AMALEK, LE MAL À VISAGE HUMAIN – Par RONY AKRICH

 

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

« Ainsi parla le Seigneur des Armées: Je demande des comptes à Amalek pour ce qu’il a fait à Israël en se mettant sur son chemin à sa sortie d’Egypte: Maintenant, va frapper Amalek, et anéantissez tout ce qui est à lui; qu’il n’obtienne point de merci! Fais tout périr, homme et femme, enfant et nourrisson, bœuf et brebis, chameau et âne! » (Shmouel1 15,2-3).

Selon nos sages, nos maîtres à penser, le conflit engagé par le prophète, juge et prêtre, Shmouel, contre les Amalécites à l’époque du roi Shaul, ne  concerne et ne commande pas seulement les souverains d’antan. Cette injonction Divine va bien au-delà d’un temps ou d’une époque, elle demeure d’ailleurs tout autant conforme aujourd’hui. La question qui se pose est la suivante: quelle est donc cette nécessité pouvant justifier une éducation entraînant nos Hébreux vers un caractère revanchard, jusqu’au-boutiste et dangereux?

Rambam, “le grand aigle”, témoigne sans l’ombre d’un doute de la non-violence d’Israël, même au vu et su du commandement Divin, les Hébreux utiliseront la force uniquement après avoir proposé la paix. Rassurez-vous, depuis les conquêtes de Josué, nous proposions trois formules de face à face: accepter le statut de citoyen étranger, quitter les lieux, ou la guerre totale. L’enseignement est clair et peu importe la conjoncture, guerre de défense ou autre, l’ultimatum sera délivré à chaque occasion.

Le Rambam inscrit dans ses lois royales (ch. 6 loi 4) l’éventuelle non belligérance avec Amalek, si jamais ce dernier convenait d’un état de paix sans appel. Incontestablement, cette entente impose à Amalek un changement radical, une métamorphose intérieure totale, car il est certes plus difficile de corriger l’ensemble d’une conscience nationale que de modifier au singulier nos faits et gestes. Nos illustres maîtres n’hésitent guère à nous rappeler certaines réalités étonnantes: des descendants d’Aman en droite ligne d’Amalek (adepte d’une solution finale du problème juif) instruisaient le texte sacré à Bné-Brak. Une histoire pathétique où des hommes, dont l’ancêtre était le mal à visage humain selon la formule de Hannah Arendt, décident d’adhérer à la foi et au peuple d’Israël.

Pourrions-nous conclure que la paix est possible ?

À cette fin, nous devons déchiffrer l’événement « Amalek » à travers ses manifestations tant matérielles que spirituelles, la soudaineté de sa décision, celle de se lancer à l’assaut d’Israël et de lui assener un coup fatal. Il n’est nullement question ici d’une quelconque revendication territoriale de la part des Amalécites. Les Hébreux sont des esclaves nouvellement affranchis, sortis des méandres de la souffrance exilique après des générations et qui, enfin, peuvent souffler et jouir de la liberté et du bonheur retrouvé.

Amalek lâche sa horde vers les plus faibles, ceux qui se traînent, ceux qui doutent du bon sens de l’aventure.

« Souviens-toi de ce que t’a fait ‘Amalek, lors de ton voyage, au sortir de l’Egypte ; comment il t’a surpris chemin faisant, et s’est jeté sur tous les traînards par derrière. Tu étais alors fatigué, à bout de forces, et lui ne craignait pas D.ieu. Aussi, lorsque le Seigneur, ton D.ieu, t’aura débarrassé de tous tes ennemis d’alentour, dans le pays qu’Il te donne en héritage pour le posséder, tu effaceras la mémoire d’Amalek de dessous le ciel: ne l’oublie point. » (Devarim 25,17-19).

La détermination du mal à vouloir ruiner, sans mobile apparent, les plus vulnérables et les plus inoffensifs relève d’une barbarie sans nom, elle évoque pour nous l’une des périodes les plus noires de l’Histoire contemporaine. Une seule solution existe, et Rambam, dans sa philosophie politique du Guide des Egarés (3ème part. ch. 41), nous la remémore: la force de la dissuasion. Il ne s’agit pas de chasser et de châtier le monstre seulement, il faut de manière absolue éradiquer le mal à sa racine, et anticiper toute rechute! Un seul être, un seul peuple s’essayant à l’idée fallacieuse d’en finir avec les Juifs, saura de prime abord que le châtiment des Hébreux sera sans aucune pitié. Les conséquences seront, non seulement, tragiques pour les acteurs mais aussi pour tous les leurs, ils trépasseront frappés par une même punition impitoyable et sans autre forme de procès.

Nous serons alors les témoins de poignantes implorations de la part des femmes de ces démoniaques adversaires, elles refuseront de collaborer plus longtemps aux ambitions maladives et assassines. Une seule volonté, celle de sauver leur propre vie et celle de leurs enfants.

Pensez-vous que l’antisémitisme, la haine du Juif ait disparu? À mon grand regret, me voilà bien obligé de reconnaître l’insupportable insuffisance de l’Humain, si la science demeure son point d’orgue, son être se meurt. Le danger n’est pas écarté, il reste omniprésent dilué sous diverses formes hybrides, raison de notre vigilance et de notre vivacité à réagir le plus promptement possible, Amalek est toujours là.

Shaul se hâta d’exécuter le commandement Divin:

« Shaul convoqua le peuple… Il y avait deux cent mille gens de pied, plus dix mille parmi les hommes de Yéhoudah. » (Shmouel 1 15,4).

Sa cible fut détruite: «Shaul défit ‘Amalek … Il prit vivant Agag, roi d »Amalek, et fit passer tout son peuple au fil de l’épée. » (7-8).

Selon le texte biblique, justice serait rendue. La campagne menée tambour battant par le nouveau souverain d’Israël doit apporter une réponse univoque aux Hébreux comme aux nations. Elle doit préserver le monde de toute autre tentative de déstabilisation pouvant provoquer souffrances et désastres.

Tout était presque parfait, quand malheureusement il manqua à son devoir, c’est-à-dire une pleine et entière obéissance à l’Éternel:

« Mais Shaul et l’armée épargnèrent Agag. » (9).

Ce fait, ce non-geste charitable peut-il réellement mettre en danger le devenir d’Israël? L’homme seul, démembré de son organisation criminelle, peut-il encore menacer l’état de paix ? Incontestablement le dessein du roi Shaul était d’épargner Agag pour des raisons humanitaires, qui plus est, adopter une noble attitude en préservant le souverain de toute atteinte à son corps défendant. Las, le bât blesse, sa mansuétude fut une fâcheuse méprise:

« Sur quoi le Seigneur parla ainsi à Shmouel : Je regrette d’avoir conféré la royauté à Shaul, parce qu’il m’a été infidèle et n’a pas accompli mes ordres. » (10-11).

Le prophète Shmouel prend les choses en main, et exécute ce qui devait être fait, c’est lui qui, dans tout son être de justice et de tendresse, donnera le coup de grâce au roi d’Amalek.

« Comme ton épée a désolé les mères, qu’ainsi ta mère soit désolée entre les femmes! Et Shmouel fit exécuter Agag devant le Seigneur. » (33).

Rambam évoque à plusieurs reprises ce sujet et déclare, sans ambiguïté, que toute mansuétude à l’égard des barbares entraîne inévitablement un comportement en porte à faux vis-à-vis des êtres bienfaisants, puisque la confusion des valeurs règne en maître.

Les scélérats se retrouvent à l’air libre et condamnent ainsi la société des justes  et des innocents à vivre dans la peur et la crainte de chaque instant.

Avant que la sentence d’Agag ne soit prononcée, celui-ci eu le temps de copuler avec une servante et de donner naissance à une descendance dont on entendra parler. Une de ces célèbres figures fut « Aman le Perse » dont nous avions déjà précisé le rôle sur la scène internationale: premier concepteur de la solution finale du problème juif en un jour.

La pensée ésotérique s’intéresse particulièrement à ce thème, car, en fin de compte, le sieur Aman engendrera des Maîtres en Israël qui participeront à la propagation du savoir et de la connaissance toraniques. Selon les sages kabbalistes, il se trouve donc une étincelle divine en toute chose, en clair, Amalek en est porteur tout autant que quiconque sinon il ne pourrait être. D’où ce verset si spécifique:

« Tu effaceras la mémoire d’Amalek de dessous le ciel.  » (Devarim 25,19).

Le Rav Kook, de célèbre mémoire, nous enseigne qu’au-dessus du ciel, il n’y a aucune nécessité à devoir annihiler l’existence d’Amalek,  sa partie divine transcendante obtiendra, sans nul doute, son salut (Midoth haRéiya: Aaava). Il s’agit très certainement de l’une des causes ayant poussé Shaul à la miséricorde.

Or, cette attitude, comme nous l’avons dit plus haut, causera nombre de dommages collatéraux. Le Rav Kook insiste sur un fait indéniable: il est impossible de gérer le quotidien selon les appréciations de la mystique juive. Ces dernières contribuent au meilleur entendement de l’intelligence profonde de la réalité, sans pour autant servir le vécu matériel, légaliste et suffisamment explicité au sein de la nature concrète. (Commentaires sur le livre de prières ‘Olat Réïya l, 438).

En conclusion, la puissance pernicieuse d’Amalek est encore et toujours présente parmi nous. Le roi David ne réussira qu’à blesser sérieusement l’hydre, sans pour autant éliminer définitivement le monstre qui n’aura de cesse à poindre son visage hideux à travers l’Histoire. Inlassable cruauté qui se déverse par trombes et noie trop souvent l’Humanité dans les profondeurs de l’ignominie sans se préoccuper des temps et des espaces.

La bataille est rude, mais notre résistance est sans bornes, notre combat est assidu, soutenu mais parviendra à ces fins envers et contre tous les aléas de l’Histoire.

Pour le plus grand bien d’une création en mal de vivre, mais encore et toujours emplie d’espoir envers un devenir des plus prometteurs.

 

Par RONY AKRICH pour Alyaexpress-News

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !