La Judée Samarie brûle, et il semble que presque personne ne s’en soucie. C’est ce que disent ceux qui ont miraculeusement survécu aux attaques par balle qui ont eu lieu ces derniers mois. Ces événements difficiles ont reçu peu d’attention des médias et ont à peine réussi à attirer l’attention du ministère de Défense et Tsahal à la situation désastreuse sur le terrain. Désormais, ceux qui étaient à un pas d’être grièvement blessés – ou, à Dieu ne plaise, d’être assassinés – veulent déployer des barrages routiers, et peut-être même lancer une opération, sans aucune réponse ni motivation des forces de sécurité.

Arrêts et tirs à distance : regardez la documentation de la fusillade à Samarie au cours de laquelle Meir Tamari a été assassiné | Caméras de sécurité, Division de la sécurité, Conseil régional de Samarie

“Si l’attaque par balles dans laquelle j’ai été impliqué avait eu lieu à Tel-Aviv ou à Haïfa, le pays aurait été bouleversé”, dit Shmuel Rinitz dans la douleur, “mais parce que l’attaque s’est produite à Yosh – nous pouvons être piétinés, et Dieu nous en préserve, tués. Le monde est silencieux et le pays est silencieux, et personne ne s’en soucie.”

Rinitz conduisait en décembre dernier sur la route entre Yitzhar et Gilad Farm. Il travaille dans une usine de cuir à Alon Mora, et vendredi après-midi, il se rendait chez lui à Emanuel. “Soudain, j’ai vu une voiture noire devant moi sur le bord de la route”, raconte-t-il. “Alors que je m’approchais, le véhicule a fait demi-tour devant moi. Je l’ai dépassé par la gauche et j’ai fait signe : ‘Es-tu fou ?’ Avec sa main. Il aurait pu me percuter. Quelques secondes plus tard, j’ai entendu un tas de coups de feu, et mon pare-brise s’est brisé. Ils m’ont tiré dessus.

Lorsque les forces de sécurité ont examiné le véhicule, elles ont été stupéfaites de découvrir qu’une balle était coincée dans l’appui-tête du conducteur, à un centimètre de l’endroit où se trouvait la tête de Shmuel. Shmuel parcourt cette route jusqu’à ce jour. “Chaque fois que je voyage, le matin et le soir, je dis ‘Heureux qu’il ait accompli un miracle pour moi à cet endroit'”, dit-il. “Après l’attaque, l’armée s’est souvenue de mettre un barrage routier à l’endroit d’où les terroristes avaient fui vers Naplouse.”

Six mois se sont écoulés et l’attaque dans laquelle Shmuel a été impliqué a été oubliée. Lorsqu’il a entendu parler de l’attaque près de Hawara mardi dernier, il n’a plus été surpris. “C’est une peur terrible”, admet-il. “Le gouvernement ne fait rien. Il y a ici l’anarchie au-delà de toute critique. Nous sommes comme des canards dans une rangée. Quand je conduis à travers Hawara, je dis quelques chapitres des Psaumes, c’est un danger pour la vie. Un gouvernement de droite en plein essor, où en sommes-nous?

Cela aurait pu se terminer différemment. Les fusillades qui se sont terminées sans faire de victimes à Yosh, photo : Tzachi Miriam

“Nous avons peur de ce que Kamala Harris dira, et nous parlons des droits de l’homme. Il est clair que les terroristes doivent voyager sur les routes. Ils nous ont négligés. Si cela s’est produit à Tel-Aviv ou à Raanana – c’est clair qu’un tel événement ne recevrait pas le même traitement.”

Une action agressive est nécessaire

Shmuel n’est pas seul. De plus en plus d’Israéliens ont subi de graves attaques par balles ces derniers mois, et heureusement, ils sont en vie. Mais quant à la référence à ces attentats du point de vue de l’Etat ou des forces de sécurité, leur ressenti est difficile.

Lorsque nous leur demandons s’ils ont l’impression que leur déclaration voilée est “désolé, nous n’avons pas été assassinés”, ils hochent la tête d’un air sinistre. “C’est comme ça”, disent-ils. Pas assassiné – pas compté. Et s’il n’y a pas d’attaques meurtrières, il n’est pas nécessaire de prendre des mesures agressives pour empêcher la prochaine attaque.

Le véhicule a été criblé de balles – le conducteur a miraculeusement survécu

12 balles ont été tirées mardi soir sur un habitant de Har Bracha qui se rendait chez lui depuis le carrefour de Taphuh. Le véhicule a été ciblé et on estime que s’il y avait eu un bébé dans la chaise debout sur le siège arrière, il aurait reçu une balle dans la tête. Miraculeusement, les balles ont raté le conducteur et les dommages physiques se sont réduits à une petite écharde dans le dos. Les pare-brise avant et arrière ont été percés de coups de feu, les portes, le capot – tout a été perforé. Voilà à quoi ressemble un miracle.

Le véhicule qui a été abattu de 12 balles à Hawara, photo : Conseil régional de Samarie

Nous avons demandé au résident d’être interviewé, et il a refusé. Et il n’est pas seul. Il y a deux mois, un bus public de la compagnie Tanufa se rendait de la région de Magdalem à l’intersection de Tapuh lorsqu’il a ouvert le feu dessus. Les balles ont transpercé le véhicule, qui n’était pas à l’épreuve des balles, et ont raté les passagers. Il y a environ deux semaines, Debora Shetrit conduisait avec ses quatre enfants sur la même route tard dans la soirée, et les terroristes ont de nouveau ouvert le feu. Les balles ont percé le véhicule – et ont de nouveau raté les passagers.

Les critiques contre le système de sécurité et l’échelon politique du peuple de Samarie sont dures et acerbes. Yossi Dagan, le chef du Conseil de Samarie, a exigé du gouvernement et des forces de sécurité après l’attaque de mardi, pour la énième fois, de remplacer une disquette et d’opérer sur le terrain – en vain. “Cette situation ne peut pas durer”, dit-il. “Les citoyens israéliens sont sous le feu alors qu’ils rentrent chez eux, dans une roulette russe qui a un moyen de l’arrêter – de remettre les points de contrôle. Nous étions à un pas d’un autre enterrement, d’une autre famille entière. Ce gouvernement ne peut pas continuer à faire confiance à un miracle. Nous exigeons que la troisième Intifada qui fait rage ici soit stoppée.

Gallant accuse

D’autre part, le ministre de la Défense, Yoav Galant, a affirmé hier sur la scène de la Knesset que Tsahal menait des opérations sur le terrain, et en a rejeté la responsabilité sur les juifs. En réponse à une question du député Zvi Souccot (sionisme religieux), un habitant d’Yitzhar lui-même, qui est passé sur les lieux de l’attaque mardi quelques secondes après les tirs à Hawara,  pourquoi l’armée israélienne ne lance-t-elle pas une opération dans le nord de la Samarie et ne déploie-t-elle pas des barrages routiers ? Il a répondu que tout est entre les mains du commandant régional, pour des raisons évidentes – s’il érige davantage de barrages routiers, il n’aura pas le pouvoir de procéder à des arrestations préventives. S’il doit expulser des éléments illégaux du côté israélien, qui lui compliquent la tâche nuit après nuit, il n’aura pas le pouvoir de mener d’autres activités.”

Gallant et Netanyahu à la Knesset (archives), photo : Oren Ben Hakon

Gallant a affirmé qu’au cours des six derniers mois, tous les terroristes ont été capturés, “et ils sont au cimetière ou en prison – à l’exception de ceux de l’attaque de Harmesh, et ils y travaillent maintenant”.

Les déclarations de Gallant ont suscité l’indignation des habitants de la région. Dans l’un des groupes WhatsApp de Samarie, ils ont écrit: “Nous avons enseigné au ministre de la Défense un droit auquel il fait confiance dans le miracle, et donc ne met pas en place de barrages routiers et ne se lance pas dans une activité militaire étendue. Il s’avère que la situation est beaucoup plus sérieuse. Nos vies sont au bas de ses priorités.”

Nouveau reseau social créé par le fondateur de Twitter, veuillez me rejoindre !!

https://bsky.app/profile/infosisraelnews.bsky.social



La Roulotte du Hayal organise et cuisine et nourrit les soldats à la frontière de Gaza. Il y a beaucoup de réservistes et ils n’ont aucun organisme de financement et tous les bénévoles de la Roulotte du Hayal ne reçoit pas de salaire. Tous sont bénévoles et le font pour les soldats uniquement !! Ils nous faut des dons et le nombre de soldats qui ont besoin de nourriture chaude et cuite à la maison ne fait qu'augmenter , et avec cela les dépenses. Frères, remplissons leurs réfrigérateurs, aidons-les à continuer à nourrir les guerriers du front sud avec de la nourriture faite maison.👏 Chaque shekel donné va à 100 % aux soldats Cliquez ici et devenez partenaire : 👇👇👇

Pour faire un don par Paypal ou CB , cliquez sur le bouton "Faire un don" par PAYPAL OU CARTE BANCAIRE :

 
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/