Il y a 959 nouvelles infections en Israël. Les médecins doivent vacciner d’urgence les personnes âgées

Samedi, 959 nouvelles infections ont été détectées en Israël, soit plus du double du nombre de samedi dernier (430). Dimanche matin, le nombre de patients dans un état grave est passé à 91. Ces données ont été rapportées par le directeur général du ministère de la Santé, Nakhman Ash, dans une interview matinale avec la station de radio, Galei Tsahal. Le nombre de personnes dans un état sérieux a également presque doublé en une semaine – ils étaient 58 avant-hier samedi.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Si l’incidence et le nombre de patients gravement malades continuent d’augmenter, nous devrons prendre de nouvelles mesures », a averti Ash. Il a exprimé l’espoir d’une baisse des indicateurs épidémiologiques après l’entrée en vigueur du « tav a-yarok » dans les lieux très fréquentés jeudi prochain.

Nachman Ash n’a pas exclu qu’Israël commencera bientôt à vacciner les personnes de plus de 60 ans avec une troisième dose. Aujourd’hui, plusieurs professionnels de la santé de premier plan ont exhorté le ministère de la Santé à ne pas attendre l’approbation de la FDA et à commencer à administrer la troisième dose aux personnes de plus de 60 ans. La lettre, publiée dans le journal Israel Ha- Yom, a été signée par le directeur général de l’hôpital de Naariya Masad Barkhum, le chef du département de développement et de nouvelles technologies de l’hôpital Ichilov, le prof Eli Sprecher et le chef du syndicat des médecins, le professeur Hagi Zion, et de nombreux autres médecins éminents.

🟦 ANNONCE 🟦

Nachman Ash a déclaré que puisque la vaccination de masse et le déclin de l’efficacité de la vaccination ont commencé en Israël plus tôt que dans d’autres pays, le ministère de la Santé n’attendra pas l’approbation de la FDA et prendra une décision par lui-même. Ash a refusé de nommer le calendrier et a noté que cela ne fonctionnerait pas sans l’approbation d’un expert. « Au cours de la semaine, nous leur demanderons d’étudier la situation et de fournir des recommandations. »

Parlant de la rentrée scolaire, Nachman Ash s’est empressé d’apaiser les craintes du ministre de l’Éducation, Ifat Shasha-Biton, sur les projets de séparer les écoliers non vaccinés des vaccinés. Il a déclaré que la question de la taille des classes dans les milieux à forte incidence est actuellement en discussion. « Nous voulons que les enfants aillent à l’école, pas à la maison, mais nous nous efforçons de la rendre aussi sûre que possible. »

Publicité 

Le Cabinet Coronavirus se réunira aujourd’hui pour discuter du modèle d’ouverture de l’année scolaire. Selon la chaîne KAN, il existe un accord entre le ministère de la Santé et le ministère de l’Éducation pour ouvrir l’année scolaire le 1er septembre sans découpage des classes en « capsules ». Les ministères ont également convenu qu’en cas de danger d’infection dans la salle de classe, tous les enfants subiraient des tests rapides afin de réduire le temps de quarantaine.

 

🟦 ANNONCE 🟦