Cela devrait être la tâche numéro un de Netanyahu

Si les sondages à la sortie des urnes sont corrects et que le chef du parti Likud, Benjamin Netanyahu , devient le prochain gouvernement , le bloc de droite serait confronté à un défi évident.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Plusieurs personnalités de la droite ont été réunies par le chef du Parti sioniste religieux, Bezalel Smotrich, début juin, quelques jours seulement après l’annonce de la cinquième élection, pour un briefing de routine. Smotrich s’est abstenu d’essayer d’influencer son vote, même si c’était au début de la campagne électorale. Il a prédit que la coalition conservatrice gagnerait et s’est lancé dans des plans pour le lendemain de l’élection. Il entendait esquisser les plans du bloc de droite pour le lendemain de sa victoire, en se concentrant sur la question la plus cruciale (la gouvernance), selon lui.

Beaucoup à droite, comme Smotrich, se sont sentis impuissants pendant les 12 ans de règne de Netanyahu. Plusieurs facteurs le prouvent, tels que l’ingérence des juges dans les affaires gouvernementales, les taux de criminalité élevés dans le Sud et l’incapacité de faire avancer les initiatives dans les bureaux du gouvernement en raison de l’influence de politiciens influents. Pourquoi n’ont-ils pas pris le contrôle ? Ils ont blâmé les tribunaux, les avocats et la presse pour le problème.

Selon David Amsalem, les efforts de réforme de l’Autorité israélienne des sociétés  ont été contrecarrés par la présence de ces conseillers. Amir Ohana a déclaré que l’ancien procureur général Avichai Mendelblit n’avait pas laissé d’autres conseillers juridiques avoir leur mot à dire dans les délibérations du gouvernement. Tout comme les médias ont critiqué chacune de ses actions, y compris lorsqu’il s’agissait d’obtenir les vaccins contre le coronavirus qui ont finalement mis fin à l’épidémie, Netanyahu a fait la même déclaration.

La plupart des nouveaux arrivants de droite s’en occuperont, disent-ils. Ils insistent sur le fait que leur plan ne s’écartera pas beaucoup de celui utilisé par l’administration précédente. Le Conseil consultatif juridique sera réduit à sa taille d’origine, reflétant son rôle propre en tant qu’organe consultatif plutôt que décisionnel. Ils utilisent l’accord maritime entre Israël et le Liban comme exemple. L’actuel procureur général, Gali Baharav-Miara, avait proposé de soumettre le contrat à la Knesset pour approbation, mais a été rejeté.

On pense que le bloc de droite sera moins concerné que l’opposition et les médias par la vague de nominations ministérielles. Étant donné que le Premier ministre Yair Lapid a remis 26 ministres, alors qu’il en avait initialement promis 18, le bloc de droite aura également les mains libres.

Ils disent également qu’ils ne sont plus préoccupés par les critiques vicieuses de l’administration précédente pour sa distribution des fonds de la coalition, dans laquelle elle a distribué des centaines de millions de dollars pour tout, des fournitures scolaires au bien-être des félins, malgré les assurances répétées qu’il ne le ferais pas.

Il faut également noter que le député Ben-Gvir aura un mandat particulièrement difficile si sa demande de devenir ministre de la Sécurité publique est accordée à l’issue des discussions de coalition. C’est facile de crier du côté opposé, mais il faut du courage pour regarder les responsables de la sécurité en face et entendre qu’une décision que vous envisagez pourrait entraîner des dizaines de morts et des problèmes diplomatiques.

Dans quelques mois, le leader d’Otzma Yehudit pourrait faire face à des protestations internes pour être devenu un gauchiste particulièrement modéré, tout comme son collègue du caucus Baruch Marzel a déjà attaqué Ben-Gvir pour s’être « concentré » sur la campagne actuelle et avoir négligé les messages associés au rabbin Meir Kahana.

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !