Les nouveaux couloirs d’approche de l’aéroport Ben Gourion obligent les avions à voler à basse altitude à Ramallah et à Beitunia, deux villes de l’autorité palestinienne.

Cela est dû au début de l’exploitation de la nouvelle piste et à la défaillance régionale du système GPS, qui empêche les avions d’atterrir dans le corridor habituel de Modiín.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le service de sécurité a approuvé le nouvel itinéraire il y a un an, mais l’autorisation finale pour son utilisation a été donnée au début du mois de juillet.

Un ancien officier supérieur de l’aviation civile a déclaré au journal Ha’aretz qu’il était autorisé pour la première fois de voler à une altitude aussi basse au dessus des territoires : «S’ils tirent sur un avion qui ne tombe même pas, mais atterrit avec des dégâts, il ouvrira les portes de l’enfer».

Le spécialiste faisait référence au fait qu’en cas d’incident, des compagnies aériennes étrangères pouvaient arrêter de desservir Israël pour des raisons de sécurité, comme ce fut le cas lors de l’opération Tsuk Eitan de 2014.

L’Autorité de l’aviation civile a indiqué que l’ouverture du nouveau corridor est liée à des problèmes du système GPS qui ont débuté en juin : « Une fois qu’ils seront résolus, le corridor sur Modiin sera rouvert. »

Le nouvel itinéraire sera sauvegardé pour les urgences.

Les irrégularités dans le système de satellites ont commencé il y a 2 mois en Israël, à Chypre et en Grèce. Le système de défense aérienne russe a été suspecté depuis la Syrie, bien que Moscou nie toute implication.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !