Une sociĂ©tĂ© de biotechnologie israĂ©lienne a rĂ©vĂ©lĂ© un taux de rĂ©ussite de 100% chez les 10 premiers patients traitĂ©s avec son mĂ©dicament Covid dans le cadre d’un essai clinique de phase initiale au campus de soins de santĂ© Rambam Ă  HaĂŻfa.

La sociĂ©tĂ©, Bonus BioGroup, a prĂ©sentĂ© les rĂ©sultats prĂ©liminaires de son essai de phase I / II Ă  ses homologues lors de la confĂ©rence de l’International Society for Cell and Gene Therapy et a partagĂ© les rĂ©sultats dans une dĂ©claration publiĂ©e Ă  la Bourse de Tel Aviv.

Le Jerusalem Post a passĂ© en revue le PowerPoint prĂ©sentĂ© Ă  la confĂ©rence et la lettre de cinq pages envoyĂ©e Ă  l’Ă©change. Le PDG et directeur de la sociĂ©tĂ©, le Dr Shai Meretzki, a dĂ©clarĂ© au Post que l’Ă©quipe travaille actuellement Ă  la publication de ses rĂ©sultats dans une revue Ă  comitĂ© de lecture.

Bonus MesenCure, composĂ© de cellules stromales mĂ©senchymateuses activĂ©es (CSM) isolĂ©es de tissu adipeux de donneur sain, rĂ©duit l’inflammation, favorise la rĂ©gĂ©nĂ©ration du tissu pulmonaire malade et soulage les symptĂ´mes respiratoires et autres chez les patients souffrant d’insuffisance respiratoire potentiellement mortelle causĂ©e par le COVID- 19.

« Jusqu’Ă  prĂ©sent, les rĂ©sultats du traitement avec le mĂ©dicament MesenCure sont extrĂŞmement impressionnants et constituent une amĂ©lioration par rapport aux rĂ©sultats d’autres traitements », a dĂ©clarĂ© le Dr Shadi Hamoud, chercheur principal de l’essai clinique et directeur adjoint du DĂ©partement de mĂ©decine interne E de le Rambam.

Publicité 

Il a dĂ©clarĂ© que les rĂ©sultats Ă©taient si prometteurs que l’hĂ´pital examinait dĂ©jĂ  l’utilisation du traitement pour d’autres indications.

Bonus rapportĂ© sur 10 patients COVID-19 âgĂ©s de 45 Ă  75 ans, tous prĂ©sentant des symptĂ´mes sĂ©vères. Quatre-vingt dix pour cent d’entre eux avaient Ă©galement des comorbiditĂ©s.

Les donnĂ©es ont montrĂ© une diminution de 40% de l’inflammation pulmonaire avec le traitement, de 55% Ă  15%, comme on le voit sur les radiographies thoraciques.

En outre, les patients ont montré une amélioration significative de la fonction respiratoire, car la saturation en oxygène du sang a augmenté de 95% et la fonction pulmonaire est revenue à des niveaux presque complètement normaux après seulement un mois.

Meretzki a partagĂ© une image de laboratoire d’un poumon sain, d’un poumon malade et d’un poumon traitĂ© avec MesenCure.

« Le poumon traité semble presque identique au poumon normal et sain: guérison complète, prévention complète des lésions pulmonaires », a déclaré Meretzki.

De manière plus surprenante, les patients sont sortis de l’hĂ´pital en moyenne seulement un jour après l’injection.

Et il n’y avait aucun effet indĂ©sirable associĂ© Ă  MesenCure, a rapportĂ© la sociĂ©tĂ©.

Meretzki a dĂ©clarĂ© que l’essai avait suivi les patients pendant 30 jours après l’administration du traitement. Tous sauf un ont survĂ©cu. Le patient dĂ©cĂ©dĂ© n’est pas mort du COVID-19, mais d’une comorbiditĂ©.

De nombreux patients atteints de COVID-19 meurent d’une production accrue de molĂ©cules inflammatoires appelĂ©es cytokines, plutĂ´t que du virus lui-mĂŞme, a expliquĂ© Meretzki. Lorsque le système immunitaire sĂ©crète trop de cytokines, une «tempĂŞte de cytokines» peut se produire. Une telle rĂ©ponse immunitaire excessive endommage les tissus pulmonaires sains, entraĂ®nant un syndrome de dĂ©tresse respiratoire aiguĂ« ou une dĂ©faillance, et finalement la mort.

Bonus a été fondé en 2008. Il travaille avec CMM depuis une décennie depuis son siège à Haïfa, où il a développé son produit phare, une greffe osseuse tissulaire qui est également basée sur CMM.

Meretzki a déclaré que les MSC sont des cellules qui «se trouvent en chacun de nous ; ils sont responsables du contrôle des dommages et de diverses activités quotidiennes ».

Lorsque l’Ă©pidĂ©mie de coronavirus a commencĂ© au dĂ©but de 2020, Bonus a commencĂ© Ă  enquĂŞter sur le potentiel des MSC Ă  rĂ©duire Ă©ventuellement la tempĂŞte de cytokines chez les patients de COVID-19.

L’essai de phase II devrait se poursuivre au Rambam et inclure 50 autres patients. Cependant, en raison du faible niveau d’infection en IsraĂ«l, Bonus a Ă©galement demandĂ© l’autorisation de mener l’essai en Europe, a dĂ©clarĂ© Meretzki.

Il a dĂ©clarĂ© au Post que l’essai de phase II devrait ĂŞtre achevĂ© rapidement une fois que les patients restants seront entièrement inscrits.

Il existe encore un nombre Ă©levĂ© de cas graves de COVID dans le monde. Au 28 mai, Meretzki a indiquĂ© qu’il y avait 93 956 cas graves sur un total de 14 603 155 cas, soit environ 0,6%.

🔊 Abonnez vous à la nouvelle Newsletter !

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE



IMPORTANT 

Facebook nous censure depuis quelques semaines. La solution ? Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News Sans censure, rejoignez moi sur l'application Telegram : https://t.me/infoisraelnews