matinée, nous aurons une meilleure image de leurs victimes », a déclaré Zilberman.

Un haut responsable de la dĂ©fense a dĂ©clarĂ© Ă  la presse qu’IsraĂ«l pensait avoir tuĂ© et blessĂ© plusieurs Iraniens lors de l’attaque.

«Nous avons attaquĂ© un bâtiment avec du personnel iranien Ă  l’aĂ©roport de Damas. Nous estimons qu’il y a des Iraniens morts et blessĂ©s », a dĂ©clarĂ© le responsable, Ă  la condition que l’anonymat soit prĂ©servĂ©.

Le responsable a dĂ©clarĂ© qu’IsraĂ«l avait dĂ©truit six batteries de dĂ©fense aĂ©rienne syriennes, ainsi que plusieurs bâtiments dans des bases militaires syriennes contrĂ´lĂ©es par la Force Qods de la Garde rĂ©volutionnaire islamique d’Iran.

« L’attaque a Ă©tĂ© menĂ©e en rĂ©ponse au lancement des roquettes par la force iranienne Qods depuis le territoire syrien », a dĂ©clarĂ© l’armĂ©e dans un communiquĂ©.

IsraĂ«l a rĂ©pĂ©tĂ© Ă  plusieurs reprises qu’il n’accepterait pas l’enracinement de l’armĂ©e iranienne en Syrie et qu’il se vengerait de toute attaque de la part de la Syrie contre l’État juif.

Zilberman a dĂ©clarĂ© que l’armĂ©e avait attaquĂ© Ă  la fois son hĂ´te, la Syrie, et l’invitĂ©, l’Iran.

IsraĂ«l a Ă  plusieurs reprises mis en garde le dictateur syrien Bashar Assad de ne pas intervenir lors des attaques des forces de dĂ©fense israĂ©liennes contre des cibles iraniennes dans son pays, sans quoi son armĂ©e serait Ă©galement visĂ©e, comme cela s’est passĂ© mercredi.

Les cibles syriennes de l’attaque comprennent des systèmes de dĂ©fense aĂ©rienne modernes mis en service au cours des 10 dernières annĂ©es, ainsi que des centres de commandement et des dĂ©pĂ´ts d’armes, a dĂ©clarĂ© le porte-parole de Tsahal.

L’IAF n’était pas dirigée contre les batteries anti-aériennes de pointe S-300 fabriquées en Syrie en raison de la présence de troupes russes dans ses environs. On ignore si les S-300 ont tiré sur le combattant israélien.

L’IAF a bombardĂ© un centre de commandement iranien Ă  l’aĂ©roport international de Damas et des sites logistiques utilisĂ©s par l’Iran pour transporter des armes dans tout le pays.

Les FDI ont dĂ©clarĂ© avoir coordonnĂ© leur campagne aĂ©rienne avec Moscou par le biais du mĂ©canisme de confusion crĂ©Ă© par les deux pays Ă  la lumière de l’importante prĂ©sence militaire de la Russie en Syrie.

Zilberman a déclaré que les cibles de ses attaques étaient toutes situées à 80 kilomètres de la frontière israélienne et étaient concentrées autour de Damas et du plateau du Golan syrien.

«Notre message aux dirigeants iraniens est simple: vous n’ĂŞtes plus Ă  l’abri. Partout oĂą ils enverront leurs armes Ă  poulpe, nous les couperons », a dĂ©clarĂ© le ministre de la DĂ©fense nouvellement installĂ©, Naftali Bennett.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a dĂ©clarĂ© Ă  propos de l’attaque: «J’ai clairement indiquĂ© que quiconque nous attaque nous attaquera. C’est ce que nous avons fait ce soir avec les objectifs militaires de la Force Qods iranienne et les objectifs militaires syriens.

Les images diffusĂ©es sur les rĂ©seaux sociaux et Ă  la tĂ©lĂ©vision syrienne montraient des explosions nocturnes le long de l’horizon de Damas et des tentatives apparemment syriennes d’intercepter des missiles israĂ©liens.

L’agence de presse syrienne officielle SANA, citĂ©e par une source militaire, aurait dĂ©clarĂ©: « A 13h20 mercredi, des combattants israĂ©liens … ont attaquĂ© les environs de la ville de Damas avec plusieurs missiles. Notre dĂ©fense aĂ©rienne a dĂ» faire face Ă  la forte attaque et a interceptĂ© les missiles hostiles. Elle a Ă©tĂ© en mesure de dĂ©truire la plupart d’entre eux avant d’atteindre ses objectifs.

Les autoritĂ©s syriennes affirment rĂ©gulièrement qu’elles ont dĂ©truit la plupart des missiles lors de ces attaques, bien que la vĂ©racitĂ© de ces affirmations soit discutable. L’armĂ©e israĂ©lienne a reconnu avoir Ă©tĂ© la cible de la dĂ©fense aĂ©rienne syrienne lors de l’attaque et avoir dĂ©truit plusieurs batteries de missiles anti-aĂ©riens en rĂ©ponse.

SANA a ajoutĂ© que l’attaque avait eu lieu Ă  partir de « territoires libanais et palestiniens ». IsraĂ«l lance parfois ses attaques contre la Syrie depuis des avions survolant le Liban voisin.

La Force Qods fait partie du Corps des gardiens de la rĂ©volution de la RĂ©publique islamique, chargĂ©e des opĂ©rations extraterritoriales. Elle est un acteur clĂ© en Syrie, Ă  la fois contre les rebelles et dans les efforts de TĂ©hĂ©ran pour se consolider le long de la frontière israĂ©lienne. menacer l’État juif Ă  partir de lĂ .

Tôt mardi matin, le système de défense antimissile israélien a intercepté quatre roquettes tirées depuis la Syrie sur le plateau du Golan.

Peu de temps après que des explosions aient Ă©tĂ© entendues près de l’aĂ©roport international de Damas, a rapportĂ© l’agence de presse officielle SANA. L’agence n’a donnĂ© aucun autre dĂ©tail, mais sa dĂ©claration a Ă©tĂ© faite peu après que l’armĂ©e israĂ©lienne a annoncĂ© qu’elle avait interceptĂ© les roquettes tirĂ©es depuis la Syrie.

Certains mĂ©dias syriens ont supposĂ© que les explosions constituaient une frappe aĂ©rienne israĂ©lienne, tandis que d’autres ont affirmĂ© qu’il s’agissait peut-ĂŞtre du bruit de roquettes lancĂ©es contre IsraĂ«l.

Les tirs de roquettes ont déclenché des sirènes dans la partie nord du plateau du Golan et en Galilée à 4 h 52, renvoyant les habitants vers des abris antiaériens.

La semaine dernière, les mĂ©dias syriens ont annoncĂ© qu’une attaque israĂ©lienne avait frappĂ© le domicile d’un djihad terroriste palestinien de premier plan Ă  Damas, Akram al-Ajouri, tuant son fils et une autre personne. Le Jihad islamique a accusĂ© IsraĂ«l d’ĂŞtre Ă  l’origine de la frappe Ă  Damas. L’armĂ©e israĂ©lienne a refusĂ© de commenter.

Le mĂŞme jour, une attaque aĂ©rienne israĂ©lienne a tuĂ© le commandant militaire du Jihad islamique, Baha Abu Al-Ata, qu’IsraĂ«l avait reprochĂ© d’avoir lancĂ© rĂ©cemment des roquettes sur leur territoire, lors d’une attaque contre leur domicile Ă  Gaza City. Selon l’armĂ©e israĂ©lienne, environ 450 roquettes ont Ă©tĂ© tirĂ©es sur IsraĂ«l depuis la bande de Gaza Ă  la suite de l’opĂ©ration militaire menĂ©e contre Abu Al-Ata, tandis que l’armĂ©e rĂ©pondait aux objectifs du Jihad islamique. Après 50 heures de combats, le cessez-le-feu entre IsraĂ«l et le Jihad islamique a Ă©tĂ© atteint, mais l’accord reste prĂ©caire.

Israël a mené des centaines de frappes aériennes en Syrie contre des cibles iraniennes ces dernières années, mais ne fait généralement pas de commentaires sur des attaques spécifiques. L’Iran a des forces basées en Syrie, voisine du nord d’Israël, et soutient les terroristes du Hezbollah et de Gaza.

En aoĂ»t, dans une annonce inhabituelle, les FDI ont annoncĂ© qu’elles avaient attaquĂ© des locaux de la ville d’Aqrabah, au sud-est de Damas, près de l’aĂ©roport, pour contrecarrer ce qui serait, selon eux, une attaque imminente Ă  l’aide de drones armĂ©s. contre IsraĂ«l par des combattants soutenus par l’Iran.

En janvier, il a Ă©tĂ© annoncĂ© qu’IsraĂ«l avait lancĂ© une attaque antimissile contre des cibles iraniennes Ă  l’aĂ©roport. L’Iran a ripostĂ© en lançant un missile sol-sol contre le plateau du Golan, au nord, qui a Ă©tĂ© interceptĂ© par le système de dĂ©fense antimissile Iron Dome au-dessus de la station de ski du mont Hermon, selon les forces de dĂ©fense israĂ©liennes.

Le copiĂ© collĂ© des contenus pour les sites et blogs est interdit, seul le lien URL est autorisĂ© . Contactez nous en cas de besoin : [email protected]

Abonnez vous Ă  notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre Ă©mail:

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les dĂ©tenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifiĂ© une photo sur laquelle vous possĂ©dez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.