đź”´ La tension monte d’un cran dans le sud d’IsraĂ«l : DĂ©ploiement du Dome de fer et les itinĂ©raires d’atterrissage de l’aĂ©roport Ben Gurion modifiĂ©s

L’autoritĂ© de l’aviation israĂ©lienne a modifiĂ© les itinĂ©raires d’atterrissage Ă  l’aĂ©roport Ben Gourion afin de pouvoir intĂ©grer les dĂ©fenses anti-missiles avancĂ©es Ă  la suite de la montĂ©e des tensions dans le sud .

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

C’est la première fois depuis la rĂ©cente guerre israĂ©lienne dans la bande de Gaza qu’Israel prend une telle mesure, qui consiste Ă  modifier le tracĂ© des vols empruntant cet aĂ©roport.

Des sources confirment que des batteries de dĂ©fense antimissile Dome de fer supplĂ©mentaires ont Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©es dans le centre d’IsraĂ«l et dans les zones situĂ©es au sud de l’aĂ©roport Ben Gurion.

🟦 ANNONCE 🟦

Plus tĂ´t aujourd’hui, des habitants du sud d’IsraĂ«l ont publiĂ© sur les rĂ©seaux sociaux des photos et des vidĂ©os de chars et de matĂ©riel militaire des forces de dĂ©fense israĂ©liennes se dirigeant vers la frontière de Gaza.

Plus tard jeudi, le groupe terroriste du Hamas a publiĂ© une dĂ©claration dans laquelle il s’est engagĂ© Ă  enquĂŞter sur la roquette lancĂ©e hier vers Beer Sheva .

Publicité 

Dans le même temps, les groupes terroristes du FPLP et du Jihad islamique ont publié des déclarations menaçantes envers Israël en cas de représailles demain.

Le cabinet de sĂ©curitĂ© s’est rĂ©uni Ă  JĂ©rusalem pendant environ cinq heures et demie la nuit dernière pour discuter des derniers dĂ©veloppements dans le sud du pays après l’attaque d’une roquette Ă  Beer Sheva .

Les ministres ont reçu pour instruction de ne pas interviewer les médias sur le contenu de la discussion.

Le ministre du Logement, Yoav Galant, a dĂ©clarĂ©: «Je ne commente pas le contenu des discussions du cabinet, mais je peux dire une chose très explicitement: les règles du jeu sont sur le point de changer. Nous n’accepterons plus le terrorisme d’incendie et la terreur sur les clĂ´tures frontalières.

Les dirigeants ont menacé la bande de Gaza de lancer une opération militaire en cas de poursuite des marches de retour. Demain, la situation pourrait changer si le Hamas décide de respecter le cessez le feu décidé depuis 2014 et si les émeutes stoppent en bordure de Gaza.

   
🟦 ANNONCE 🟦