Herzog dans un mémorial à Rabin :  : « Le pays n’a pas été détruit, respectez la décision démocratique »

L’État d’Israël célèbre aujourd’hui le 27e anniversaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin. Le Premier ministre Yair Lapid et le président Yitzhak Herzog ont pris la parole lors de la cérémonie d’État sur le mont Herzl.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Dans ses propos, le président de l’État a fait référence à la polarisation de la société israélienne suite aux campagnes électorales répétées : « À mon avis, la principale leçon de cette journée importante est de se souvenir encore et encore de nos fondements en tant qu’État juif et démocratique », a déclaré le président, « de se rappeler l’importance de pouvoir s’adapter à la complexité, de s’adapter aux conflits, de s’adapter aux nuances de la société. L’Israélien – aussi ceux qui pensent différemment, qui croient différemment, qui ont voté différemment.

« Ne pas nous rendre la vie moins facile. N’effacer aucune personne, aucune communauté, aucun camp. L’effacement est une confiscation ; l’effacement est le silence et le déni de légitimité ; l’effacement est l’accusation de trahison ; l’effacement est une comparaison avec les nazis. L’effacement est la violence de toute sorte.  Comprendre que la seule façon de faire face à la controverse profonde, poignante et secouante est simplement de s’asseoir autour de la même table, de parler, de formuler une position et d’agir. Même quand c’est difficile . Même quand nos têtes explosent en entendant la position de quelqu’un d’autre. »

Le président a également fait référence à la série d’élections qui s’est terminée la semaine dernière et a déclaré : « La situation politique complexe en Israël nous présente un défi d’une ampleur historique ; les résultats des élections nous ont montré que nous sommes divisés, et la responsabilité, à partir de maintenant , est sur tous les acteurs politiques, et en premier lieu sur ceux qui ont le dessus, ceux qui ont le plus de pouvoir Le politique est plus grande. Ils ont la responsabilité de se tourner vers ceux qui sont loin de leurs positions et de leur dire – vous sont nos frères et soeurs.

« Je me tourne vers les gagnants et leur dis ce que j’ai dit au cours de l’année écoulée à leurs prédécesseurs, à leurs adversaires politiques : vous ne devez pas renoncer à la vision du monde pour laquelle vous avez été élu ; mais en même temps, respectez-vous les uns les autres. Embrassez vos frères et sœurs du côté des perdants. Soyez attentifs à leurs besoins, leurs douleurs, leurs rêves. N’oubliez pas : les élections en Israël ne sont pas un « jeu à somme nulle ». N’ayez pas peur de faire des compromis et d’atteindre un pied d’égalité , afin d’éviter une rupture dans son contenu. »

« Au camp des perdants, je dis : le pays n’est pas fini et n’est pas détruit. La décision démocratique doit être respectée. Continuez à élever la voix et à vous battre pour vos positions, comme dans toute démocratie saine. A tous nos frères et sœurs en Israël et dans la diaspora ; à tous ceux qui élèvent des voix d’inquiétude en Israël et dans le monde – je dis : nous tous, nous sommes attachés au sort de l’État d’Israël, nous sommes tous attachés à ses grandes lignes en tant qu’État juif et démocratique, qui maintient l’État de droit, les droits humains et civils et le respect de tous les groupes minoritaires en son sein. Nous continuerons à protéger nos fondements en tant que peuple, en tant que société et en tant qu’État.

Plus tôt, le président a déclaré : « Même après que vingt-sept ans se soient écoulés depuis le meurtre, il semble que peu de choses aient changé, pas assez de changements ; quand encore et encore des signes alarmants d’incitation et d’escalade, de violence rongeant les fondements de la démocratie , se révèlent dans la société israélienne. Des signes qui pointent vers une difficulté profonde et fondamentale dans notre capacité à gérer un différend, dans notre capacité à surmonter et à naviguer dans notre pays et nos vies ensemble, même dans la réalité du désaccord sur les questions les plus chères à notre cœurs. »

Le Premier ministre Yair Lapid a également pris la parole lors de la cérémonie d’État et a déclaré : « Comme le destin l’a voulu, ce mémorial à Yitzhak Rabin a lieu quelques jours seulement après que l’État d’Israël s’est rendu aux élections et en est revenu à nouveau divisé, à nouveau en colère, menaçant à nouveau de se scinder en « nous et eux ». Il n’y a pas de « nous et eux », seulement nous. Le meurtre de Rabin était une tentative d’assassinat sur l’idée même d’une vie partagée. Nous y avons à peine survécu, mais les blessures ont pas encore guéris. Il est de notre devoir de les guérir chaque jour à nouveau.

« Nous sommes ici ensemble. Religieux et laïcs, de droite, de gauche et centristes. Les divergences d’opinion sont profondes, elles sont réelles, parfois nécessaires, mais surtout – nous avons une responsabilité partagée. L’IDF appartient à tous nous. La police nous appartient à tous. Le système judiciaire nous appartient à tous. La Bible nous appartient à tous. »

« Une majorité absolue des citoyens du pays croient en l’État de droit, aux valeurs démocratiques, au respect mutuel. Une majorité absolue d’Israéliens veulent un judaïsme qui nous relie, pas un judaïsme qui soit un outil politique et certainement pas un judaïsme qui soit une approbation de la violence. Une majorité absolue de citoyens israéliens ne sont pas prêts à laisser la haine diriger leur vie. Non Prêts à haïr leurs voisins, ceux qui ont servi avec eux dans l’entreprise, ceux qui sont assis avec eux à la table du Shabbat.

« Nous devons décider maintenant, en ce moment, où va le pays. Nous sommes proches du point de non-retour, mais c’est toujours entre nos mains. Nous pouvons encore changer de direction. La réalité n’est pas un résultat inévitable de la démographie ou géographie, c’est le résultat des choix que nous faisons et des décisions que nous prenons. Le gouvernement que je dirige a perdu les élections de la semaine dernière. Je ne me prépare pas à perdre ma vie à haïr celui qui a gagné. Je ne me prépare pas à tourner le dos à Ceux qui ne nous ont pas élus, ceux qui croient en la démocratie israélienne quand ils gagnent, devraient y croire même quand ils perdent.

« Il n’y a pas de scénario et il n’y a pas de situation dans laquelle nous entrerons dans le nouveau gouvernement. Nous nous battrons depuis l’opposition pour notre vision du monde et les valeurs d’un immense public qui nous a élus. Nous nous battrons – jusqu’à ce que nous revenions . C’est aussi l’héritage de Rabin, cela fait aussi partie de sa biographie, de ne jamais abandonner ce en quoi vous croyez, être une opposition au gouvernement, mais nous ne serons jamais une opposition à l’État.

« Mardi soir, il y avait beaucoup de gens tristes qui pensaient et disaient que c’était la fin du pays. Ils ont tort. Tout aussi faux étaient ceux qui l’ont dit après le meurtre de Rabin. formé notre gouvernement. En même temps, je ne suggère pas au gouvernement. La nouveauté est de prendre ces réactions à la légère. C’est la vraie douleur des gens dont les rêves ont été brisés. C’est la vraie angoisse des gens qui sentent qu’il n’y a est une attaque contre leur mode de vie et contre les valeurs qui leur tiennent le plus à coeur. La bonne réponse n’est pas de désespérer, mais de se battre pour ces valeurs. Yitzhak Rabin était soldat dans l’Armée de la paix. Je suis un soldat dans l’armée de la démocratie. C’est la guerre de l’époque. Nous protégerons la démocratie israélienne et la garderons à tout prix.

« Nous défendrons l’État de droit et l’indépendance de la Cour. Pour la dignité humaine. Pour la promesse emphatique de la Déclaration d’indépendance de « la pleine égalité sociale et politique des droits pour tous ses citoyens sans distinction de religion, de race et de sexe… l) Liberté de religion, de conscience, de langue, d’éducation et de culture. Notre démocratie n’apparaît peut-être pas dans les Écritures, mais cette cérémonie nous rappelle que notre démocratie est sanctifiée dans le sang. Yitzhak Rabin a été assassiné par ceux dont l’incitation violente lui a fait croire qu’il ne devait pas accepter la décision de l’électeur. Cela aussi, nous devons nous en souvenir et ne pas l’oublier.

« Ce serait une insulte à cet endroit, ce serait une injure à la mémoire de Rabin et à la mémoire de tous les martyrs immortalisés ici sur la montagne, si nous continuons l’addiction destructrice à la division du « nous et eux ». pas de « nous et eux » lors de la cérémonie de remise des diplômes du cours d’officiers à BHD 1. Il n’y a pas de « nous et ils sont » le soir du Seder ou lorsqu’ils font la queue pour une goutte de lait.

Il n’y a pas de « nous et eux » quand sur des centaines de milliers d’écrans apparaît dans la même seconde l’image souriante de Noa Lazar, 18 ans, d’Emek Hefer, qui aurait pu être notre fille mais qui a été tuée en défendant nos vies. Nous lui devons, nous le devons à Yitzhak Rabin, de ne pas baisser les bras. Jamais jamais jamais abandonner. Se battre pour le bien commun. Ne laissez pas ce pays se désintégrer en tribus en colère. Je ne suis pas prêt à ce que ce pays s’effondre sous les luttes intestines et la haine parce que je sais comment cela se termine.

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !