S’adressant aux dirigeants mondiaux lors du débat général annuel de l’Assemblée, toussant et se battant pour ses paroles, le président de l’AP, Abbas a déclaré que Jérusalem «n’est pas à vendre».

Le dirigeant âgé a critiqué les récentes mesures prises par le gouvernement Trump concernant le statut de capitale d’Israël à Jérusalem, le déplacement de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem et la réduction de l’aide, affirmant qu’ils ont sapé la solution des deux États et renié les accords antérieurs.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Nous avons attendu son initiative de paix avec la plus grande patience, mais nous avons été choqués par les décisions et les actions qu’il a entreprises qui contredisent complètement le rôle et l’engagement des Etats-Unis dans le processus de paix », a déclaré M. Abbas.

Abbas a ensuite appelé le président Trump à annuler ses décisions et ses décrets publics sur Jérusalem, à aider les arrière-petits-enfants des soi-disant réfugiés palestiniens et des communautés juives de Judée-Samarie à sauver les perspectives de paix.

Abbas a déclaré que « nous ne sommes pas contre les négociations et n’avons jamais rejeté les négociations et nous continuons à étendre nos mains pour la paix ».

« Nous n’accepterons pas la seule médiation américaine dans le processus de paix parce que les Etats-Unis ont perdu leur éligibilité – ils ont trop de préjugés envers Israël », a-t-il déclaré.

Abbas a conclu son discours en «rendant hommage aux martyrs» [terroristes honorables musulmans éliminés et prisonniers courageux [terroristes musulmans condamnés]

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !