🔴 Tsahal se prépare au pire : le renforcement des forces militaires le plus important depuis la Seconde Guerre du Liban

Les forces de renseignement et d’artillerie ont Ă©tĂ© transfĂ©rĂ©es Ă  la frontière libanaise pour dissuader le Hezbollah et pour se prĂ©parer Ă  la possibilitĂ© de combats prolongĂ©s. De nouvelles rĂ©vĂ©lations sur l’attaque sur le mont Dov montrent que les terroristes ont marchĂ© sur des centaines de mètres en Israel. Cependant, les responsables de la sĂ©curitĂ© prĂ©cisent que « les soldats n’Ă©taient pas en danger de mort ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Entre temps, l’armĂ©e israĂ©lienne va augmenter ses forces dans le secteur nord Ă  grande Ă©chelle, une situation qui ne s’est pas vue depuis la Seconde Guerre du Liban. Les FDI ont envoyĂ© des troupes Ă  la frontière libanaise, y compris pour la collecte de renseignements et l’artillerie, pour dissuader le Hezbollah de mener une autre attaque.

Le niveau de vigilance et la puissance des forces de Tsahal se sont accrus non seulement pour se prĂ©parer Ă  des tirs Ă  grande Ă©chelle sur des cibles du Hezbollah, mais aussi pour se prĂ©parer Ă  la possibilitĂ© d’une pĂ©riode prolongĂ©e de combat avec l’organisation. Les unitĂ©s militaires en GalilĂ©e ont Ă©tĂ© formĂ©s pour dĂ©tecter les incidents le long de la frontière dans le sud du Liban et pour se prĂ©parer Ă  la possibilitĂ© d’une escalade qui nĂ©cessiterait une attaque gĂ©nĂ©ralisĂ©e de Tsahal.

🟦 ANNONCE 🟦

De plus, on sait qu’une escouade du Hezbollah qui s’est infiltrée en territoire israélien dans la région de Har Dov portait des munitions et des armes lourdes. Au moins trois terroristes du Hezbollah ont escaladé une falaise abrupte à une hauteur de 400 mètres et sont arrivés épuisés près des avant-postes, franchissant la frontière et rentrant profondément en territoire israélien.

Tout au long de la marche des membres du Hezbollah près de la frontière et de l’infiltration en territoire israĂ©lien, ils Ă©taient sous le contrĂ´le et la surveillance total des forces d’observation de Tsahal.

Publicité 

Les responsables de la sĂ©curitĂ© ont clairement indiquĂ© hier qu’Ă  aucun moment il n’y avait de danger pour la vie des forces de Tsahal. « Aucun canon ennemi n’a visĂ© un soldat », ont-ils dĂ©clarĂ© dans la rĂ©gion du Mont Dov et ses environs.

Le commandant du bataillon Shaham de la brigade Nahal, le lieutenant-colonel Ido Ben Anat, qui est stationnĂ© au mont Dov et commandait les forces combattantes, a contrĂ´lĂ© l’incident avec l’aide de l’unitĂ© de GalilĂ©e.

Bien que Tsahal ait surpris les combattants du Hezbollah sur le terrain, aucun tirs n’a Ă©tĂ© effectuĂ© de leur part.

On estime Ă©galement que la cellule a Ă©tĂ© envoyĂ©e pour mener une attaque parce que l’organisation terroriste est sous pression de l’intĂ©rieur et de la part de l’Iran. Cependant, afin de ne pas entraĂ®ner la rĂ©gion dans une escalade, le Hezbollah a choisi d’agir Ă  très courte distance et en prenant peu de risque.

Les commandants du bataillon Shaham ont Ă©tĂ© fĂ©licitĂ©s pour leur performance lors de l’incident de sĂ©curitĂ©, car le chef d’Ă©tat-major a jugĂ© bon de contenir l’incident, afin de permettre de se concentrer sur la Syrie et l’Iran, qui sont des prioritĂ©s de Tsahal pendant cette pĂ©riode. Ces derniers mois, l’armĂ©e de l’air israĂ©lienne a empechĂ© le transfert de cargaisons d’armes qui Ă©taient censĂ©es atteindre le Hezbollah au sud du Liban.

Le gĂ©nĂ©ral de brigade Shlomi Binder, est arrivĂ© aux avant-postes du mont Dov et a rencontrĂ© les commandants et les a fĂ©licitĂ©s pour leur performance. Il a ensuite fait un tour pour voir le site de l’attaque. Des sources de l’Ă©tat-major ont soulignĂ© que le gĂ©nĂ©ral de brigade Binder avait pleinement mis en Ĺ“uvre la politique du chef d’Ă©tat-major et exĂ©cutĂ© le plan conformĂ©ment aux attentes. En outre, des officiers supĂ©rieurs ont notĂ© qu’au cours de l’annĂ©e Ă©coulĂ©e, le commandant de la formation GalilĂ©e avait dispensĂ© une formation prĂ©cisĂ©ment pour de tels scĂ©narios.

La seule interrogation est celle ci concernant la plupart des mĂ©dias qui annoncent le risque d’une nouvelle escalade : si la cellule terroriste du Hezbollah n’a pas donnĂ© immĂ©diatement de rĂ©ponse aux tirs de Tsahal pour Ă©viter un conflit tout en montrant « son lien » Ă  l’Iran, pourquoi s’attendre Ă  de nouvelles attaques ?

   
🟦 ANNONCE 🟦