Les mĂ©dias iraniens et russes ont rapportĂ© que des Su-35 russes avaient Ă©tĂ© envoyĂ©s depuis la base aĂ©rienne de Khomeimi en Syrie pour intercepter une attaque israĂ©lienne prĂ©sumĂ©e près du T-4 au dĂ©but du mois. Le rapport, publiĂ© pour la première fois dans un blog Ă  Avia, puis sur le site Web d’Almasdar News, puis dans Tasnim News en Iran, indique que les Su-35 ont tentĂ© d’ intercepter des avions israĂ©liens en Syrie.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les rapports indiquent que « les combattants israĂ©liens ont dĂ» fuir le Su-35 russe » et en mĂŞme temps que « l’Iran a livrĂ© des systèmes de dĂ©fense aĂ©rienne inconnus Ă  la Syrie ». L’incident s’est produit sur la base de T-4 ou Tiyas Ă  l’est de Homs en Syrie. La base est un point de transit d’armes iranien bien connu et dispose de personnel russe. IsraĂ«l a Ă©tĂ© accusĂ© d’avoir attaquĂ© la rĂ©gion dans le passĂ©. En mai 2018, Ynet a dĂ©clarĂ© qu’IsraĂ«l avait effectuĂ© une frappe aĂ©rienne pour dĂ©truire le troisième système de dĂ©fense aĂ©rienne iranien de Khordad sur la base T-4. La Syrie a dĂ©clarĂ© qu’en juin et juillet de cette annĂ©e et en septembre de l’annĂ©e dernière, il y avait eu plus de frappes aĂ©riennes dans la rĂ©gion.

Les rapports sur le site Web d’Avia suivent d’autres rapports sur le mĂŞme site qui Ă©crivent souvent des histoires sensationnelles sur les actions israĂ©liennes prĂ©sumĂ©es en Syrie. Par exemple, le mĂŞme site a rapportĂ© le 8 dĂ©cembre « qu’IsraĂ«l prĂ©pare de nouvelles attaques contre la Syrie ». Al-Masdar News a rapportĂ© que la dĂ©fense aĂ©rienne iranienne Bavar-373 avait Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©e dans la rĂ©gion. Les deux rapports semblaient s’appuyer sur un compte Twitter appelĂ© @Syrian_MC pour leurs informations. Cette histoire indiquait que la Russie avait prĂ©parĂ© ses combattants et que « l’incident » s’Ă©tait terminĂ© le 6 dĂ©cembre.

L’intĂ©rĂŞt national a indiquĂ© que les Su-35 avaient Ă©tĂ© attaquĂ©s en aoĂ»t et que « des escadrons israĂ©liens avaient Ă©tĂ© forcĂ©s de quitter l’espace aĂ©rien syrien », et le site Web de DefenseWorld a fait une dĂ©claration similaire en septembre. D’autres sites Web de dĂ©fense ont fait valoir que le SU-35 est un avion dĂ©ployĂ© en Syrie en petites quantitĂ©s après qu’il soit devenu opĂ©rationnel en 2014. Le TASS russe a dĂ©clarĂ© en 2018 que le chasseur avait Ă©tĂ© « testĂ© dans le ciel syrien ». Il s’agit d’un chasseur «plus» de 4e gĂ©nĂ©ration qui est super manĹ“uvrable et peut voler jusqu’Ă  2 500 kilomètres Ă  l’heure. C’est un peu plus rapide qu’un F-16.

Les mĂ©dias iraniens de Tasnim semblent cĂ©lĂ©brer l’affirmation selon laquelle la Russie a «persĂ©cuté» les avions israĂ©liens et les a «forcĂ©s» Ă  quitter le pays. L’histoire est venue en mĂŞme temps que des informations selon lesquelles des images satellites montraient un avion cargo atterrissant sur le T-4 et dĂ©chargeant des munitions qui pourraient ĂŞtre utilisĂ©es dans « l’attaque de vengeance » de l’Iran contre IsraĂ«l, selon Israel HaYom. Ces images ont Ă©tĂ© prises le 21 novembre, un jour après les frappes aĂ©riennes qu’IsraĂ«l prĂ©tend avoir menĂ©es contre des cibles iraniennes du CGR en Syrie. « Une grande remorque cargo a Ă©tĂ© montrĂ©e sur la piste de la base T-4 exploitĂ©e par l’Iran, situĂ©e dans le district de Homs. » « Selon certaines informations, IsraĂ«l s’est abstenu d’attaquer la base T-4 en raison de sa division en trois zones contrĂ´lĂ©es par l’armĂ©e russe, iranienne et syrienne, ce qui pose des problèmes qui nĂ©cessiteraient une coordination prĂ©cise avec Moscou en plus du formidable arsenal de sĂ©curitĂ© de la base, qui comprend le système anti-aĂ©rien S-300. » La Russie a fourni le S-300 Ă  la Syrie en octobre 2018 après qu’un S-200 syrien a abattu un avion russe lors d’une frappe aĂ©rienne israĂ©lienne Ă  LattaquiĂ©. L’incident a provoquĂ© une crise momentanĂ©e avec la Russie Ă  cette Ă©poque.

La dĂ©fense aĂ©rienne syrienne est connue pour avoir tirĂ© son S-200 d’une manière extravagante, une fois qu’elle a tirĂ© un missile qui a frappĂ© Chypre par erreur en juillet 2019, et en 2017 a tirĂ© un missile qui a dĂ» ĂŞtre abattu par un système de dĂ©fense aĂ©rienne Arrow au-dessus de la Jordanie , selon la BBC.

La Russie a publiĂ© des informations le 21 novembre accusant IsraĂ«l de quatre jours d’attaques en Syrie en novembre, y compris des raids le 20 novembre et un raid aĂ©rien Ă  Albukamal et deux près de Damas les 12 et 19 novembre. Le secrĂ©taire d’État amĂ©ricain, Mike Pompeo, rencontrera aujourd’hui son homologue russe Sergei Lavrov pour discuter de diverses questions, dont la Syrie. Pompeo a rencontrĂ© le Premier ministre Benjamin Netanyahu au Portugal la semaine dernière et le ministre des Affaires Ă©trangères d’Oman le 26 novembre. Lorsque Netanyahu a rencontrĂ© Pompeo le 5 dĂ©cembre, il a dĂ©clarĂ© qu’IsraĂ«l combattait activement l’agression iranienne. Pompeo a exprimĂ© son soutien Ă  la lutte d’IsraĂ«l contre l’Iran en aoĂ»t et octobre. Le 5 dĂ©cembre, le New York Times a rapportĂ© que l’Iran transfĂ©rait des missiles balistiques Ă  courte portĂ©e en Irak qui menacent IsraĂ«l. Les frappes aĂ©riennes de samedi près d’Albukamal ont tuĂ© cinq combattants pro-iraniens.

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisĂ©): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les dĂ©tenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifiĂ© une photo ou une source sur laquelle vous possĂ©dez des droits d'exclusivitĂ©s, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nĂ©cessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous Ă  notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre Ă©mail:

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.