NEW YORK, NEW YORK - SEPTEMBER 22: President of the State of Palenstine Mahmoud Abbas waits to address the United Nations General Assembly at UN headquarters, September 22, 2016 in New York City. According to the UN Secretary-General Ban ki-Moon, the most pressing matter to be discussed at the General Assembly is the world's refugee crisis. (Photo by Drew Angerer/Getty Images)

L’Autorité palestinienne a envoyé une lettre de 4 pages aux Nations Unies, à l’UE, aux États-Unis et à la Russie, qui dit que l’autonomie palestinienne est prête pour des négociations directes avec Israël.

Il est proposé que les négociations commencent à l’endroit où elles se sont interrompues en 2014. La proposition sera retirée si Israël commence l’annexion d’une partie des territoires de Judée-Samarie.

« Personne n’est plus intéressé à conclure un accord de paix que les Palestiniens, et personne ne peut perdre plus que les Palestiniens en l’absence de paix », indique la lettre. Il indique également que les Palestiniens sont prêts à disposer d’un arsenal d’armes limité dans leur État, mais de puissantes forces de police pour maintenir l’ordre public.

Le document implique également des «modifications mineures des frontières de 1967» basées sur l’échange de territoires.

Pour suivre le processus de paix, il est possible d’inviter des forces de maintien de la paix des Nations Unies à être déployées dans la région.

Selon le rapport de Kan, Benjamin Netanyahu a déclaré lors d’une conversation privée que « l’annexion est un processus compliqué », donc cela ne commencera pas le 1er juillet : « Nous avons de bonnes négociations avec les Américains, et quand j’aurais quelque chose à vous faire savoir, je vous le ferai savoir. »

🟦 ANNONCE 🟦

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Alyaexpress-News 

Ougasheli.com 

   

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.