Israël a annoncé :  » Les femmes éthiopiennes enlevées et torturées qui se sont enfuies en Israël ne seront pas expulsées »

Le mois dernier, le media Kan a publié l’intention d’Israel d’expulser des Éthiopiennes qui, en route vers Israël, ont subi le commerce, le viol et la torture et sont en Israël depuis 10 ans, ce qui a eu un effet de choc dans le pays.
Suite à cette révélation, les victimes de traite, de viol et de torture destinées à l’expulsion ne seront pas expulsées tant que le ministre de l’Intérieur ne se prononcera pas sur leur cas. Lors d’une discussion spéciale au sein de la sous-commission de la Knesset sur la traite des êtres humains, Michal Yosefov, un représentant de la Population and Immigration Authority, a présenté la décision. En septembre, Shirley Berkovich a annoncé l’intention d’Israël d’expulser les 27 femmes qui ont été enlevées d’Éthiopie, vendues à des trafiquants d’êtres humains en Égypte et relâchées après avoir été torturées à la frontière avec Israël.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Yosefov a déclaré lors de l’audience : « Nous avons rassemblé les données personnelles et cette question sera sur le bureau du ministre de l’Intérieur et il l’examinera en tant que demande collective ou individuelle. Une fois que nous aurons pris la décision du ministre, nous saurons quoi faire et quelles sont nos implications en tant qu’autorité. »

La directrice de l’unité de lutte contre la traite des êtres humains du ministère de la Justice, l’avocate Dina Dominitz, a déclaré qu’il fallait veiller à ce que l’expulsion des femmes ne les mette pas en danger dans leur pays d’origine.

En 2010, 27 filles âgées de 20 à 13 ans ont été enlevées d’Éthiopie au Sinaï. Les filles ont été détenues au Sinaï pendant trois mois dans des conditions difficiles et ont dû payer une rançon pour leur libération. En 2011, les femmes ont été libérées près de la frontière avec Israël et depuis, elles ont établi une nouvelle vie et des familles en Israël.

Ces femmes ne sont pas juives mais chrétiennes, mais elles ont choisi Israel pour fuir les islamistes et dès qu’elles sont arrivées à la frontière d’Israël, l’une d’entre elle a vu les soldats israéliens, et ce fut pour elle la fin de l’enfer : « Merci Israël, c’est Israël qui m’a sauvé et donné une famille aujourd’hui et un travail ».

Publicité 

Le ministère de l’Intérieur a émis des ordres d’expulsion des femmes vers l’Éthiopie, où elles sont menacées d’expulsion, de boycott, de pauvreté et de mort.

«Nous avons marché environ quatre heures, je n’ai pas compris que j’étais en train d’être enlevée. Tout était sombre, ils m’ont mis dans une pièce et m’ont enfermée», a déclaré Desta, l’une des victimes. «Au Sinaï, ils ne m’ont pas laissé dormir pendant trois mois, ils nous battaient quand nous étions debout sans vêtements», ont déclaré deux femmes. Certaines des preuves sont particulièrement choquantes : «J’ai passé trois mois avec un seul vêtement. Ils nous ont violées. C’était comme un jeu pour eux.» «Ils nous ont battus avec un fer à repasser. Nous sortez une par une, et nous placer au soleil – tous les jours. « Nous devons payer. Nous avons été menacées de vendre des parties de notre corps. »

Le président de la sous-commission sur la lutte contre la traite des femmes, le député Merav Michaeli du parti travailliste qui a lancé le débat, a déclaré : «C’est un cas unique par sa gravité et le niveau de choc qu’il évoque en chacun de nous. « Dès que possible, nous mettrons fin à cette saga. Et au-delà de la loi, il convient que l’État d’Israël fasse preuve d’humanité face aux femmes qui ont été littéralement corrompues par le commerce et la torture ».

Pour rappel, ces femmes n’ont pas été torturées et violées en Israël mais entre l’Ethiopie et le Sinaï.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦