La chaleur augmente et, parallèlement, l’effet destructeur des « ballons inflammables » envoyés de Gaza augmente. Depuis le début de la semaine, au moins 25 incendies ont été enregistrés dans les zones frontalières, dont au moins 10 depuis ce matin. Au moins sept incendies ont été éteints aujourd’hui dans la région d’Eshkol et deux dans la région de Shaar-a-Negev. Hier lundi, pendant plusieurs heures, 13 nouveaux incendies sont apparus dans les zones frontalières, un bouquet de ballons est tombé près du jardin d’enfants, un autre a mis le feu à l’avocateraie.

Des dizaines d’adolescents palestiniens lancent non seulement des ballons munies de mèches combustibles, mais brûlent également des pneus près de la barrière de la frontière. Ainsi, une fumée noire s’ajoute à celle des feux de forêt. Le renforcement de cette activité s’explique par «des manifestations contre la conférence de Bahreïn», qui s’ouvrira solennellement ce soir.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

En réponse à la «terreur terroriste», les FDI ont annoncé ce matin qu’elles avaient cessé de fournir du carburant à la centrale électrique de Gaza. La dernière fois, l’armée a répondu aux incendies croissants de champs frontaliers en interdisant la pêche côtière. Cette mesure n’a eu aucun effet et a été rapidement annulée.

Selon des sources palestiniennes, l’armée israélienne a ouvert le feu sur l’un des groupes de jeunes auteurs d’incendies criminels qui s’est emparé de la barrière.

Des manifestations contre le «deal du siècle» et des conférences à Bahreïn ont lieu aujourd’hui sur les territoires de Judée Samarie. Dans ses zones de responsabilité, les FDI dispersent des manifestations à l’aide de gaz lacrymogène.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !