Environ 140 touristes en provenance d’Ukraine ont été arrêtés vendredi à l’aéroport Ben Gourion. Ils ont été gardés pendant des heures au bureau du MIA à l’aéroport, interrogés et certains d’entre eux ont dû retourner dans leur pays d’origine. C’était apparemment la réaction d’Israël à l’expulsion massive d’Israéliens de l’aéroport Borispol de Kiev vendredi matin.

L’un des Ukrainiens a déclaré à Ynet que, lors de l’interrogatoire, ils avaient été interrogés sur l’objectif de leur arrivée en Israël, leurs emplois en Ukraine, leurs proches en Israël et même leurs empreintes digitales. Ensuite, un groupe d’une trentaine de personnes a été emmené sans explication au sous-sol, où les communications mobiles n’ont pas pénétré. On leur a dit qu’ils resteraient ici aussi longtemps que les autorités israéliennes en auraient besoin.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’ambassade d’Ukraine a confirmé les faits et a dit qu’il s’agissait de «la réponse d’Israël à l’arrestation d’Israéliens à Boryspil».

L’information a été confirmée par l’ agence ukrainienne UNIAN. Anna Vishnyakova, conseillère auprès du ministère ukrainien des Affaires étrangères sur la xénofibie et l’antisémitisme, a déclaré dans un entretien avec l’agence que les touristes ukrainiens avaient été détenus pendant 5 heures sans réponse ni explication.

La guerre «sans visa» dans les aéroports des deux pays a commencé par des mesures sévères contre les citoyens ukrainiens et géorgiens arrivant en Israël pour y travailler, parmi lesquels 100% sont des touristes, y compris les parents et amis de citoyens israéliens, ont été inclus sans distinction.

Le ministère de l’Intérieur de l’Ukraine a décidé d’agir « en miroir » et a renvoyé hier plusieurs Israéliens de Boryspil, « qui ne pouvaient pas expliquer les raisons de leur venue en Ukraine ». Le député de la Verkhovna Rada, Logvinsky, a expliqué que 35 Israéliens avaient été arrêtés « en raison de leur manque de fonds et du caractère imprécis du but de leur arrivée ». Le député a écrit sur Facebook qu’Israël arrêtait chaque cinquième Ukrainien à Ben Gourion. En particulier, le 14 février, les gardes-frontières ont forcé 54 touristes ukrainiens à rentrer chez eux.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

5 COMMENTS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.