Abbas honore Amna Muna, la terroriste qui a tué le jeune Ofir Rahum d’Ashkélon

 

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Selon le journal Haaretz, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a critiqué le président palestinien Mahmoud Abbas pour sa rencontre avec des terroristes palestiniens qui ont été libérés comme Amna Muna lors d’une visite en Turquie ce mercredi.

Muna, qui a été libérée vers la Turquie pendant la première étape de l’échange de Gilad Shalit avec le Hamas, avait été condamné à perpétuité pour avoir assassiné Ofir Rahum, un adolescent israélien d’Ashkelon.

Ce mercredi, Radio Israël a rapporté que M. Abbas avait rencontré en privé  Muna pendant sa visite en Turquie après la tenue d’une réunion de groupe avec le reste des Palestiniens expulsés vers la Turquie dans l’affaire Shalit.

En réponse à cette rencontre, le bureau du Premier ministre a publié un communiqué plus tard mercredi, en disant qu’il était «choqué de voir l’homme qui prétend au monde entier qu’il vise la paix avec Israël décide dès ses premiers déplacement à l’etranger (dont la Turquie) de retrouver en secret une méprisable meurtrière.  »

 Ha’aretz n’a pas donné les détails de l’assassinat de  Ofir Rahum, et le rôle de cette terroriste Amna Muna  fut très  important :

Voici l’histoire, tirée de Wikipedia:

Mona Awana, qui a ensuite été arrêtée par la police israélienne, a dit qu’elle a décidé le jour où les Palestiniens ont réalisé le  lynchage des soldats israéliens à Ramallah en 2000 d’enlever un Israélien et de l’assassiner. Mona était présente au lynchage de Ramallah, et a dit qu’elle était «excitée» par ce qu’elle voyait. Peu après, Mona a commencé à prendre contact avec des Israéliens sur Internet. Elle a contacté plusieurs adolescents israéliens par l’intermédiaire des chats sur internet. Puis elle a ciblé Rahum avec qui elle a fait semblant de commencer une romance en ligne. Dans les conversations qui ont duré plusieurs mois Mona a décidé de lui donner rendez vous   à Jérusalem. Lorsque Rahum a suggéré un lieu proche de son domicile, elle a dit qu’elle ne pouvait pas car elle n’avait pas de voiture. Quand il a dit que ses parents s’y opposeraient, elle a promis de le ramener. Cette promesse et quelques insinuations sexuelles ont convaincu le garçon. «Tu ne peux pas savoir comme je suis impatiente de te voir ce  mercredi, » est la phrase que Mona lui a écrit deux jours avant. Quand il est venu à sa rencontre, elle a convaincu qu’il sera escorté à Ramallah.

 

Awana l’a conduit vers Ramallah. Selon des témoins oculaires palestiniens interrogés, à un endroit préétabli, elle est sortie de la voiture et trois hommes armés palestiniens à l’intérieur ont tirés sur Ofir plus de 15 fois. Un terroriste a pris le corps de Ofir afin de le dénigrer, tandis que les autres ont fui dans un second véhicule avec la complice.

Ce n’était pas un simple assassinat. C’était un acte de sang froid, la mort vicieuse d’un garçon innocent et d’un adolescent dont le seul crime était d’être un Juif israélien. Cela fait d’elle une héroïne auprès de l’Autorité palestinienne.

Abbas n’a pas simplement  rencontré dans le cadre d’une foule d’ex-prisonniers. Il a montré son honneur et un respect pour cette tueuse d’enfant dans une  rencontre en privé! (La vidéo entière est fièrement affichée sur le canal d’Abbas sur YouTube.)