Hôpital Rambam :Un membre d’une famille arabe meurt d’un cancer :  les proches attaquent les médecins et infirmières

Violence contre le personnel médical : un habitant d’Umm al-Fahm dans la vingtaine a été arrêté ce soir (samedi) pour avoir agressé le personnel médical de l’hôpital Rambam à Haïfa. En outre, un homme et une femme dans la quarantaine ont été arrêtés pour interrogatoire, selon un communiqué de la police.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon l’hôpital, l’incident a commencé après qu’un patient de la région de Wadi Ara est décédé dans le service d’oncologie des suites d’un cancer. Après que sa mort ait été déterminée, les membres de la famille du défunt ont commencé à attaquer le personnel médical et les gardes de sécurité de l’hôpital ont appelé les forces de police qui sont arrivées sur les lieux. Demain, la police décidera s’il faut demander au tribunal de prolonger la détention des proches. Le personnel de l’hôpital n’a pas eu besoin de soins médicaux à la suite de l’incident.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

« Le personnel du service, les médecins, les infirmières et les gardes de sécurité de l’hôpital, ont été sévèrement battus par des membres de la famille », a déclaré le directeur de l’hôpital Rambam, le professeur Mickey Halbertl. « Cet incident montre qu’il y a un besoin urgent d’application de la loi et que les tribunaux s’en occupent également. Le personnel médical ne peut pas travailler sous une telle menace permanente. »

Selon les rapports du ministère de la Santé, ces dernières années, en moyenne 3 000 à 4 000 incidents de violence contre le personnel médical se sont produits chaque année – la plupart étant des incidents de violence verbale. Ce n’est que dans environ 25 % des cas que le personnel médical porte plainte. Environ deux semaines plus tot, une bagarre de masse a éclaté entre deux familles à l’extérieur de l’hôpital Soroka de Be’er Sheva. 19 suspects ont été arrêtés parce qu’ils étaient soupçonnés d’être impliqués dans une bagarre impliquant des coups de feu, deux personnes ont été légèrement blessées à la suite de coups de couteau.

Publicité 

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   
🟦 ANNONCE 🟦