Le prĂ©sident français Emmanuel Macron a appelĂ© Ă  « l’ordre » dimanche après un sixième week-end de manifestations anti-gouvernementales des « gilets jaunes » marquĂ©es par une participation dĂ©croissante et une violente attaque contre la police Ă  Paris.

S’exprimant lors d’une visite dans l’Etat centrafricain du Tchad oĂą il rendait visite Ă  des troupes françaises servant dans une force antiterroriste, M. Macron a dĂ©clarĂ© : «Il faut qu’il y ait de l’ordre maintenant, du calme et de l’harmonie. Notre pays en a besoin. »

«Il faut de l’harmonie, de l’unité, un engagement sincère pour des causes collectives fortes et nous devons apaiser les divisions», a déclaré le centriste âgé de 41 ans, qui s’est battu pour contenir la colère des travailleurs pauvres dans les petites villes et les campagnes françaises en France.

Il a Ă©galement visĂ© les manifestants qui ont chantĂ© une chanson du controversĂ© comĂ©dien DieudonnĂ© M’Bala M’Bala, un antisĂ©mite condamnĂ©, Ă  l’extĂ©rieur de l’Ă©glise du SacrĂ©-CĹ“ur Ă  Paris, ainsi que ceux qui ont dĂ©capitĂ© une effigie de Macron dans l’ouest de la Charente – deux autres incidents considĂ©rĂ©s comme la preuve d’une radicalisation croissante et de la prĂ©sence d’extrĂ©mistes au sein du mouvement.

Une rescapé des camps a été attaquée par ces mêmes gilets jaunes fan de Dieudonée, dans le métro de Paris.

« Il ne peut y avoir de banalisation de tels gestes qui doivent faire l’objet d’une condamnation unanime et ĂŞtre punis par la loi », a tweetĂ© le ministre Edouart Philippe.

Un total de 38 600 personnes ont participĂ© samedi Ă  une sixième sĂ©rie de manifestations Ă  l’Ă©chelle nationale, selon le ministère de l’IntĂ©rieur, soit environ la moitiĂ© du nombre de celles manifestĂ©es une semaine auparavant.

Dix personnes sont mortes dans des incidents liés aux manifestations, principalement dans des accidents aux barrages routiers mis en place par les manifestants.

 

Pour rester informé 24/24, un seul clic ! 

 

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

2 COMMENTS

  1. Si seulement on pouvait traquer et arrĂŞter DieudonnĂ© et Soral comme on a traquĂ© et arrĂŞtĂ© les Gilets Jaunes…

    Mais bon, ce gouvernement, comme les autres, fait tout le contraire, nous y sommes habituĂ©s maintenant…

    C’est toujours cette mĂŞme stratĂ©gie du chaos qui consiste Ă  Ă©nerver le peuple pour lui imposer des lois liberticides par la suite…