Les prévisions du Bureau central des statistiques a publié hier (jeudi) ces données et ne laisse pas de place au doute en disant que dans moins de 50 ans, Israël sera un pays très encombré.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

En 2065, la population d’Israël sera de 15,8 millions au minimum et 25 millions au maximum. Cela va aggraver les problèmes dont nous souffrons aujourd’hui : une pénurie de logements, les embouteillages, la congestion et la population avec une infrastructure vieillissante.

« En Israël le taux des naissances est en augmentation continue », a déclaré le Directeur adjoint du Département de démographie de CBS, Dr. Ahmed Hleihel. « Il y aura  370 personnes par kilomètre carré, plus de 900 personnes par kilomètre carré. »

Le démographe et Prof. Arnon Sofer président de l’Université de Haïfa Chaikin est lui aussi pessimiste : « C’est un cauchemar, avec de tristes perspectives », a-t-il dit. « Il y a un nombre terrifiant entre 15 à 25 millions de personnes qui vivront dans ce pays et nous serons le pays le plus peuplé dans le monde occidental, vous ne pouvez pas modifier les routes, la violence, la crise du logement. Tout cela va aggraver la croissance entre 8 à 15 millions de personnes ».

La solution du Professeur écrivain est de commencer à réduire la fertilité. « Nous devons réduire la croissance naturelle, sinon nous allons tous avoir faim. Aujourd’hui, on ne peut pas voyager sur les routes. Il faut prolonger l’autoroute 6 et rationaliser les transports en commun, c’est une urgence nationale. Israël est un petit pays, avec la sécheresse dûe au changements climatiques, et  la moitié de son territoire appartenant à l’armée israélienne et cela ne va pas changer ».

Selon le professeur Sofer, les plus grandes victimes de la croissance rapide de la population sont des résidents de la Galilée, le Néguev et Jérusalem, et il définit la périphérie en raison des taux de pauvreté.

« La périphérie est malade aujourd’hui », a déclaré l’écrivain, ajoutant : « Tel-Aviv est une menace pour Israël ».

Dr. Yoav Lerman, un expert en planification urbaine « Planet », qualifie les prédictions d’apocalyptiques. « Il y a de la place pour 20 millions de personnes en Israël et dans le cas contraire, la vie confortable sera absente, et quel sera le développement des infrastructures ? »

« Aujourd’hui, habite dans la région métropolitain de Tel Aviv, trois et un demi-million de personnes comme à Los Angeles, et si vous voulez acheter du lait, il faudra attendre 50 minutes pour passer à la caisse », a déclaré Lerman, ajoutant : « Cette grande population ne pourra pas utiliser de voiture privée. Donc, il y aura une grande dépendance des trains, et de nombreux changements majeurs dans la région métropolitaine ».

Se référant à la principale métropole d’Israël dans 50 ans, le Dr Lerman a parlé de la zone située entre Haïfa et Jérusalem: « Ce ne sera pas une zone bâtie en continu, mais fonctionnellement et économiquement, elle sera un espace pour inclure toute la plaine côtière d’Ashkelon ».

Dr Lerman ne laisse pas beaucoup de place pour la périphérie, mais il est convaincu que Be’er Sheva, tel qu’elle est aujourd’hui, ne sera pas une solution pour le territoire du Néguev: « Nous devons veiller à ce que cette ville reste une ville normale. Aujourd’hui, le pays  accepte plus qui le peux.

Contrairement, le Prof. écrivain, le Dr Lerman ne craint pas une pénurie de nourriture et d’eau, mais reste préoccupé par le manque de prévoyance en Israël: « De toute évidence, ce n’est pas une grosse affaire, la question est de savoir si le développement économique sera rationnelle et efficace, sur la base de l’infrastructure ferroviaire, l’efficacité, la concentration et la dispersion de la population sur la base des gares nouvelles dans les villes et la création de nouvelles routes (…) la politique actuelle ne sera pas en mesure de faire face à ce défi. Je suis convaincu que les décideurs le savent, mais la situation nécessite une synchronisation entre les différentes entités dont l’intérêt est le leadership politique ».
Prof. Rachelle Alterman, chercheur principal à la recherche sur les politiques nationales prévoit une mauvaise planification des villes et exige la densité des tours séparées avec une grande hauteur : « Israël a trois fois le taux de natalité le plus élevé que dans les pays de l’OCDE. Nous avons dépassé l’Iran, la Tunisie, la Turquie, l’Algérie et d’autres pays », explique-t-elle .

Les prévisions: plus de 400 mille personnes de 90 ans et plus en 2065 
Les prévisions CBS indique non seulement une forte densité, mais aussi le vieillissement de la population en Israël. Plus de 15% de la population générale en Israël en 2015 aura 65 ans. En 2065 le nombre atteindra plus de 30% de la population. 422 mille personnes âgées de plus de 90 ans vivent en Israël aujourd’hui.

« Le pays doit se préparer à un projet directeur et national aujourd’hui. Bien qu’il existe des lois sur les pensions, tout le monde n’est pas assuré, mais seulement 40% des personnes âgées de 65 ans et plus, et les fonds de pension ne permettent pas de vivre dans la dignité . Nous avons  un sérieux problème et la détérioration de la société va créer une situation dangereuse dans le pays. ».

Ce site Infos-Israel.News est le travail de bénévoles qui aiment Israel et combat les mensonges sur l'Etat Juif. Cela demande beaucoup d'efforts, de temps et d'argent. Depuis plus de 7 ans et plus de 25 000 articles, nous tentons de fournir des informations précises et originales qui seraient passées inaperçues dans d'autres médias. Nous avons publiés des centaines de scoops et parfois nos articles finissent par faire une réelle différence. Notre équipe appréciera votre soutien, même le plus minime.

D'autres articles sur Infos-israel.news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here