Des chercheurs en Israël et à San Francisco ont découvert dans le cerveau, la zone de mémoire chez les rats, responsable de la dépendance à l’alcool.  Les tests sur les humains sont attendus prochainement.  Les résultats peuvent également conduire au traitement du manque de nicotine.

Les chercheurs américains et israéliens ont identifié, et ont réussi à désactiver la zone responsable des envies d’alcool, ce qui empêche les rongeurs de boire.

Les chercheurs, dirigés par le Dr Segev Barak, responsable de la section des sciences psychologiques de l’École Sagol of Neuroscience de l’Université de Tel Aviv, ainsi que Dorit Ron et Janak, patricien de l’Université de Californie à San Francisco ont publié, ce dimanche, les résultats en ligne sur le site Nature Neuroscience. L’étude a été menée à l’Université de Californie, à San Francisco, dans le laboratoire du professeur Ron Dorit.

Bien que la recherche a été menée sur des animaux de laboratoire, les auteurs annoncent que des études similaires seront bientôt testées chez l’homme, car cette étude ouvre la voie pour le traitement d’autres addictions comme le tabac.

“L’une des principales causes de la rechute chez les alcooliques, est déclenchée par la zone mémoire dans le cerveau, comme par exemple, aller dans un bar, ou l’odeur ou le goût de l’alcool», a déclaré Barak, :  “Ce que nous avons appris, c’est que lorsque les rats ont été exposés à l’odeur ou au goût de l’alcool, il y avait une petite fenêtre d’opportunité pour cibler la zone du cerveau dans la zone mémoire qui rappelle ce besoin d’alcool. Notre découverte pourrait permettre d’affaiblir ou effacer la mémoire et donc l’envie. ”

Dans l’étude, les chercheurs ont entraîné des rats à boire volontairement une solution d’alcool de 20%  dans des chambres spéciales en poussant des leviers, et ils buvaient de grande quantité d’alcool pendant trois mois. Ils ont ensuite été soumis à une période de 10 jours d’abstinence d’alcool.

Plus tard, les animaux ont été exposés à l’alcool, soit par l’odorat ou le goût. Dans la première partie de l’expérience, les rongeurs ont ensuite été tués (sous anesthésie) et leurs cerveaux analysés afin d’identifier la voie neuronale qui extrait et reconsolide  la mémoire de l’alcool. Ils ont trouvé l’activation d’une voie moléculaire appelé la cible mammalienne de la rapamycine complexe 1 (ou, mTORC1). Cette zone est spécifique à une région sélectionnée de l’amygdale, une structure liée à des réactions émotionnelles et de sevrage de l’alcool, et les régions corticales impliquées dans le traitement de la mémoire.

Dans la deuxième partie. les chercheurs ont tenté d’empêcher la reconsolidation de la mémoire, ce qui évite la rechute. Ils ont découvert que lorsque l’on a montré aux rats une petite goutte d’alcool, l’odeur et le goût a activé la voie mTORC1. Une fois activé, l’alcool mémoire était stabilisée (reconsolidé) et les rats ont rechuté les jours suivants, ce qui signifie dans ce cas, qu’ils ont poussé le levier pour boire plus d’alcool.

Cependant, chez le rat, où la voie mTORC1 a été désactivée à l’aide d’un médicament appelé rapamycine, il n’y avait pas de rechute à l’alcool et la consommation a été interrompue pendant 14 jours .

“L’odeur et le goût de l’alcool qui sont des signaux forts ont ciblé la mémoire spécifiquement sans affecter d’autres souvenirs (comme une envie de sucre, par exemple)”, a déclaré Barak, qui a ajouté qu’il a fait des études du cerveau pendant de nombreuses années et il n’a jamais vu une si forte attirance spécifique dans le cerveau.

L’étude est une «première étape importante dans la recherche, mais d’autres études sont nécessaires pour déterminer si la rapamycine – un médicament actuellement approuvé comme immunosuppresseur pour les patients transplantés rénaux – aurait le même effet chez l’homme.

«L’un des principaux problèmes de l’alcoolisme est la rechute, et il n’y a pas beaucoup de traitements. Même avec un traitement efficace, 70% à 80% des patients vont rechuter dans la première année », a dit Barak. «C’est vraiment passionnant que nous ayons trouver le moyen d’effacer complètement de la mémoire l’attirance à l’alcool et ainsi prévenir les rechutes chez ces animaux. Cela pourrait être une révolution dans les méthodes de traitement de la dépendance, mais aussi effacer les souvenirs indésirables et manipuler ainsi les déclencheurs du cerveau qui sont si problématique pour les personnes souffrant d’une dépendance “a-t-il dit.

Alyaexpress-News, Premier site à publier cette information en langue Française 🙂

 

Connaissez vous notre compte Instagram avec des vidéos et images en l'honneur de notre beau pays Israel ?

Pas encore ?

Venez nous rejoindre sur INSTAGRAM : https://www.instagram.com/infosisraelnews/

Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/