Aucun pays en Eurasie n’a des liens plus étroits ou plus chauds avec Israël que l’ Azerbaïdjan. La relation entre les deux pays est particulièrement surprenante parce que l’Azerbaïdjan est un pays à majorité musulmane. Mais les raisons de cette relation étroite se trouve dans la longue amitié entre les Azéris et les Juifs.

L’Azerbaïdjan, un pays musulman à majorité chiite (comme l’Iran), est également le foyer de plusieurs autres groupes ethniques et religieux, dont l’ancienne religion zoroastrienne, et les religions chrétienne et juive. Le respect et la tolérance envers les minorités nationales ont joué un rôle vital dans le développement du pays depuis les temps anciens et depuis les jours de la “Route de la Soie”. Les minorités et les femmes ont été omniprésentes dans le gouvernement de l’Azerbaïdjan depuis l’indépendance de l’Union soviétique.

Contrairement à de nombreuses cultures, les Azerbaïdjanais n’ont jamais vu les Juifs comme des étrangers. Les Israéliens avec des racines en Azerbaïdjan font beaucoup pour promouvoir la coopération économique et même géopolitique émergeant entre l’Azerbaïdjan et Israël.

Relativement peu de personnes, en dehors des communautés juives d’Azerbaïdjan connaissent le rôle important que la communauté juive a joué en Azerbaïdjan. Le Premier ministre de la Santé de la République démocratique d’Azerbaïdjan entre 1918-1920 était juif, et des groupes juifs avaient des représentants au parlement.

En outre, au cours de l’existence de la République entre 1918 à 1920, les communautés juives ont publié un bulletin d’information Juifs du Caucase, la “Palestine” et un magazine bimensuel, “la jeunesse de Sion”.  En outre, pendant la période soviétique, les Juifs ont joué un rôle important dans la vie intellectuelle, économique et politique de l’Azerbaïdjan.

En cette période très inquiétante, l’Arménie a envahi 20 pour cent des territoires de l’Azerbaïdjan, y compris le Haut-Karabakh et sept districts adjacents, déplaçant près d’un million d’Azerbaïdjanais. L’acte sanglant de génocide a été commis avec une incroyable brutalité et la sauvagerie de Khodjali, il est l’une des tragédies les plus horribles de la fin du 20ème siècle suite à des scènes d’abattage cruels et impitoyables qui resteront toujours une cicatrice à jamais ouverte dans le cœur des Azerbaïdjanais.

Les unités de mercenaires des armées arméniennes n’ont pas épargné la vie de ces habitants de Khodjali qui ne pouvaient pas quitter la ville et ses banlieues. En conséquence, 613 personnes sont mortes et 487 ont été blessées. En outre, 1.275 civils (y compris les personnes âgées, les enfants et les femmes) ont été enlevés et soumis à la torture sans précédent, avec abus et humiliation.

Cette tragédie est un acte de crime contre l’humanité. En dépit de ces massacres à grande échelle et le déplacement des gens,  le principe de base de la coexistence pacifique a continué à définir la société azerbaïdjanaise. Bien que la violence a été intensifiée au cours des 20 dernières années dans le Haut-Karabakh, la société azerbaïdjanaise a maintenu l’harmonie entre les religions et les ethnies.

Aujourd’hui, l’Azerbaïdjan est un Etat fort et indépendant, avec un leader et un processus géopolitique et géo-économique dans le Caucase du Sud. L’Azerbaïdjan mène sa propre politique étrangère, indépendante de la politique de Téhéran et de la Turquie.

Ainsi, Israël et son peuple ont un grand respect pour l’Azerbaïdjan et pour le président Ilham Aliev. Ils apprécient les efforts déployés par le grand développement de l’économie de l’Azerbaïdjan, qui est en train de devenir un élément important, fort, et un acteur indépendant sur ​​la scène internationale. Les relations entre l’Azerbaïdjan et Israël sont un partenariat stratégique et positif.

La coopération commerciale des Fleurs entre l’Azerbaïdjan et Israël se traduit par un montant de près de quatre milliards de dollars annuellement. Bien que précédemment concentré sur le pétrole et le gaz, maintenant l’echange s’ étend à d’autres secteurs de l’économie. Il convient de noter qu’Israël est l’un des plus gros acheteurs de pétrole azerbaïdjanais sur les marchés mondiaux, mais Israël a plus de raisons de rechercher des relations plus solides avec Bakou qui veut montrer à la communauté internationale sa loyauté totale pour les Musulmans, les pays laïques et non laïques, et pour montrer leur amitié à Israël. 

L’Azerbaïdjan joue un rôle important en tant que fournisseur fiable d’énergie, y compris environ 40 pour cent des livraisons de pétrole vers Israël. En retour, l’Azerbaïdjan a besoin du savoir-faire israélien dans le domaine de l’agriculture et de la technologie, les communications, les technologies de l’information et la technologie des armes israéliennes moderne. La liste est longue.

Cette année marque le 70ème anniversaire de la libération d’Auschwitz. Je suis le petit-fils de Boris Stoyanovsky, un officier de l’armée soviétique, dont la famille a été assassinée par les nazis en Ukraine, et je vais participer à une conférence internationale, “le Jour de la Shoah” à Bakou. Ce voyage avec une majorité musulmane, de la République d’Azerbaïdjan, pour la conférence, est organisée conjointement par le Centre international pour le multiculturalisme à Bakou et à l’Université slave de Bakou.

Pendant la conférence, les amis de l’Azerbaïdjan ont exprimé leur condamnation à ses actes de cruauté et de génocide perpétré par les nazis contre mes ancêtres juifs.
Pendant le discours de la conférence, j’ai senti viscéralement que les Azerbaïdjanais percevaient la douleur et les souffrances du peuple juif comme moi-même. En tant que citoyen de l’Etat d’Israël, il est clair pour moi (et la longue histoire de droits de l’antisémitisme en Azerbaïdjan), que les dirigeants de l’Azerbaïdjan ont non seulement intégré les attitudes envers les Juifs qui vont au-delà de la simple tolérance dans leurs politiques, mais ont aussi exprimé le tissu de la société.

En outre, il est évident et clair que les Juifs et les Musulmans ont coexisté pacifiquement en Azerbaïdjan comme des frères et sont devenus à jamais unis par l’histoire et le destin commun
L’histoire n’a jamais oublié la cruauté de la forte légion arménienne de 20.000 personnes dans le cadre de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale. Le but de la légion arménienne dirigée par le commandant nationaliste Dro (qui a personnellement participé à l’anéantissement de milliers de Juifs) fut de persécuter et anéantir les Juifs et les autres minorités détestées par l’armée allemande.

Dans le même temps, la Légion arménienne a organisé les “marches de la mort dans les camps de concentration”. Dans son livre «Tango de la mort”, le regretté historien Rovchan Moustafayev a fournit de nombreuses preuves de la participation des unités arméniennes dans le génocide des Juifs, y compris un rapport du Sonderkommando “Dromedar” à propos de l’opération dans l’ouest de la Crimée.

A la suite de cette opération, 17,645 juifs ont été exécutés. En l’honneur de ces fascistes Arméniens , le général Dro et Nzhdeh a frappé des pièces de monnaie et a glorifié les longs métrages et les documentaires. Un carré dans la capitale arménienne a été nommé Garegin Nzhdeh.  Les successeurs de Dro et Nzhdeh, comme l’actuel président de l’Arménie Serge Sarkissian et le ministre Seyran Ohanian, ont tous deux ont commis un massacre sanglant dans la ville azerbaïdjanaise de Khozali la fin du 20e siècle.
L’ancienne ville de Krasnaya Sloboda (Quba) dans le nord de l’Azerbaïdjan, qui est la seule ville entièrement juive en dehors d’Israël, est la fierté de l’Azerbaïdjan. L’Etat d’Israël apprécie également le rôle du gouvernement de l’Azerbaïdjan vis-à-vis de la communauté juive. Grâce cette tradition de respect et de collaboration, il y a une relation bilatérale étroite entre l’Azerbaïdjan et Israël.

Surtout, le président Aliyev qui a gagné le respect d’une large public de la société israélienne pour son dévouement dans ce domaine et pour les Juifs de l’Azerbaïdjan. Les relations entre Israël et l’Azerbaïdjan, tout comme les Musulmans et les Juifs, de par leur intérêt mutuel. Des valeurs communes et une histoire partagée imprègnent les relations contemporaines. Les deux pays sont enrichis par les relations humaines communes et la détermination à vivre dans des sociétés diverses et religieusement tolérantes.
*Arye Gut est à la tête de l’organisation non gouvernementale israélienne Projets Society International, et un expert de ​​l’ex-Union soviétique et du Moyen-Orient.

Articles en soldes Magnetic Car Body Stickers : Prix original: ILS 10.67 Prix actuel : ILS 7.47 Cliquer & Acheter: https://s.click.aliexpress.com/e/_mOZ4Jf Recherchez le code sur AliExpress : ALCKXMM5

Connaissez vous notre compte Instagram avec des vidéos et images en l'honneur de notre beau pays Israel ?

Pas encore ?

Venez nous rejoindre sur INSTAGRAM : https://www.instagram.com/infosisraelnews/

Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/