Deux citoyens israéliens ont été arrêtés en Équateur dans une fraude présumée dans la vente de fournitures médicales, a rapporté la ministre du gouvernement, María Paula Romo.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les deux individus, dont l’identité n’a pas été dévoilée, auraient tenté de vendre des masques COVID-19 et des tests rapides sous une fausse identité.

« Deux citoyens israéliens (..) qui ont été trouvés avec de l’argent ont été arrêtés. L’un avait une carte rouge. Tous deux seraient impliqués dans des actes d’achat de fournitures médicales en cas d’urgence », a déclaré Romo sur les réseaux sociaux.

Apparemment, les deux individus auraient falsifié des documents se faisant passer pour des représentants de la Drug Enforcement Administration (DEA) en Équateur.

Et il a ajouté que la contrefaçon « avait une grande hardiesse ».

Les deux suspects ont été détenus dans la province de Santa Elena au sud-ouest du pays et dans l’un de leurs spas les plus connus.

Romo a ajouté que les détenus avaient 100 000 $ en leur possession et que lorsqu’ils ont fait une descente dans leur maison à Santa Elena, 200 000 $ supplémentaires et trois voitures haut de gamme ont été trouvés.

L’un des suspects a un mandat d’arrêt aux États-Unis et au Panama pour fraude, de sorte que le gouvernement équatorien travaille avec les ambassades américaine et israélienne pour clarifier l’affaire.

L’ambassade d’Israël en Équateur a refusé de confirmer ou de nier ces informations.

Le ministre a rapporté l’affaire le jour où la police équatorienne, en collaboration avec le procureur général, a mené une vaste opération contre la corruption pendant la pandémie de coronavirus.

Lors d’une comparution conjointe, le procureur général de l’État, Diana Salazar, a fait état de l’arrestation de 17 personnes, dont l’ancien président Abdalá Bucaram, lors de 37 descentes dans deux provinces.

« Nous avons effectué un total de 37 descentes, à la fois dans la province de Pichincha (dont la capitale est Quito) et dans la province de Guayas (Guayaquil) », a indiqué le procureur.

Les crimes faisant l’objet d’une enquête correspondent à des détournements de fonds (détournement de fonds publics), au trafic d’influence et au crime organisé, par rapport aux personnes détenues à Guayas.

Pendant son séjour à Pichincha, les enquêtes portent sur une affaire liée à un prix excessif présumé dans l’acquisition de fournitures médicales à la société Agua Potable, et la commission présumée du crime fait l’objet d’une enquête.

Le procureur général a indiqué que le complot présumé de crime organisé à Guayas « regroupe une structure entière qui a fonctionné précisément dans l’acquisition de fournitures médicales » alors que l’Équateur traversait l’un des moments les plus difficiles de son histoire en raison du virus.

Dans le cadre de cette affaire, l’ancien président et un ancien directeur de l’hôpital Teodoro Maldonado de l’Institut équatorien de sécurité sociale (IESS) ont été arrêtés.

Certains des lecteurs me disent qu'ils ne recoivent plus les notifications d'Infos Israel News et des autres sites comme Rak Be Israel ou CQVC, je vous ai fait cette petite vidéo pour vous aider à faire revenir les notifications de façon très simple ! 🙂 Bonne journée à tous !    



 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr