Assermentation à la Knesset : Les députés arabes d’Israël ont juré « contre l’occupation sioniste »

Le premier député du parti à arriver à la cérémonie, Sami Abu Shehadeh, a changé le libellé original du serment d’allégeance à l’État d’Israël par ces mots : «Je jure de combattre l’occupation sioniste. Je jure de combattre le régime de l’apartheid ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

DECOUVREZ TOUTES NOS RECETTES SALES ET SUCREES POUR PESSAH

Interrogé par le président de la Knesset Yariv Levin pour corriger son « erreur », Abu Shehadeh a répété la déclaration ci-dessus. La députée Aida Toma Suleiman, le seul député juif sur la liste, Ofer Cassif, et le président du parti Ayman Odeh ont emboîté le pas, jurant de lutter contre l’État pour lequel ils ont été élus.

Il est important de noter que, selon le Statut 16 de la Loi fondamentale de la Knesset, un député qui ne jure pas allégeance à l’État « ne bénéficiera pas des droits attribués aux membres de la Knesset tant qu’il ne le fera pas ».

Sur la base de ce statut juridique, les membres de la Liste commune devront se conformer au libellé correct du serment lors d’une future session de la Knesset s’ils souhaitent bénéficier des droits réservés aux députés d’Israël.

Dans le prolongement des événements de la journée, alors que l’hymne national était sur le point d’être joué avant la clôture de la session, les députés de la liste commune ont été vus quitter la salle, ce qui a conduit à un échange verbal avec d’autres membres de l’assemblée.

Publicité 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE