Citroen applique les sanctions économiques contre l’Iran

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

La marque Citroen qui avait investit au Moyen Orient en plaçant une chaîne de production pour la Xantia afin de produire plus de 20 000 véhicules en associant son projet avec  le constructeur national Saipa, va finalement suspendre cette accord avec l’Iran qui ne voulant pas se dénucléariser qui se retrouve face aux santions économiques internationales.

Les américaines et l’Europe, se sont mis d’accord pour signer  la toute nouvelle alliance signée avec General Motors et le constructeur français pour se dégager du marché iranien, qui pour rappel est son premier débouché à l’export( 458 000 véhicules écoulés – sur un total de 3,5 millions – en 2011)

Publicité 

Beaucoup ne le savent peut être pas, mais il est important de savoir que l’Iran est placé en seconde place dans la vente de véhicule de la marque Citroen (total des achats iraniens : 1,6 million de véhicules).

Mais cela va cesser pour le plus grand ennemi d’Israël.

Ce 28 mars, United Against Nuclear Iran (« Unis contre un Iran nucléarisé ») a interpellé General Motors pour qu’il force PSA, dont il détient désormais 7 % des actions, à cesser tout commerce avec l’Iran.

 Réponse :

« Depuis février, l’envoi vers l’Iran de kits d’assemblage a été gelé « , confirme-t-on à la direction de PSA. « Cette décision n’a pas été prise pour répondre à des pressions de GM, jure PSA. Nous faisons face à une situation géopolitique compliquée et les sanctions mises en place, notamment vis-à-vis des banques, ne nous permettent plus de garantir le financement de nos activités sur place. »

Bonne nouvelle ….

.

🟦 ANNONCE 🟦