Un projet de construction de neuf éoliennes près du kibboutz Ein HaShofet dans le nord d’Israël, à environ 18 km de la ville de Haïfa, dans une zone écologiquement sensible où vivent les rares faucons rouges, a été annulé par le comité de district car il pouvait causer des dommages disproportionnés à l’environnement, a rapporté Haaretz , ce dimanche.

Ou, en termes conceptuels, un programme respectueux de l’environnement a été tué en raison de la mise en danger de l’environnement… c’est ainsi.

Le comité a entendu des témoignages la semaine dernière que les pales rotatives des neuf éoliennes de 540 pi de hauteur pourraient décimer la population de faucons rouges de la région. Le faucon rouge (Falco naumanni), un petit oiseau de proie niche de la Méditerranée à travers l’Afghanistan et l’Asie centrale, jusqu’à la Chine et la Mongolie. C’est un migrant d’été, hivernant en Afrique et au Pakistan et parfois en Inde et en Irak. Il arrive dans le nord, lors de la période de reproduction.

La zone prévue pour les éoliennes, au sud du kibboutz Ein HaShofet, n’est pas officiellement une réserve naturelle, mais a un statut de zone écologiquement sensible, reconnue par l’UNESCO.

Le plan de construction des éoliennes a été promu par le kibboutz en coopération avec le groupe énergétique vert israélien Energix. Lors de l’audition du comité de district, un représentant de la société de protection de la nature a mis en garde car les oiseaux de proie rares pouvaient être décimés par les pales des éoliennes, suggérant que les avantages de l’énergie électrique des turbines ne justifieraient pas les dommages à l’environnement.

Publicité 

Selon Smithsonian.com, les statistiques sur les décès d’oiseaux des éoliennes se situent entre 10 000 oiseaux tués chaque année et dans le monde,   à 600 000, le nombre scientifiquement accepté étant compris entre 140 000 et 328 000 oiseaux qui meurent chaque année à cause des éoliennes. Il semble également que les turbines de grande taille tuent davantage d’oiseaux, ce qui pose un gros problème, car les turbines les plus hautes sont plus efficaces pour produire de l’énergie.

Dorit Sela, qui représentait le ministère de la Protection de l’environnement lors de la réunion du comité de district, a déclaré que la réduction du nombre de turbines ne réduirait pas nécessairement la menace pesant sur les faucons et autres victimes potentielles telles que les chauves-souris.

Le comité a finalement approuvé la construction de 16 turbines dans les zones agricoles d’autres communautés, autour de la vallée d’Ein Harod et du mont Gilboa, à condition que chaque turbine soit surveillée et ne pas dépasser une limite de 14 décès annuels causés par chaque turbine, ainsi qu’une limite de 0,2 décès par turbine dans le cas d’espèces menacées.

🔊 Abonnez vous à la nouvelle Newsletter !

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE



IMPORTANT 

Facebook nous censure depuis quelques semaines. La solution ? Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News Sans censure, rejoignez moi sur l'application Telegram : https://t.me/infoisraelnews

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.