Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le site officiel du guide suprĂŞme Ali Khamenei, publiĂ© le mois dernier, a publiĂ© sa photo d’une date inconnue avec Kassem Suleimani et le secrĂ©taire du Hezbollah, Hassan Nasrallah. « Si vous essayez de nuire aux intĂ©rĂŞts iraniens au Moyen-Orient, vous trouverez dans notre instruction donnĂ© au Hezbollah, une organisation non gouvernementale dotĂ©e de la plus grande puissance de feu du monde, prĂŞte Ă  agir. »

Ce n’est un secret pour personne que l’organisation chiite a Ă©tĂ© construite par l’Iran pour servir d’agression dontre IsraĂ«l, mais principalement comme une arme apocalyptique dans laquelle IsraĂ«l tentera d’attaquer les installations nuclĂ©aires iraniennes. Sur l’idĂ©e du mĂŞme modèle, l’Iran soutient les Houthis au YĂ©men et l’attaque contre la compagnie pĂ©trolière Aramco en Arabie Saoudite par des missiles iraniens par les rebelles est un indice clair.

Il est important de comprendre que, selon des sources du secteur du renseignement, que Nasrallah est considĂ©rĂ© comme l’un des meilleurs experts d’IsraĂ«l et de ses composantes, et fait partie du gouvernement et de ses affaires au sein de la sociĂ©tĂ© libanaise. En tant que tels, Khamenei et Sulaymani s’efforcent de le consulter sur des questions importantes liĂ©es aux processus majeurs auxquels IsraĂ«l est probablement confrontĂ©.

Au-delĂ  de ça, le Hezbollah et les Iraniens dĂ©clarent qu’ils sont unis dans l’action et resserrent la coordination et la coopĂ©ration, pas seulement au nom des centaines de millions de dollars que le rĂ©gime de l’Ayatollah envoie chaque annĂ©e Ă  Beyrouth. Cela renforce le niveau de vigilance du cĂ´tĂ© israĂ©lien pendant la pĂ©riode qui a suivi l’attaque de drone attribuĂ©e Ă  IsraĂ«l contre l’entrepĂ´t du Hezbollah Ă  Beyrouth et en rĂ©action au tir de missiles anti-aĂ©riens contre un poste militaire et aux tirs contre une force d’artillerie.

Le chef d'état-major Aviv Kochavi lors de sa visite des centres de démonstration de la division de Gaza, le 4 octobre 2019. (porte-parole de Tsahal)

L’incident s’est soldĂ© par un miracle après que tous les soldats du Commandement du Nord n’aient pas fait preuve d’une grande discipline et n’aient pas Ă©tĂ© exposĂ©s au feu du Hezbollah (le chef d’état-major Aviv Kochavi n’a pas encore achevĂ© son enquĂŞte – AB). Un Ă©vĂ©nement tactique qui aurait pu entraĂ®ner IsraĂ«l dans un incident ayant des implications stratĂ©giques pour la rĂ©gion.

Cependant, les sources du Hezbollah estiment que ni le Hezbollah, ni le rĂ©chauffement de la frontière syrienne sur le plateau du Golan ne sont actuellement sur le point de se dĂ©grader. Mais sous la pression de l’Iran, l’organisation chiite peut agir d’une manière qui va Ă  l’encontre de ses intĂ©rĂŞts personnels en matière de rĂ©solution des conflits.

Le journal iranien KAYHAN, connu pour son chef suprĂŞme Ali Khamenei.  05 octobre 2019. (Site officiel)

Il est Ă©galement important de souligner la relation complexe entre le Hezbollah et l’État du Liban et ses citoyens. Il y a trois ans Ă  peine, le religieux chiite libanais Subhi al-Topayli, le premier secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du Hezbollah et fondateur de l’organisation, avait critiquĂ© la loyautĂ© aveugle de l’organisation envers l’Iran et avait demandĂ© de nouveau si Nasrallah Ă©tait vraiment un dĂ©fenseur libanais des intĂ©rĂŞts du pays arabe ou un serviteur de l’Iran et de TĂ©hĂ©ran au nom de l’exportation de la rĂ©volution islamique.

Se demander si les Saoudiens rĂ©agiront Ă  l’attaque de leurs installations pĂ©trolières ou si la rĂ©ponse du prince hĂ©ritier saoudien suffira
est dĂ©jĂ  une idĂ©e de ce qui se passe aux frontières israĂ©liennes et du degrĂ© de prĂ©paration Ă  un Ă©ventuel affrontement entre les deux pays, il faut aussi surveiller le comportement de la Maison Blanche Ă  l’Ă©gard de l’Iran. Le prĂ©sident des États-Unis, Donald Trump, devrait-il faire preuve de souplesse après le refus du chef iranien de le rencontrer, ou imposer un autre paquet de sanctions et mĂŞme incorporer une mesure militaire visant Ă  secouer les Iraniens de manière Ă  imposer une rĂ©ponse militaire des Ă©missaires de TĂ©hĂ©ran.

Demandez-vous si les Saoudiens rĂ©agiront Ă  l’attaque des installations pĂ©trolières ou s’ils seront satisfaits de la rĂ©ponse laxiste du prince hĂ©ritier saoudien Mohammed bin Salman, qui a appelĂ© le monde Ă  s’unir contre l’Iran après qu’il est apparu qu’il Ă©tait incapable de dĂ©fendre ses installations pĂ©trolières Ă  l’avenir. Il est Ă©galement important de suivre les publications Ă©trangères sur les attaques contre les intĂ©rĂŞts iraniens imputĂ©es Ă  IsraĂ«l dans toute la Syrie, en Irak et ailleurs pour comprendre si la rĂ©gion va s’aggraver d’une manière qui obligera l’Iran Ă  prendre publiquement position ou Ă  mener une action militaire contre IsraĂ«l. Nasrallah comprend probablement que, dans la pĂ©riode sensible oĂą IsraĂ«l est sous un gouvernement de transition, une rĂ©ponse israĂ©lienne disproportionnĂ©e peut ĂŞtre mise en Ĺ“uvre si ses citoyens sont victimes de prĂ©judices.

Afin d’approfondir la comprĂ©hension de ce qui se passe dans les coulisses du rĂ©gime de l’Ayatollah, on peut examiner des Ă©lĂ©ments visibles dans le journal iranien KAYHAN, qui se trouve Ă  proximitĂ© du guide suprĂŞme Khamenei. Au cours des dernières semaines, le journal a traitĂ© principalement de rhĂ©torique extrĂŞme Ă  l’encontre des États-Unis, de l’Arabie saoudite et conformĂ©ment aux habitudes du rĂ©gime de l’Ayatollah contre IsraĂ«l.

Les manchettes ont Ă©galement fait la une des sanctions et de la pression Ă©conomique imposĂ©es par les États-Unis, avec des prĂŞts d’un montant total de 150 millions de dollars pour l’achat d’appartements pour jeunes couples Ă  Shiraz, Ispahan, Tabriz et Qom. La couverture mĂ©diatique comprenait des projets de loi traitant de la dignitĂ© et de la sĂ©curitĂ© des femmes, contrairement aux publications internationales sur la manifestation du Nikab, lancĂ©es par une femme courageuse appelĂ©e Vida Mohad. Il a Ă©galement Ă©tĂ© fait Ă©tat d’une guerre contre la corruption dans l’industrie automobile, qui visait principalement Ă  fermer un compte entre rivaux politiques et Ă  la première page des heures de retransmission de matches de football des plus grandes ligues europĂ©ennes.

La page principale de KAYHAN couvrait sans surprise la rencontre de Khamenei la veille avec des milliers d’officiers des gardes de la rĂ©volution. Khamenei, arrivĂ© au pouvoir en 1989, cultivait avec ferveur les gardes de la rĂ©volution qui s’Ă©taient formĂ©s il y a une dĂ©cennie dans le but de protĂ©ger le rĂ©gime islamique mais aussi de participer Ă  l’exportation de la rĂ©volution vers le Moyen-Orient.

DĂ©jĂ  au dĂ©but de son discours, Khamenei a fĂ©licitĂ© ses officiers, rappelant l’Ă©poque oĂą les gardes de la rĂ©volution n’avaient que quelques obus de mortiers Ă  exploiter et comment ils dĂ©tiennent aujourd’hui des systèmes d’armes avancĂ©s et des mĂ©thodes de dĂ©fense militaire innovantes. Khamenei a exhortĂ© les officiers Ă  renforcer le lien entre l’Ă©ducation religieuse et la modernisation, Ă  Ă©largir l’engagement social dans le pays, et maintenir un haut niveau de prĂ©paration pour les « grands Ă©vĂ©nements ».

Dans son allocution, Khamenei a parlĂ© des capacitĂ©s de l’Iran Ă  rĂ©sister Ă  la pression amĂ©ricaine s’il continuait et, dans le mĂŞme souffle, a ajoutĂ© que l’Iran avait l’intention de rĂ©duire l’engagement de TĂ©hĂ©ran Ă  l’Ă©gard de l’accord nuclĂ©aire. Une rĂ©alitĂ© qui rapproche le projet nuclĂ©aire iranien pendant moins d’un an Ă  un niveau de plusieurs mois d’un matĂ©riau produisant suffisamment d’uranium enrichi pour un futur bombardement. Relier les menaces qui pèsent sur le projet de missiles balistiques, qui se renforce est une source de prĂ©occupation pour IsraĂ«l.

Khamenei a rĂ©itĂ©rĂ© la ligne qui le distingue ainsi que le commandant en chef de Quds Suleimani, son protagoniste pour avoir poursuivi l’exportation de la rĂ©volution islamique, contrairement Ă  l’opinion du prĂ©sident iranien Hassan Rouhani qui appelle Ă  donner la prioritĂ© Ă  l’Ă©conomie iranienne et au bien-ĂŞtre individuel plutĂ´t qu’aux guerres et aux conflits en dehors d’Iran, comme la Syrie et le YĂ©men.

« N’ayez pas peur de l’ennemi. Aussi puissant qu’il soit », a dĂ©clarĂ© M. Khamenei, ajoutant que les Gardiens de la rĂ©volution devaient prĂ©server leur identitĂ© (une organisation religieuse fidèle Ă  l’ayatollah Khamenei) mais Ă©galement renforcer la coopĂ©ration avec le gouvernement, le parlement, la justice et d’autres secteurs. Khamenei les a Ă©galement exhortĂ©s Ă  maintenir leur popularitĂ© auprès du public et Ă  Ă©viter la laĂŻcitĂ© tout en soulignant l’ampleur des pertes subies par les États-Unis en Irak, en Syrie et en Afghanistan. Un soupçon très Ă©pais des connexions de l’Iran sur la question.

Le chef suprĂŞme n’a pas ignorĂ© la difficultĂ© Ă©conomique, affirmant que le boycott du pĂ©trole iranien les servirait Ă  long terme et intensifierait ses menaces contre IsraĂ«l. Comme il sied Ă  ses discours, il a utilisĂ© une rhĂ©torique manipulatrice tout en essayant de prĂ©server la lĂ©gitimitĂ© du rĂ©gime, des gardiens de la rĂ©volution et du projet nuclĂ©aire.

Une chronique dans le mĂŞme numĂ©ro s’est moquĂ©e de la qualitĂ© des systèmes d’armes avancĂ©s amĂ©ricains qui n’ont pas rĂ©ussi Ă  protĂ©ger l’Arabie saoudite contre une attaque contre les installations de la compagnie pĂ©trolière Aramco et du statut de l’Arabie saoudite au Moyen-Orient. Il inclut les critiques sur le statut de l’hĂ©ritier saoudien et la faiblesse amĂ©ricaine exprimĂ©es en aucune rĂ©ponse Ă  l’attaque de drones attribuĂ© Ă  l’Iran.



Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, Ă  droite de votre Ă©cran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisĂ©): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les dĂ©tenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifiĂ© une photo ou une source sur laquelle vous possĂ©dez des droits d'exclusivitĂ©s, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nĂ©cessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous Ă  notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre Ă©mail:

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.