Une lettre envoyée par le représentant de l’Union européenne à l’Autorité palestinienne dans laquelle il a promis de trouver un moyen d’éviter les nouvelles lignes directrices de l’UE qui interdisent le transfert de toute aide financière à des groupes civils directement ou indirectement liés au terrorisme a suscité de vives critiques tant d’Israël que de l’UE.

Le 30 mars, le diplomate allemand Sven Kuhn von Burgsdorff a envoyé une lettre à une organisation de coordination représentant des groupes civils palestiniens, annonçant la poursuite du financement de ses activités, même si ses membres comprenaient des personnes liées à des groupes terroristes.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le point principal de cette contradiction est le suivant : «Il est entendu qu’une personne physique affiliée à l’un des groupes ou entités mentionnés dans la liste restrictive de l’Union européenne, qui sympathise avec eux ou les soutient, n’est pas exclue du bénéfice des activités financé par l’Union européenne, à moins que leurs nom et prénom exacts (confirmant leur identité) ne correspondent à l’une des personnes physiques figurant sur les listes restrictives de l’Union  européenne ».

À la suite de la publication de la lettre, les députés ont demandé que des représentants de l’UE au sein de l’ Autorité palestinienne fassent l’objet d’une enquête pour violation présumée des politiques de l’UE. Le Parlement souhaite déterminer si la Commission européenne était au courant des mesures qu’elle a prises.

L’Institut transatlantique du Comité juif américain à Bruxelles a révélé que la lettre de Von Burgsdorff avait été précédée de deux autres engagements similaires de hauts responsables de l’UE envers les Palestiniens, suggérant une politique cohérente de contournement de l’interdiction de financer des organisations liées le terrorisme, plutôt que la décision d’un responsable.

Selon le Comité juif américain, quelques jours après l’adoption par l’UE de l’interdiction de financer des groupes dont les membres et / ou les activités sont liés au terrorisme, Thomas Nicholson, le prédécesseur de Von Burgsdorff, a promis aux groupes palestiniens que les nouvelles règles ne seraient pas appliquées.

 

Lors d’une réunion avec des représentants de l’organisation de coordination représentant les groupes civils palestiniens le 19 décembre, Nicholson a indiqué que, puisque la liste de l’Union européenne sur le « terrorisme » ne comprenait pas les noms du peuple palestinien, il n’y avait pas de nouvelles conditions ou des engagements de ne financer aucune des sept organisations figurant sur la liste, et il n’y avait « aucun engagement ni aucune attente » de la part de l’UE de « discriminer » toute personne en raison de ses affiliations politiques.

Les organisations palestiniennes affirment que les organisations du Hamas, le Ezzedine al-Qassam, la Brigade des martyrs d’ Al-Aqsa, le Jihad islamique et le Front populaire pour la libération de la Palestine ( FPLP) – sont des partis politiques et ne devraient pas faire partie de la liste noire.

Un mois plus tard, des représentants de groupes palestiniens ont rencontré Joseph Borrell, chef du département de la politique étrangère de l’UE, et d’autres hauts fonctionnaires du département de la coopération internationale de la Commission européenne, qui ont assuré aux Palestiniens que le nouveau règlement interdit l’UE qui finance des activités terroristes n’impose aucune obligation nouvelle ou différente aux groupes qui reçoivent de l’argent de l’UE.

 

Ana Pisonero-Hernández, porte-parole de la coopération internationale et du développement, a fait une déclaration générale sur la politique de l’UE, s’opposant aux allégations de soutien à l’incitation ou au terrorisme.

Les bénéficiaires de fonds de l’UE doivent veiller à ce que ces fonds ne soient pas mis, directement ou indirectement, à la disposition d’entités, de particuliers ou de groupes qui ont été désignés dans le cadre de mesures restrictives par l’Union européenne, ou de leurs représentants », a-t-il déclaré. Lorsqu’on lui a demandé si la lettre de von Burgsdorrf était compatible avec cette politique, il a répondu : « Nos règles n’ont pas changé en la matière et elles sont très claires. »

« La lettre envoyée par l’ambassadeur Kuhn von Burgsdorff se réfère exclusivement à l’application de nos mesures restrictives et explique aux bénéficiaires palestiniens (= organisations de la société civile) leurs propres obligations contractuelles liées au respect des listes de sanctions de l’UE.

Il n’était pas destiné à refléter l’ensemble des garanties en vigueur. Ces garanties rendent la participation d’entités, d’individus ou de groupes affiliés / liés / soutenant des organisations terroristes catégoriquement incompatibles avec tout financement de l’UE.

Des suggestions trompeuses ont été avancées selon lesquelles le respect des mesures restrictives de l’Union européenne est une nouvelle obligation ou est spécifique à la Palestine. Ce n’est pas comme ça. Nous prenons les mesures nécessaires pour rendre cette position très claire pour toutes les parties concernées », a-t-il déclaré.

Certains des lecteurs me disent qu'ils ne recoivent plus les notifications d'Infos Israel News et des autres sites comme Rak Be Israel ou CQVC, je vous ai fait cette petite vidéo pour vous aider à faire revenir les notifications de façon très simple ! 🙂 Bonne journée à tous !    



 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr