Un phénomène croissant place la police francaise comme représentante des «Juifs» qui doivent être attaqués, selon l’extrême droite • Selon eux, Israël forme la police française contre eux…

Tihla, un musulman de 29 ans ayant des antécédents d’infractions mineures, n’a pas tenté de nuire aux juifs. Selon ses aveux après avoir commis le crime et une lettre qu’il a laissée avant de quitter les lieux, il a décidé de frapper la police après qu’un policier ait écrasé deux policiers dans la banlieue de Comb avec sa voiture et a grièvement blessé l’un d’entre eux.

La police française et les militants antisémites ont déclaré que l’attaque était le dernier exemple d’une tendance croissante en France, dans laquelle les antisémites considèrent la police et les services de sécurité comme une branche de la «force juive» – une idée souvent évoquée dans les théories du complot derrière ces attaques.

Les allégations de conduite brutale de la police, inspirées par les manifestations aux États-Unis après la mort de George Floyd, n’ont fait que « alimenter l’incendie », a déclaré Sami Gozlan, ancien chef de la police parisienne et fondateur du Bureau national antisémite, BNVCA.

«L’équation antisémite entre la police et les juifs est un nouveau développement issu des théories du complot, et elle incite déjà à la violence et à l’effusion de sang», dit Gozlan. « C’est dangereux non seulement pour les Juifs, mais aussi pour l’Etat de droit en France. »

 

Le 13 juin, dans le centre de Paris, lors d’une manifestation contre ce qui était perçu comme du racisme par la police en France, un certain nombre de manifestants ont crié « sales juifs  » aux manifestants de l’autre côté de la barricade, brandissant une banderole intitulée « Justice pour les victimes de crimes contre les Blancs ». Les manifestants de l’autre côté n’étaient pas seulement des juifs, mais appartenaient au mouvement d’extrême droite Génération Identitaire accusé d’antisémitisme.

Lors du même rassemblement, des affiches ont également été hissées affirmant qu’Israël apprenait à la police française comment réprimer les minorités. Gozlan dit que le phénomène consistant à comparer les Juifs aux forces de sécurité et à nuire aux deux a été observé pour la première fois « à grande échelle » lors d’une attaque à Toulouse en 2012 au cours de laquelle un djihadiste nommé Mohamed Merah a abattu trois soldats près de Toulouse après avoir tué quatre Juifs dans une école deux jours plus tard. Plus tôt, Mérah a également déclaré que son motif était le conflit israélo-palestinien.

Amedi Coulibaly, un autre extrémiste musulman qui a assassiné quatre Juifs dans le supermarché « hyper casher » de la banlieue parisienne le 9 janvier 2015, a tué un policier noir la veille. Il a également déclaré que le motif de ses actions était le désir de « protéger les Palestiniens ».

 

En 2018 à Saint-Quentin, une ville située à environ 110 km au nord-est de Paris, un homme a torturé et tué Ilan Halimi près de Paris en 2006. L’homme a ensuite été arrêté et condamné à la prison.

Michel T., policier juif et militant du syndicat de la police du sud de la France, affirme également que les agressions conjointes contre des policiers et des juifs sont « particulièrement courantes ». T. dit que bien qu’il n’ait jamais personnellement expérimenté d’antisémite au cours de son travail à la police nationale, il a remarqué que beaucoup de ses collègues non juifs en ont fait l’expérience.

« Le mot » Juif « est maintenant une insulte dans les quartiers d’immigrants, il est donc utilisé comme une malédiction », a déclaré T., faisant référence aux banlieues où il y a une grande population musulmane avec des problèmes de criminalité et d’extrémisme. « Mais cela découle également d’une foule de théories du complot selon lesquelles les Juifs et Israël dirigent le monde et la France, et que la police est leur marionnette.

 



 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr