Ashkénaze/Séfarade : La moitié des ultra-orthodoxes séfarades ont des parents laïcs avec lesquels ils restent en contact.

Le grand Rav Shalom Cohen, décédé ce soir (lundi) , était un dirigeant ultra-orthodoxe. Rosh Yeshiva, érudit, strict. Son monde était le monde de l’apprentissage. Sa langue était la langue du sage ultra-orthodoxe. Ce n’est pas un hasard si la majorité du public israélien non orthodoxe ne le connaît pas. Il n’était pas une figure de l’État, un grand rabbin et un prédicateur populaire à la manière du rabbin Ovadia Yossef. C’était un rabbin ultra-orthodoxe. La yeshiva était son lieu de vie principal. Ceux qui ne sont pas passé par la Yeshiva ne l’ont pas connu. Au sens politique, cela convenait à tout le monde, en particulier aux politiciens qui glorifiaient son image. Le parti dont Hachem Cohen était la boussole de la Torah était contrôlé par des hommes d’affaires, pas par des rabbins. Il a obtenu le respect, ils ont obtenu le pouvoir.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Le monde de la yeshiva sépharade est un monde intéressant, différent de celui des ashkénazes à bien des égards. C’est principalement un monde dont le niveau de détachement avec le monde israélien est moins fort. Le parti Shas n’est pas un parti dont les électeurs sont tous ultra-orthodoxes comme le judaïsme de la Torah. L’ultra-orthodoxe sépharade n’est pas enfermé dans son propre monde, mais entretient des relations étroites avec le monde traditionnel extérieur à celui-ci.

Ce n’est pas par hasard que M. Hacham Cohen a adressé ses déclarations critiques aux autres religions, pas aux religions traditionnelles. Avec d’autres religieux – principalement les membres du Foyer juif, la droite, les rabbins du sionisme religieux – il a mené une bataille de force et de foi. Il n’a pas de combat avec les traditionalistes. Ou du moins c’est le cas des traditionalistes, parmi lesquels Hachem Cohen est venu, les traditionalistes séfarades. Ils acceptent humblement son autorité de la Torah et il accepte avec compréhension l’halakhicisme halakhique.

Comme Hacham Cohen, tout le monde ultra-orthodoxe de la Torah l’est aussi. Dans le cadre d’une série d’enquêtes que nous menons sur le site Web de l’index sur la relation entre ultra-orthedim et non-orthedim, nous recueillons pas mal de données sur la société ultra-orthodoxe. Nous en avons distingué quelques-uns ce matin, pour montrer la différence entre les ultra-orthodoxes séfarades et les ultra-orthodoxes ashkénazes.

La différence la plus frappante se situe dans l’entourage familial, l’entourage proche de chacun. Ceux qui ont des parents avec qui ils sont en contact et qui ont des attitudes différentes, des modes de vie différents, d’autres passe-temps, d’autres principes – apprendront à connaître ce qui est différent de lui. C’est dur de se taire devant un cousin bien-aimé. Il est difficile de se sentir aliéné envers un neveu mignon. En tout cas, il est d’une grande importance que les ultra-orthodoxes séfarades connaissent de près les laïcs, dans leur cercle familial, bien plus que les ultra-orthodoxes ashkénazes.

Environ la moitié des ultra-orthodoxes séfarades ont des parents laïcs. Nous avons spécifiquement posé des questions sur les « laïcs » et non sur les « non-orthodoxes » – avec qui ils sont en contact.  Ils ont aussi des parents laïcs, et ils entretiennent également des contacts avec eux. La situation des ultra-orthodoxes ashkénazes, lituaniens et hassids est nettement différente. Seul un sur cinq a des parents laïcs avec lesquels il reste en contact. Soit il n’y a pas de famille laïque, soit il y en a et ils choisissent de ne pas être en contact.

C’est une différence importante, et pas la seule, qui indique le fossé sur certaines questions entre ultra-orthodoxes ashkénazes et ultra-orthodoxes séfarades. Nous avons trouvé d’autres exemples du même sujet. Ils sont également distincts. Un exemple important est celui du logement. Ceux qui vivent ensemble doivent apprendre à s’entendre. Ceux qui vivent séparément peuvent s’isoler. Une grande majorité des ultra-orthodoxes ashkénazes sont confinés dans leurs quartiers et leurs villes, dans une ville ultra-orthodoxe. Seul un quart d’entre eux vivent dans des quartiers où il y a aussi des Israéliens non orthodoxes. En revanche, quatre séfarades ultra-orthodoxes sur dix vivent dans un quartier mixte. Ils ont des parents laïcs et ils ont des voisins non orthodoxes. De plus, parmi ceux qui travaillent (et les hommes séfarades travaillent aussi plus) – il y a une proportion importante qui ne travaille pas dans un environnement ultra-orthodoxe. C’est un peu plus d’un tiers des séfarades contre un peu plus d’un quart des ashkénazes.

En conclusion, si vous n’êtes pas ultra-orthodoxe, vous ne connaissez probablement pas Hacham Shalom Cohen qui est décédé. Il ne vous connaissait probablement pas non plus. Il vit la vie de yeshiva. Mais autour de lui, il y avait pas mal d’ultra-orthodoxes de son entourage qui vous connaissent bien plus que vous ne les connaissez et qui vivent parmi vous. Pas nécessairement – volontairement. Nous avons demandé s’il valait mieux que les ultra-orthodoxes vivent séparément, sans contact avec d’autres groupes, ou s’ils vivent dans des quartiers mixtes. La plupart des Ashkénazes disent « c’est mieux seul ». Chez les séfarades, la minorité le pense. Une large minorité certes, quatre sur dix, mais une minorité. Les ultra-orthodoxes séfarades sont des ultra-orthodoxes – mais ceux qui ne recherchent pas la séparation des pouvoirs. Cela atténue peut-être quelque peu le sentiment qu’il est approprié de participer à leur deuil suite à la mort d’un de leurs dirigeants.

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !