Barak Shamir, le mannequin international israélien harcelé sexuellement par son agent en France

Barak Shamir, le mannequin international israélien à succès qui est sorti dans le passé avec Noa Kirel et Yael Shelvia, a été interviewé aujourd’hui (vendredi) par Eran Soysa dans « Israel Hayom » et a parlé du harcèlement sexuel qu’il a subi de la part du propriétaire de l’agence une histoire scandaleuse pour la première fois.

Barak a raconté la rencontre avec l’agent qui a eu lieu à Paris, en France, lors d’une séance photo qu’il a menée : « Il m’a demandé de porter des sous-vêtements différents de ce que je portais. J’ai pris une photo, et il n’arrêtait pas de me complimenter : « Tu es sexy, tu es incroyable, fou comme tu es beau »… C’est acceptable parfois, pour rassurer, mais là c’était déjà excessif et à un moment aussi assez gênant. Je me suis senti mal à l’aise. Puis il a commencé à me dire  » commence à baisser un peu, de plus en plus ton slip’, et soudain, par surprise, il a pris le tuyau et m’a aspergé d’eau. D’habitude quand j’asperge d’eau, c’est juste pour  mouiller un peu le corps.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

 

Shamir a poursuivi: « Je me sentais mal à l’aise, mais ses demandes n’ont fait qu’augmenter. Il m’a demandé d’enlever mes sous-vêtements et a continué à éclabousser de l’eau. Puis il m’a demandé d’ouvrir mes jambes. C’était une situation inconfortable, car toute ma zone intime était exposés. Après qu’il m’ait mouillé , je devais encore faire semblant d’être à l’aise.

Lorsqu’on lui a demandé s’il ne l’avait pas arrêté à ce stade, il a répondu : « Non, parce qu’au début il m’a donné un bon pressentiment. Je savais aussi que mon avenir était entre ses mains dans une certaine mesure. Et il m’a aussi dit qu’un une photo comme celle-ci pourrait me valoir une campagne pour l’une des grandes marques. Soudain, les sous-vêtements ne lui allaient pas et il m’a demandé de mettre d’autres sous-vêtements. Il m’a apporté des sous-vêtements transparents et m’a demandé de m’allonger sur le rail, dans une position physiquement très difficile, mais c’est masculin et ça fait ressortir quelque chose de fort. Je me suis changé et nous sommes retournés prendre des photos, et bien sûr il n’a pas oublié de me complimenter et de me donner un sentiment de sécurité et de me rappeler ce que ces photos peuvent faire pour ma carrière ».

« Lors de l’étape suivante, il m’a demandé d’enlever à nouveau mon slip, puis de l’enlever complètement. J’ai accepté, je l’ai complètement enlevée. J’ai commencé à sentir que la journée du tournage était en fait terminée, que nous avions déjà atteint tout ce que nous voulions. Et en ce moment, je suis ici pour d’autres raisons. Mais parce qu’il était si gentil, j’ai pensé que je me trompais peut-être. Il m’a donné des photos Polaroid de moi à signer en souvenir. Il a tout fait pour que je me sente confortable et ça a marché – jusqu’au point où je me suis retrouvée nue. »
Lorsqu’on lui a demandé s’il se sentait à l’aise avec ça, Shamir a répondu: « Non. Au début, je suis resté là et je me suis caché, mais lentement, parce que je lui faisais confiance, j’ai lâché prise et j’ai pris une photo. Soudain, je me rends compte que je suis nu devant lui. , et ce n’est pas quelque chose que j’ai fait sauf avec mon partenaire. Au-delà de ça, je viens du monde du sport. Dans les vestiaires, vous vous déshabillez librement et peu importe qui se tient devant vous et qui vous êtes et quoi vous êtes. Les gens sortent nus librement et se sèchent et parlent, mais il y a aussi ceux qui mettent une serviette dessus pour éviter d’être photographiés. Je ne prends pas de risques. Je m’habillais toujours dans la salle de bain. C’est ce que je faisais dans mon stage aussi. »
« Même sur les plateaux, il n’est pas habituel de se déshabiller, peu importe à quel point la sensation est bonne. Mais tout était très réel, confortable et fluide, et j’y suis allé. La première fois que j’ai soupçonné qu’il essayait de créer quelque chose de sexuel, c’est quand il m’a demandé de changer de sous-vêtement. Après m’être changé, il m’a dit : « Montre-moi plus de fesses », et j’ai senti qu’il me regardait vraiment. M’a-t-il touché ? Je lui ai aussi délibérément parlé de mes partenaires et lui ai fait comprendre que j’étais hétéro – ce n’est pas sujet à débat et cela n’a aucune chance. Une fois qu’il s’en est rendu compte, il a arrêté. »
« Je suis parti de là-bas et j’ai senti que je n’avais pas besoin de parler de la nudité, car ce n’est pas critique, mais c’était aussi dans mon esprit. Après deux semaines, j’ai reçu un appel de mes autres agents, qui m’ont dit que cet agent a donné aux mannequins et candidats à la représentation des pilules de viol dans la boisson qu’ils ont reçue pendant le tournage, et a été arrêté par la police en France. J’étais en état de choc. Je ne savais pas quoi faire et à qui parler. Je rejoué tout ce qui s’y passait, et je me suis rendu compte que c’était faux. Soudain, j’ai compris que j’étais vraiment la proie d’un animal sexuel. Je travaille très dur, et soudain je tombe sur une personne qui m’utilise pour se satisfaire ».
« Je me suis senti utilisé, trompé et blessé. Je me suis vraiment senti dégoûté. Il ne m’a pas touché physiquement, mais vous n’avez pas besoin d’être touché pour vous sentir bouleversé. Il a profité de mon innocence et de ma motivation pour réussir. Après avoir tout entendu ce qu’il a fait et en revivant  ma propre experience j’ai réalisé à quel point j’avais été harcelée sexuellement. Je me suis sentie exploitée. J’ai immédiatement essayé de penser à ce qui se serait passé si j’avais bu la boisson qu’il m’a offerte. Soudain, je me rends compte que j’ai travaillé pendant des heures pour le rendre excité. Qu’est-ce que je suis, une poupée sexuelle ? ».
A la question de savoir s’il a peur que les photos qu’il a soient divulguées, Shamir a répondu : « Bien sûr, j’ai aussi beaucoup réfléchi à ce qu’il ferait avec les photos, parce que lui seul a de telles photos, comment puis-je allez les chercher.  Elles sont actuellement avec lui et ça me stresse car je n’ai jamais pris une photo comme ça. Par contre je ne pense pas que dans son état il les utiliserait. Si il fait quoi que ce soit, on saura quoi faire. Avec le recul, je me suis rendu compte que ces photos ne sont pas bonnes pour moi. Tous les agents qui ont vu les photos ont été choqués par elles. Ce sont des photos qui pourraient me nuire. Je suis surveillé en tant que modèle de haute qualité, et ces photos ne sont tout simplement pas bonnes. »

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !