Ce groupe allemand rénove gratuitement les maisons des survivants de la Shoah en Israël

Le rabbin Zalmen Wishedski a eu une rencontre inattendue lors d’un récent vol en Israël.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Wishedski, qui volait lundi à partir de Bâle, en Suisse, où il travaille comme émissaire de Chabad, était en train de prier lorsqu’un homme assis à côté de lui, lui a remis un morceau de papier.

La note émanait d’une organisation appelée Saxons Friends of Israel et décrivait comment le groupe avait fait venir des volontaires d’Allemagne en Israël pour rénover gratuitement les appartements des survivants de l’Holocauste.

Les deux hommes ont commencé à parler et l’homme, un peintre en bâtiment nommé Roland, a déclaré qu’il se rendait en Israël deux fois par an depuis environ cinq ans depuis son domicile, dans l’État de Bade-Wurtemberg, dans le sud de l’Allemagne, pour y travailler bénévolement.

«Je ne peux pas changer ou réparer le monde entier, je ne peux pas réparer tout ce que mon peuple a fait il y a 70 ans», a confié le rabbin Roland, âgé de 54 ans. «Tout ce que je peux faire, c’est peindre. C’est ce que je fais en apportant un peu de bien au monde. « 

Publicité 

Wishedski, qui est né en Israël mais vit à Bâle depuis 16 ans, a été touché par cette histoire désintéressée.

«C’était très, très bien parce que nous abandonnons parfois parce que nous ne pouvons pas changer le monde entier, et il m’a dit que si tu pouvais changer la maison d’une femme, cela en valait la peine», a déclaré le rabbin à JTA.

Wishedski a pris un selfie avec Roland et l’a partagé sur son profil Facebook. Le post, qu’il a écrit en hébreu, a reçu plus de deux mille likes. Le scénariste et conférencier Emanuel Miller l’a traduit en anglais dans un article qui a reçu plus de trois mille «j’aime».

JTA a tenté de contacter les Amis saxons d’Israël pour contacter Roland mais n’a pas reçu de réponse.

Pendant ce temps, Wishedski répond aux appels de journalistes israéliens et américains.

«Je profite de mes 15 minutes [de gloire], a-t-il déclaré.

Cette vidéo promotionnelle de 2013 donne un peu plus d’informations sur les Amis saxons d’Israël et les montre en train de réparer des maisons de survivants de l’Holocauste. Un volontaire explique que ses deux parents étaient des nazis passionnés et qu’il est le seul membre de sa famille à vouloir «régler le problème».

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦