Une chose m’a toujours furieusement tracassée :

Comment se fait-il que des hommes et des femmes, apparemment intelligents, s’obstinent dans l’aveuglement et le déni de réalités même lorsque les faits sont là, évidents, indéniables et pourtant niés ?

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le site du Kiff : Tout ce que vous ne savez pas sur les avantages en Israel et ses découvertes, rendez vous sur Rak Be Israel !

Des évidences sont diffamées, déformées, niées, combattues, trahies alors qu’elles crèvent les yeux.

Quelques exemples :

– On sait qu’à l’évidence l’immigration coûte très cher et fait exploser les statistiques de la violence, de l’antisémitisme, de la drogue, du terrorisme, des zones de non droit („non-droit“,quel aveu !)… N’empêche que vous trouverez toujours des intellectuels, des politiciens, des hauts fonctionnaires pour déclarer que l’immigration est une chance pour la France.

– On se souviendra des compagnons de route du communisme qui attaquèrent Kravchenko („J’ai choisi la liberté“) avec une haine incroyable car il révélait la vérité sur le régime effroyable du stalinisme avec ses goulags. Même après le rapport Krouchtchev qui confirmait les pires exactions, nos braves compagnons de route (appelés „les idiots utiles“ par les communistes eux-mêmes) continuèrent à croire en „ces lendemains qui chantent“ („il ne faut pas désespérer Billancourt“ disait Sartre.

– Obama fut un désastre pour l’Amérique. Je peux en parler d’autant plus librement qu’il m’avait séduit et que même après son 1er mandat , je souhaitais sa réelection. Mes yeux se dessillèrent lors des négociations avec l’Iran, négociations qui étaient tellement biaisées qu’on était en droit de s’arracher les cheveux. J’écrivis un article, pour infos-israel.news, intitulé „Le Crime contre l’Humanité de Barak Obama“. Aujourd’hui encore ni les intellectuels, ni Holliwood, ni les démocrates, ni l’ensemble des médias ne renoncent à chanter ses louanges… et pourtant, l’Íran ne fut pas son seul crime.

– En Israël les partisans de la paix n’ont toujours rien compris, rien appris. Tous les retraits (Sud-Liban, Sinai, Gaza…) devenus zones de dangers mortels ne font pas taire les partisans de „la paix maintenant“, „des terres pour la paix“,  (on a donné des terres, on n’a pas eu la paix, bien au contraire ! ), des „on-ne-fait-la-paix-qu’avec-son-ennemi“ phrase stupide s’il en fut car on omet la suite :  On ne fait la paix avec son ennemi que lorsqu’il est écrasé et vaincu ! Toutes les erreurs de cette politique soi-disant pacifiste et génératrice de terreur n’ont pas réussi à faire réfléchir et se remettre en question ces hommes de la gauche bien-pensante : Lisez Haaretz et Gideon Levy et vous verrez ce que signifie le pacifisme haineux.  Hier encore, le 9 janvier 2019, Alon Shuster déclare : https://infos-israel.news/alon-shuster-rejoint-le-parti-de-gantz-je-suis-pret-a-ceder-shaar-hanegev-au-hamas-en-echange-de-la-paix/ On en reste supéfait devant tant de stupidité.

– Dernier exemple : L’Islam, „religion de paix, d’amour et de tolérance“. Tous nos dirigeants se sont fait complices de cette incroyable stupidité : Cameron, Theresia May, Angelika Merkel, Georges Bush, Bill Clinton, Obama, Pape Franciskus, Hollande, Macron, la liste est longue. Tous ont ignorés les innombrables génocides de cette „religion de paix“ (certains ont lieu encore de nos jours). Il suffit d’écouter, de regarder, de lire… Mon fils, qui avait des amis de gauche au Lycée, trouvait que j’exagérais un peu. Je lui ai acheté un coran (8 € chez Amazon). Quelques jours plus tard il me le rendit en me disant : „O.K. j’en ai assez lu, j’ai compris. Tu avais raison Papa“. A qui va-t’on faire croire que ce qu’un lycéen sans culture politique, mais indépendant d’esprit, est capable de comprendre par lui-même, à savoir que l’islam est une monstruosité mortifère, ne l’est pas par nos si intelligents et cultivés dirigeants ? Il est vrai qu’aucun n’a lu le coran. Mais alors qu’ils la ferment, nom d’une pipe.

Revenons à nos moutons : Je me suis longtemps demandé quelles sont les causes de la perpétuation de tels aveuglements, de tels dénis de réalités. Voici, en vrac, quelques pistes :

1) Ne pas avoir à se déjuger, ne pas donner l’impression d’être une girouette, ne pas avoir l’air d’un imbécile… Alors plutôt défendre son point de vue antérieur et nier toutes évidences…

2) Ne pas vouloir renoncer à des interets financier, matériels, à des postes de prestige, de pouvoir…

3) Être influencé par la presse, la télévision, les médias audio-visuels, la propagande gouvernementale et européenne.

4) Être influencé par une éducation „humaniste“, droits-de-l’hommiste, tout-le-monde-il-est-beau-tout-le-monde-est-gentil, vouloir être du coté des gens biens, de ceux qui ouvrent les bras, de ceux qui pensent que l’homme est intrinsequement bon, que les „palestiniens“ le sont aussi mais qu’ils souffrent, sont désespérés et que c’est pour cela qu’ils se font exploser…

5) Expiation des „pêchés“ de nos pères : colonisation, esclavage, nazisme, hommes-blancs-coupables-de-tous-les-pêchés-de-la-terre, juifs-qui-ont-volé-les-terres-des-palestiniens… Cela fait tellement de bien d’être du coté des gens „biens“, de se sentir moralement supérieur…

6) Effet de groupe : Lorsqu’on demanda à des membres du bataillon allemand 101 pourquoi ils avaient fusillé des milliers de juifs en 1943-44, alors que leur commandant leur avait permis de refuser de tirer, ils répondirent : „Je ne pouvais pas laisser tout le sale travail à mes camarades !“. Cet effet de groupe est plus important que ce que l’on croit en général. Il y a 50.000 ans, être exclu du groupe signifiait la mort et cela est encore inconsciemment en nous. Encore aujourd’hui nous sommes prêts à toutes les compromissions afin de ne pas être exclu.

Je veux rajouter deux raisons qui vont faire polémique et m’attirer des dénégations, voire des injures.

7) Ma théorie est que nos croyances sont devenues une partie de nous, une partie de notre être, une partie de ce que nous sommes, qu’elles sont intégrées « dans notre chair et notre sang » et que les abandonner semble aussi douloureux que de se faire, vivant, arracher le cœur. Nos croyances sont devenues, dans le vrai sens du terme, une partie de nous-mêmes, comme les organes de notre corps… Et donc nous nous battons pour nos croyances comme si notre vie en dépendait. En 1945, à Berlin, tout était depuis longtemps perdu mais les soldats continuaient à se battre et à mourir tandis que leurs chefs s’enfuyaient. La guerre était perdue, tout le monde le savait et pourtant…

Le problème profond est que nos croyances quasi-indélébiles ne sont pas nées d’un travail intellectuel profond, mais sont nées et intégrées en nous, dans un état quasi hypnotique et sans esprit critique, dans notre prime enfance (0-7 ans). Pensez à toutes ces phrases qui constituent notre inconscient et qui influent nos pensées, nos émotions, nos croyances, nos actions voire nos destinées : „Tous les hommes sont…“, „Les femmes sont…“, Le monde est…“, La vie est…“, „Tu n’y arriveras jamais…“, „Pour qui te prends-tu… ?“ etc…etc…etc…

Se débarrasser de ces croyances est un long processus parfois douloureux. Ne pas se séparer d’elles nous conduit à l’aveuglement et au déni.

8) Le nazisme, le communisme, l’Islam sont des idéologies totalitaires dont ses adhérents se sentent supérieurs au reste de l’humanité et ou le doute n’existe pas, n’a pas le droit d’exister. Être supérieur et ne plus douter a un effet d’attraction fascinant même et surtout pour ceux qui n’en font pas partie, qui voudraient aussi être supérieurs et surtout ne plus douter. Ceux-ci adoptent un comportement analogue à celui des singes femelles qui pour apaiser le mâle dominant montrent leur cul et l’invitent ainsi à l’accouplement. Cela va parfois jusqu’à un pseudo-accouplement ou le mâle monte la femelle sans la pénétrer, juste pour montrer son statut de dominant. Bien de nos admirateurs de cette idéologie totalitaire, l’islam, me font penser à ces femelles singes et montrent virtuellement leur cul au mâle musulman soi-disant „supérieur et sûr de lui“ (les nazis et les communistes ayant perdu la guerre ne peuvent plus prétendre à ces titres. Reste l’islam qui le prétend et le proclame). Montrer virtuellement son cul pour montrer sa soumission au mâle musulman, c’est, par exemple, défendre l’islam contre toutes évidences, donner des terrains à bâtir pour des mosquées, faire des pétitions pour les droits de nos concitoyens (musulmans), déclarer des terroristes „palestiniens“ citoyens d’honneur de telle ou telle ville, c’est, comme Macron, inviter le CFCM (Conseil Francais du Culte Musulman) pour travailler à une modification d’une de nos lois fondamentales, la loi de 1905 de séparation de l’Etat et des religions, c’est accepter des zones de non-droit, c’est faire apprendre l’arabe aux petits Francais… en Israël, c’est adhérer à des clubs israelo-palestiniens, se lamenter avec eux sur les tendances „fascisantes“ de Netanyahu, c’est aller protéger des constructions arabes ILLÉGALES afin qu’elles ne soient pas démolies, c’est vouloir donner Shaar Hanegev au hamas etc…etc…etc…

Conclusion : La prochaine fois que vous rencontrez un de ces crétins qui pratique l’aveuglement et le déni, ne cherchez pas à discuter, c’est une perte de temps et de nerfs. Amusez-vous plutôt à rechercher lesquelle de ces 8 possibilités s’appliquent dans son cas précis et dîtes les lui. Je vous garantis que cela ne lui fera pas plaisir…

Edmond le Tigre

P.S. : Si vous trouvez une 9ème explication, faites m’en part : J’adore apprendre.

❣️ SOUTENEZ L'EQUIPE D'INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.