Dans la nouvelle réalité, Israël devra également attaquer le Liban (pas seulement la Syrie)

L’Iran et les États-Unis sont sur des voies parallèles lorsqu’il s’agit de revenir à l’accord nucléaire de 2015. Malgré les énormes concessions et les efforts désespérés du président Biden, par l’intermédiaire de son envoyé Rob Mali et de l’Union européenne, la signature de l’accord et ses termes sont assombris.

 

Ministère de la Défense

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Pendant ce temps, la guerre sanglante en Ukraine continue. Les combats en Ukraine ont des conséquences qui devraient inquiéter Israël et nécessiter une attention immédiate. L’essentiel est le resserrement des relations et le rapprochement entre la Russie et l’Iran. Les circonstances ont changé en Syrie et au Liban, mais aussi en Russie et en Iran.

La guerre en Europe a en effet conduit au transfert de certaines forces et systèmes russes de la Syrie vers l’Ukraine, mais ce qui était considéré jusqu’à récemment comme un avantage peut maintenant devenir un problème, principalement en raison des intentions de l’Iran d’entrer dans le vide créé. Cette fois, apparemment, avec le soutien russe.

Bien qu’Assad doive sa survie à l’intervention iranienne et russe dans la guerre civile, son régime comprenait jusqu’à récemment l’obligation de réduire au minimum la présence iranienne en Syrie, afin d’empêcher la poursuite des attaques israéliennes. Mais maintenant, il change de comportement, en fonction des nouvelles priorités de la Russie.

La gare de transit

Près de la frontière avec Israël, la Syrie possède d’importantes bases et installations qui ont été témoins de nombreux incidents ces dernières années. Selon des rapports étrangers, Israël est responsable de la plupart d’entre eux, dans le cadre de la MABM (la campagne de l’entre-deux-guerres) et de la lutte contre l’effort iranien et syrien pour violer ses « lignes rouges ».

Israël a déclaré qu’il ne permettrait pas à l’Iran ou à ses mandataires, le Hezbollah et les milices chiites, de s’établir en Syrie et de créer des menaces terroristes près de ses frontières. Il a également déclaré qu’il ne permettrait pas à la Syrie de devenir une station de transit pour les armes « à rupture égale » (armes de précision) de l’Iran vers le Hezbollah.

Avant que la guerre en Ukraine ne pousse l’Iran dans les bras de la Russie, on s’attendait à ce que les changements en Syrie, causés à la fois par les mouvements russes et en raison des problèmes internes du régime d’Assad et de sa compréhension que la présence iranienne est préjudiciable aux intérêts syriens , créerait une opportunité. Mais la guerre a probablement fondamentalement changé cette perception, et la situation émergente en Syrie pose problème à Israël.

L’Iran envoie des systèmes d’armes pour aider les Russes, comme des drones suicides, mais ce n’est qu’une partie . L’Iran apprend également aux Russes comment contourner les sanctions occidentales et manipuler le système bancaire mondial, mais le problème potentiel est plus important.

Relations chaleureuses

Les États-Unis et l’Europe envoient des systèmes d’armes sophistiqués à l’Ukraine, bien qu’ils ne soient pas de première classe. Pendant les combats, il est naturel que certains de ces systèmes tombent entre les mains des Russes. Les Russes apprennent également et tirent des leçons de la manière dont l’Ukraine exploite ces systèmes, et ils découvrent leurs capacités, leurs limites et leurs avantages.

Les relations chaleureuses entre la Russie et l’Iran pourraient conduire au transfert de ces systèmes, y compris les connaissances et les leçons que les Russes ont tirées de leur opération, entre les mains des Iraniens – principalement en raison d’un sentiment d’engagement envers Téhéran.

Les restes d’un drone iranien abattu en Ukraine,

Des exemples de récents transferts militaires américains vers l’Ukraine illustrent l’ampleur du problème : radars multi-missions (MMR), systèmes de surveillance et de communication sécurisés, équipements

Pour l’élimination des bombes, l’artillerie précise et avancée (GMLRS), et plus encore. L’Ukraine a également besoin (à ce stade, ne reçoit toujours pas) de systèmes ATACMS d’une portée de 300 km. Ce sont en effet de vieux missiles, mais ils sont précis et avec une ogive massive. De tels systèmes, y compris des connaissances opérationnelles et des leçons d’exploitation, en Iran mains, sont un problème difficile.

Absurdité américaine

Les pays modérés du Golfe, qui ont très peur de la menace iranienne, s’inquiètent des relations chaleureuses entre Téhéran et Moscou. Compte tenu de la réaction américaine nerveuse et des tentatives absurdes continues de relancer les pourparlers nucléaires, malgré le comportement iranien, russe et chinois, il n’est pas étonnant que certains envisagent de resserrer leurs relations avec l’Iran.

Tout se résume probablement à la question clé : Khamenei veut-il vraiment un accord ? Si oui, combien de concessions supplémentaires obtiendra-t-il de l’envoyé américain Rob Mali ?

Israël doit rétablir la menace militaire crédible contre l’Iran. L’expérience passée montre que dans un tel cas, le comportement iranien sera complètement différent. C’est ce qui s’est passé en 2003, après l’invasion américaine de l’Irak ; c’est ce qui s’est passé en 2011-2012, quand Obama a averti que « toutes les options sont sur la table » et qu’Israël a également montré des signes d’une éventuelle attaque ; et c’est ce qui s’est passé , bien sûr, en 2020, lorsque les États-Unis ont éliminé Soleimani lors d’une attaque de drone, la menace militaire crédible a été rétablie pendant une courte période et l’Iran n’a ajouté aucune nouvelle violation nucléaire, jusqu’à ce que l’élection de Biden élimine la menace militaire.

Changer de doctrine

Israël doit également envisager sérieusement un changement de paradigme et passer à la « doctrine Reagan » vis-à-vis de l’Union soviétique. Reagan a abandonné le « confinement » et a adopté un plan global, utilisant tous les moyens à la disposition des États-Unis pour affaiblir l’Union soviétique et freiner son expansion – et cela a fonctionné.

Au nord, Israël doit changer la doctrine selon laquelle il n’attaque que sur le sol syrien, et laisse la liberté d’action au Hezbollah pour construire des armes de précision au Liban. Israël devrait continuer à attaquer en Syrie, mais aussi au Liban, même si cela conduit à une escalade potentielle – avant que le soutien russe à l’Iran et à ses mandataires dans la région ne puisse changer les conditions.

Membres du Hezbollah au Liban // Photo : AFP

Israël doit aussi trouver des partenaires régionaux pour combattre l’Iran. Le changement de régime ne devrait pas être l’objectif immédiat. Cependant, il suffit que les parties prenantes s’engagent à affaiblir le régime iranien pour l’empêcher de prendre des mesures provocatrices sous un parapluie nucléaire, ce qu’il pourrait réaliser à la suite d’un retour précipité à un accord profondément défectueux.

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !