Accueil Actualité en Israël Il y a 10 ans, Israel a empêché un “7 octobre” …....

Il y a 10 ans, Israel a empêché un “7 octobre” …. mais n’a pas reussi en 2023.

0
Il y a dix ans cette semaine, des avions de combat ont bombardé un tunnel du Hamas contre ses occupants, des dizaines de terroristes de Noachba, qui étaient sur le point de mener une attaque massive, qui comprenait notamment l’enlèvement de civils à Gaza. Le coup reçu par le Hamas ce jour-là fut le coup d’envoi de l’opération “Tzuk Eitan”. Semblable au « Mur de Jéricho », Israël a déjà mis la main sur le plan d’invasion du Hamas, qui a empêché ce qui aurait pu être le 7 octobre il y a dix ans.

“Nous avons constitué une équipe conjointe du Shin Bet, du 8200 et de la Division de Gaza et avons construit un modèle d’alerte selon lequel, si plusieurs éléments se matérialisent, c’est pour nous le signe que le Hamas est sur le point d’envahir Israel “, a déclaré un ancien haut responsable et membre d’Aman, “un élément lié aux terroristes eux-mêmes, un deuxième élément lié au temps et un troisième élément est lié au lieu. Nous avons déployé d’énormes efforts d’écoute dès que nous avons reconnu que des choses se passaient, nous avons soulevé l’état d’alerte .”

C’est ainsi qu’a été lancée l’opération « Tzuk Eitan », sans otages et sans vehicule du Hamas sur le territoire israélien. Cet avertissement d’invasion a été bien géré, mais pendant les combats eux-mêmes, il y avait d’importantes lacunes en matière de renseignement. Quelques jours après l’annonce du cessez-le-feu, une discussion est convoquée à Aman, où il est décidé d’allouer d’énormes ressources, ce qui permettra à Amman de se rapprocher beaucoup plus du Hamas.

Unité 8200 (photo : porte-parole de Tsahal)
Unité 8200 Photo : porte-parole de Tsahal

L’unité 8200 a créé une activité visant à améliorer considérablement la collecte sur le Hamas, une activité qui a été qualifiée par un ancien haut responsable d’Aman de « pondre des œufs d’or », qui, selon lui, a fourni une alerte « mille fois plus ciblée » que celle qui a précédé « Tzuk Eitan”.

Près de 8 ans plus tard, en avril 2022, 8200 reproduit en détail sur des dizaines de pages en arabe le plan phare du Hamas, « Boul al-Aqsa », ou sous le nom que nous connaissons tous – « Le Mur de Jéricho ». Deux personnes sont censées travailler 24 heures sur 24 pour élaborer un plan d’alerte : le commandant du 8200, Yossi Shariel, et G., le chef de la division opérationnelle de l’AMAN. Les conclusions de l’enquête montrent qu’aucun d’eux n’a tout simplement rien fait. Le même haut responsable de l’AMAN affirme que quiconque a rencontré le commandant du 8200, Yossi Shariel, après le 7 octobre, a donné l’impression qu’il n’avait aucune idée de l’activité.

“Un déchaînement de deux ans et demi”

Yossi Shariel a été nommé commandant de l’importante unité 8200 par l’ancien chef d’état-major Aviv Kochavi et le chef de la National Security Agency de l’époque, Tamir Hayman. Ceci malgré les avertissements clairs que les deux hommes ont reçus de la part de ses deux prédécesseurs au poste, dont l’un a affirmé que l’homme “n’était pas adapté au poste” et qu'”un désastre allait se produire”.

Un autre système de renseignement utilisé par 8200 a fourni des informations dramatiques sur le Hamas, pour lesquelles l’unité a même reçu le prix de la sécurité israélienne. Il y a deux semaines, nous avons publié que dans la nuit du 6 octobre, il y avait eu un dysfonctionnement dans le système qui n’a été réparé qu’après l’entrée du Hamas en Israël .

Le mépris pour le système qui a conduit à l’érosion de celui-ci et de ses vastes moyens de renseignement a commencé avec l’accession de Yossi Shariel au poste de commandant du 8200. « À l’époque de l’ancien commandant du 8200, nous avons peaufiné et nettoyé ce système », explique un responsable. ancien officier supérieur de l’AMAN, “les gens l’entretenaient 24h/24 et 7j/7 et il y avait peu de dysfonctionnements. La plupart du temps, c’est elle qui produisait l’information. Mais chez Yossi, on l’a négligé. La plupart du temps, cela ne fonctionnait pas et ils s’en fichaient. » Un autre ancien haut responsable a ajouté : « Nous avons manipulé le système qui nous a fourni des informations extraordinaires sur le Hamas. C’est une séquence de deux ans et demi. C’est arrivé parce qu’ils ne savaient pas comment faire la différence entre le plat et le fade. »

Enquête 8200 : les propos d'un ancien haut responsable de l'Amn (photo : Ha'odh 12)
Enquête 8200 : Les propos d’un ancien haut responsable de l’Amn Photo : News 12 |

Le mépris de Shariel pour le système s’exprime également dans sa volonté de le fermer en raison de difficultés de fonctionnement. Selon l’un des anciens officiers supérieurs de l’AMAN, l’une des femmes officiers de l’unité affirme qu’il s’agit d’un acte “qui ne serait pas moral devant les habitants du sud”, alors Shariel décide de ne pas fermer – mais le système est géré comme une faible priorité. “Cela nous aurait sans doute donné une image différente la veille, mais cela a nécessité une semaine de travail et Yossi a décidé que ce n’était pas nécessaire”, partage un cadre – une affirmation démentie dans l’entourage de Shariel. .

Enquête 8200 : les propos d'un ancien haut responsable de l'Amn (photo : Ha'odh 12)
Enquête 8200 : Les propos d’un ancien haut responsable de l’Amn Photo : News 12 |

“Nous avons trouvé la situation assez mauvaise”

Neuf mois avant la guerre, le chef de l’AMAN, Aharon Haliva, qui affirmait en septembre 2022 « prédire que la paix après la garde du mur durera cinq ans », choisit une équipe d’anciens officiers supérieurs du renseignement qui évalueront les capacités de l’AMAN et élaborer un plan stratégique pour l’avenir. D’après les propos d’un des participants de l’équipe, il apparaît que la confiance en soi de “Shariel” s’exprimait également dans l’estime de soi.

“Il s’est avéré que leur confiance en eux est très élevée. Trop élevée”, lui a dit un membre du personnel, un ancien officier supérieur des renseignements. “Ils ont dit que la situation des renseignements n’avait jamais été aussi bonne. Nous avons demandé à Haliva quel score il avait. » a donné à leur performance et il a dit « 90 ». Nous avons été choqués. Nous avons trouvé la situation assez mauvaise – un score de 40, peut-être 50, mais nous l’avons appelé « 60 » pour l’adoucir.

Enquête 8200 : les propos d'un ancien haut responsable de l'Amn (photo : Ha'odh 12)
Enquête 8200 : Les propos d’un ancien haut responsable de l’Amn Photo : News 12 |

Quelques mois plus tard, en mai 2023, l’officier de renseignement du Commandement Sud rencontre C, le chef de la division opérationnelle à Amman, et prévient que l’unité 8200 ne couvre pas bien Gaza et qu’il y a une « collecte importante » ” C, pour sa part, reconnaît l’écart – mais ne corrige pas les lacunes et n’ajoute aucune mesure pour combler l’écart spécifié.

Enquête 8200 : les propos d'un ancien haut responsable de l'Amn (photo : Ha'odh 12)
Enquête 8200 : Les propos d’un ancien haut responsable de l’Aman Photo : News 12 |

Le même responsable est venu un mois plus tard au siège  pour présenter le tableau des renseignements qu’il recevait de leur part sur le terrain, et leur a présenté une présentation très critique dans laquelle il a affirmé qu’ils ne lui avaient pas fourni d’outils. Selon certains présents dans la salle, Yossi Shariel s’est levé en réponse et lui a affirmé qu’il était “ignorant et contre le pays” et qu’il “n’a pas assez d’intellect pour comprendre ce qu’on lui donne”. Le même C, chef de la division opération à l’Aman, critique Shariel et lui dit que ses actes sont inappropriés.

Shariel n’a pas accepté la responsabilité de l’échec des pourparlers qu’il a tenus depuis lors, et il n’a pas non plus déclaré son intention de démissionner. Au contraire, il a affirmé que démissionner était une lâcheté. Le chef de la troisième brigade opérationnelle, qui était censé construire un modèle d’alerte basé sur le “Mur de Jéricho”, n’a pas accepté sa responsabilité et avait même pour objectif de devenir le prochain commandant de l’unité 8200.

Réponse du porte-parole de Tsahal : « Le 7 octobre, l’unité de renseignement 8200 faisait partie de l’échec du renseignement qui fait l’objet d’une enquête et de tests ces jours-ci. Le commandant de l’unité, le général de brigade Y., a assumé la responsabilité dans le cadre de ses fonctions. Le général de brigade Y. est un officier hautement privilégié qui a consacré toute sa vie à la sécurité de l’État d’Israël et continue de diriger l’unité pendant toute sa vie, dans la guerre et réaliser des réalisations importantes. Les enquêtes du 7 octobre seront présentées au public de manière transparente une fois terminées, et selon une procédure ordonnée et professionnelle. »



Le compte Facebook de Sabrina, rédactrice en Chef des sites Infos Israel News et Alyaexpress-News fermé sans aucune justification !

Son nouveau compte



❗ REJOIGNEZ NOUS SUR TELEGRAM MAINTENANT ❗



   

Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/