Alors qu’Israël étend ses zones de pêche dans la bande de Gaza, un autre paquet de ballons auquel était attaché un objet suspect a été trouvé ce matin (vendredi) à Netivot. Apparemment, le paquet de ballons était depuis hier, et ce matin seulement, il a été localisé. Des démineurs ont été appelés sur les lieux. La police a demandé à plusieurs reprises au public de contacter la Hotline 100 en cas de présence de tout objet suspect.

Ce matin, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réagit aux lacement de ballons explosifs, déclarant : « Béni soit le Seigneur que nous parlons de ballons et non d’explosions d’autobus ». Dans une interview accordée à la radio de Haïfa, il a réitéré la même menace dite quelques jours plus tôt : « Le Hamas et les organisations terroristes comprennent que s’ils ne s’arrêtent pas, ils subiront un coup fracassant différent de ce qu’ils ont connu jusqu’à présent. Cela pourrait se produire même avant les élections.

Dans ce contexte, la décision a été officiellement prise aujourd’hui d’augmenter l’espace de pêche pour les Palestiniens de la bande de Gaza de 10 à 15 milles. Plus de secours entreront en vigueur dimanche, avec 500 autres permis de quota pour les habitants de Gaza. Ce sont des permis accordés uniquement aux commerçants, mais de nombreux travailleurs de Gaza les exploitent et les utilisent pour partir travailler dans l’agriculture ou la construction en Israël, tout en fermant les yeux sur le système de sécurité.

Ces mesures ont été annoncées hier soir, mais pas moins de 17 ballons ont été détectés hier, dont huit transportaient des explosifs. Personne n’a été blessé. Il y a eu de fortes explosions dans la région à toutes les heures de la journée, en particulier au crépuscule. Des équipes désignées de combattants des FDI ont été déployées le long de la frontière pour tenter d’intercepter les ballons par des tirs réels.

À Sderot, un paquet de ballons a été trouvé derrière une école élémentaire de la ville, et plus tard un paquet de ballons suspect a été trouvé dans une autre école. Des démineurs ont été appelés pour contrer la menace et la panique a éclaté à la place. En outre, au moins l’un des ballons dans l’une des localités de la région du Néguev a explosé. Hier après-midi, des enfants du kibboutz regardaient les démineurs neutraliser les ballons explosifs qui passaient au-dessus de leur tête. « Nous en avons assez. Quel est ce boom ? » a dit un des enfants surpris.

 

Hier soir, un responsable de la sécurité a tenté d’expliquer la décision d’Israël d’abroger les sanctions malgré la poursuite des explosions avec des ballons. Il a déclaré : « Le Hamas a envoyé des messages à Israël disant qu’il avait décidé d’arrêter de lancer des bombes explosives et des roquettes sur Israël ». Le parti n’a pas transmis le message à Israël. Des sources palestiniennes à Gaza ont déclaré à Ynet que le message avait été transmis par l’intermédiaire de l’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient, Nikolai Mladnov. Les actes sur le terrain seront déterminants. « 

Mardi déjà, le Hamas aurait promis aux membres de la mission de renseignement égyptienne de se rendre à Gaza et qu’ils arrêteraient immédiatement l’explosion avec des ballons. En fait, le Hamas a augmenté le nombre de ballons explosifs tirés sur Israël au cours des deux jours suivants cette déclaration.

 



 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr