Ilan Grappel (pauvre naif!) ne regrette pas son voyage en Egypte

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Voici sur le Washington Post le récit de Ilan Grappel lors de son « séjour » en Égypte :

« Quand je suis allé en Égypte pour passer l’été à travailler dans une organisation non gouvernementale qui fournit une assistance juridique aux demandeurs d’asile originaires du Soudan et d’Irak, je n’était pas étranger au Moyen-Orient.

Publicité 

J’avais étudié l’arabe au Caire et passé plus de deux ans dans les Forces de défense israéliennes. J’espérais que ce voyage serai la preuve que mes idéaux sionistes pouvaient coexister avec  le droit de se rendre en Égypte. J’espérais aussi  convaincre les Arabes que j’ai rencontré le sionisme sans être contre leur intérêts et que nous pourrions travailler ensemble pour la paix.

Mais dans l’Égypte post-révolutionnaire, mes tentatives pour éduquer et interagir avec la population locale a conduit à mon arrestation, à l’isolement et finalement à la menace de cinq emprisonnements de vie simultanée pour «espionnage» et «incitation» contre l’ennemi.

Lors de mes visites précédentes, les amitiés que j’ai développé ne laissait pas prévoir une telle  vague anti-israélienne du monde arabe. Certains anciens partisans de Frères musulmans m’ont souhaité bonne chance quand j’ ai quitter l’Égypte pour mon service militaire en   Israël.

La plupart des Égyptiens que j’ai rencontré dans les cafés au cours de nos conversations ont fini par admettre les idées fausses au sujet des Israéliens. Cela a renforcé mes espoirs pour un terrain d’entente. Ainsi, durant l’été, j’ai parlé de mon expérience israélienne, même en tant qu’ Américain.

Je me suis identifié comme un sioniste israélien à tous mes amis égyptiens,je  leur ai enseigné l’hébreu et montré des films israéliens. En retour, j’ai reçu des enseignements en langue arabe, l’islam et la culture égyptienne. Certains de ceux qui ne me connaissaient pas m’ont considéré comme nuisible.

Mais cette condamnation ne fait que souligner l’ abîme dans lequel le conflit du Moyen-Orient est descendu . Le 12 Juin,  deux douzaine de fonctionnaires d’Etat de la sécurité ont fait irruption dans ma chambre d’auberge, et menotté et m’ont bandé les yeux, puis  m’ont transporté  chez le  procureur général.

Les gens me demandaient, «Aviez-vous peur? » J’étais terrifié et confus. Au fil du temps , j’étais en colère et solitaire. Les 14 premiers jours ont été les « meilleurs » moments de mon emprisonnement, car il y avait au moins l’interaction humaine. Je plaisantais sur la politique, la religion et le conflit au Moyen-Orient avec le procureur.

Les accusations qui m’ont été reprochées furent : «Les rapports de sécurité nous informent que vous étiez responsable de la contrebande d’armes des révolutionnaires libyens en Egypte », ou mon préféré – mais peut-être hors de propos – responsable: «Ilan, vous avez utilisé votre pouvoir de séduction pour recruter des femmes égyptiennes et c’est un crime.  » …

Hasbara, le terme hébreu qui désigne les efforts visant à expliquer le point de vue israélien, a beaucoup à gagner d’une telle stratégie, étant donné les mythes pernicieux Israël et les Juifs répandus dans une grande partie du monde arabe. Mon hasbara fourni un point de vue qui a changé les mentalités des anciens membres des Frères musulmans, le procureur et mes gardes, dont les derniers mots étaient «Shalom, nous espérons que vous nous pardonnez. » Israéliens et Arabes peuvent continuer à maintenir le statu quo de l’association mutuel ou ils peuvent oser coexister. Pour ceux qui me tenait à tort, je dis simplement, je vous pardonne »

 

Conclusion :

Grapel  est dangereusement naïve. Bien sûr, la plupart des Arabes sont amicaux quand il s’agit d’une personne individuellement. Cela ne signifie pas que chaque Israélien ou Juif dans un pays arabe est en sécurité! Il y a une différence entre  travailler pour la coexistence pour le coté officielle, où vous savez que vous êtes soutenu par une organisation ou un gouvernement qui fournit un certain niveau de protection.

Mais pour un Juif – et ancien soldat de Tsahal – d’aller dans un pays où l’antisémitisme et la haine d’Israël est crier partout dans le monde musulman, et bien c’est une décision tout simplement stupide. Non seulement  Grapel n’a même pas tenu  compte des circonstances de sa libération. Il a été échangé pour 25 prisonniers égyptiens dans les prisons israéliennes.

Même si aucun d’entre eux étaient des prisonniers avec du sang sur les mains, Grapel a établi un précédent où les pays hostiles (ou partenaires de la paix froide) peuvent arrêter n’importe quel citoyen israélien sous aucun prétexte, et s’attendent à obtenir quelque chose de concret en retour. Aussi, outre les prisonniers libérés ,certains disent  Grapel aurait  permis à l’Égypte , l’offre de  chasseurs F-16…

🟦 ANNONCE 🟦