Dans la « Suisse du Moyen-Orient », il y a maintenant une file d’attente pour le pain (Parfois aussi avec un fusil et un couteau)

Au Liban, pays qui se vantait autrefois du surnom de « Suisse du Moyen-Orient » en raison du secteur bancaire qui y a prospéré jusqu’à la crise économique de 2019 , le manque de pain – élément clé de l’alimentation locale  est désormais un coup dur. Le Liban a déclaré l’insolvabilité en 2020 et la livre libanaise a perdu plus de 90 % de sa valeur sur le marché noir. La Banque mondiale a défini la crise économique dans ce pays comme l’une des plus graves au monde depuis le XIXe siècle, et les Nations Unies estiment qu’environ quatre Libanais sur cinq vivent en dessous du seuil de pauvreté.

dixAffichage de la galerie

Un homme tient un sac de pain pita après avoir atteint la tête de file dans une boulangerie à Beyrouth

🟦 ANNONCE 🟦
4 Libanais sur 5 vivent en dessous du seuil de pauvreté. Un habitant de Beyrouth avec un sac de pain pita dans une boulangerie
( Photo : AFP )

Le Liban lutte contre une crise économique à Beyrouth

( Photo : AFP )
Face aux demandes des prêteurs internationaux pour des réformes économiques douloureuses en échange de l’aide, le gouvernement libanais a été contraint d’annuler la subvention pour la plupart des produits de base, même si pour l’instant le blé reste subventionné. Le prix du pain subventionné a augmenté et les boulangeries ont commencé à budgétiser le produit. Un sac de pain pita est vendu 13 000 livres libanaises, soit environ un shekel et demi, et sur le marché noir le prix peut même grimper jusqu’à 30 000 livres.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

 

Khalil Mansour, un citoyen libanais de 48 ans qui a récemment attendu devant une boulangerie à Beyrouth, a déclaré : « La semaine dernière, je suis resté trois jours sans pain parce que je ne pouvais pas me permettre de payer 30 000 livres. Pour Mansour et la plupart des citoyens libanais, acheter du pain signifie faire la queue devant les boulangeries pendant de longues heures, et dans certains cas, lorsque son tour arrive, le pain est déjà épuisé. « Aujourd’hui, j’ai fait la queue pendant trois heures, hier pendant deux heures et demie. Et après ? Je dois nourrir ma famille. Que puis-je faire d’autre ? », a demandé Mansour, qui gagne 170 shekels par mois en travaillant dans une pâtisserie.

Le Liban lutte contre une crise économique à Beyrouth

Au marché noir, le pain peut coûter 30 000 livres. acheteur « chanceux »
( Photo: EPA )

Étagères vides dans une boulangerie à Beyrouth, Liban

Le gouvernement et la mafia s’accusent mutuellement. Étagères vides dans une boulangerie à Beyrouth
( Photo : Reuters )

Le Liban lutte contre une crise économique à Beyrouth

Ils vendent du pain pita dans la capitale libanaise
( Photo : Reuters )
La plupart des boulangeries limitent la vente de pain à un ou deux sacs par client, chaque sac contenant six pitas. Le pain subventionné est généralement acheté en vrac et revendu au marché noir par des vendeurs avides.
« Les files d’attente se sont allongées ces deux dernières semaines », explique le propriétaire de la boulangerie, Muhammad Mehdi, 49 ans. « Nous sommes confrontés à une énorme pénurie. » Selon lui, le métier de boulanger est devenu une sorte de « Far West ». « Certains clients viennent armés de fusils et de couteaux », dit-il. Les médias libanais rapportent souvent des bagarres qui éclatent à l’extérieur des boulangeries, et parfois même des clients qui tirent et réclament plus de pain.

Le Liban lutte contre une crise économique à Beyrouth

( Photo : AFP )
Dans le village de Taalbia, dans l’est du pays, l’un des clients a attaqué mardi dernier un employé de la boulangerie et a volé la marchandise, selon des informations, car il était en colère de ne pas avoir été autorisé à acheter plus de pain. Les militaires ont dû intervenir pour l’arrêter. « Ce qui se passe est une insulte, et c’est encore plus difficile que la pénurie de carburant », explique Mehdi, évoquant la pénurie qui sévit dans le pays depuis l’an dernier .
Selon les données officielles, 80 % du blé consommé par le Liban est importé d’Ukraine, qui fait face à l’invasion russe de son territoire et, par conséquent, a maintenant du mal à exporter des céréales comme avant. En plus de cela, la capacité de stockage de blé libanais a été endommagée par l’ explosion mortelle survenue dans le port de Beyrouth en août 2020, et qui a causé de lourds dommages aux principales réserves de céréales du Liban. Le gouvernement et les boulangeries s’accusent mutuellement de la pénurie de pain : les boulangeries prétendent que le gouvernement appauvri ne leur fournit pas une quantité adéquate de farine subventionnée, tandis que le ministre de l’Économie prétend que les boulangeries accumulent de la farine subventionnée pour une utilisation non produits subventionnés, tels que les sucreries. En outre, le gouvernement affirme que le million de réfugiés au Liban, après avoir fui la Syrie déchirée par la guerre , porte également une part de responsabilité dans la crise économique.

Crise économique au Liban Files d'attente dans les stations-service

« Pire que le manque de carburant. » Comme la station-service l’année dernière
( Photo : Reuters )

Un fils de réfugiés syriens dans un camp de personnes déplacées au Liban. Ils sont aussi sur la cible

Un fils de réfugiés syriens dans un camp de personnes déplacées au Liban. Ils sont aussi sur la cible
( Photo : Reuters )
Certains citoyens libanais ont même accusé les réfugiés syriens d’acheter du pain subventionné pour le revendre au marché noir, ce qui a provoqué du ressentiment à leur encontre et des appels à les renvoyer chez eux. Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés n’est pas resté indifférent au phénomène, et a prévenu vendredi que « le Liban connaît une recrudescence des tensions et des incitations entre différentes communautés, ce qui entraîne des bagarres de rue et des violences contre les réfugiés ».


Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 
🟦 ANNONCE 🟦