Erich Schwam, un survivant juif-autrichien de la Shoah décédé à l’âge de 90 ans le mois dernier, a laissé dans son testament une importante somme estimée à deux millions d’euros au village français de Chambon-sur-Lignon dont les habitants l’ont caché, lui et sa famille pendant la Shoah et empêché leur assassinat par les nazis.

Schwam est arrivé dans le village français en 1943 quand il était un jeune garçon, avec ses parents, grands-parents qui avaient fui l’occupation nazie de Vienne, la capitale de l’Autriche. Les villageois, connus pour avoir risqué leur vie pour sauver de nombreux Juifs, ont accepté de cacher les membres de leur famille pendant de nombreux mois et les ont aidés à échapper à la mort des nazis.

Deux millions d'euros pour la commune qui l'a caché pendant la guerre - Le journal de 13h | TF1

Après la guerre, Schwam est retourné avec sa famille à Vienne, mais a ensuite déménagé dans la ville de Lyon en France pour étudier en pharmacie, où il a également rencontré sa femme et le couple est resté vivant à Lyon jusqu’au jour de sa mort le mois dernier. Le maire, Jean-Michel Araoud, a déclaré que « c’est une somme très importante pour le village ».

Il a refusé de dire le montant exact et a déclaré que « les choses sont toujours en cours d’examen », mais son prédécesseur a déclaré à un site d’information local qu’elle avait rencontré Schwam et sa femme à deux reprises pour discuter du cadeau que le couple avait demandé dans le village, qui s’élève à 2 millions d’euros.

Publicité 

Passeport de M2

Araud a déclaré que « Schwam cherchait à utiliser l’argent pour des initiatives dans les domaines de l’éducation et de la jeunesse, en particulier l’attribution de bourses d’excellence dans l’éducation ». On estime que pendant la Seconde Guerre mondiale, les habitants du village de Chambon-sur-Lignon ont caché environ 2 500 Juifs, et pour cette activité ils ont également reçu le titre de «Justes parmi les nations» par le musée Yad Vashem.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE