Simultanément au sommet largement médiatisé entre la Russie, les États-Unis et Israël, le président du Chili a effectué une visite officielle dans le pays, et a réussi à « offenser » le ministère des Affaires étrangères en Israël.

Sebastián Piñera a immédiatement identifié sa visite comme étant un voyage en Israël et auprès de l’Autorité palestinienne. Auparavant, le Chili avait reconnu l’État palestinien.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Hier, Piñera a visité le mur des lamentations et le mont du Temple. Il n’y a pas eu de problème pour visiter le Mur des Lamentations. Il a joint des notes d’enfants chiliens de l’école Anne Frank, signé le livre pour les visiteurs d’honneur, où il a appelé à la paix.

Sebastian Piñera s’est rendu ensuite au Mont du Temple accompagné de responsables palestiniens, pour lesquels l’ambassadeur du Chili avait déjà été réprimandé par le ministère des Affaires étrangères israélien.

Le ministre israélien Katz a déclaré qu’une telle visite « violerait la souveraineté d’Israël sur le mont du Temple et violerait la procédure et l’accord ».

Mercredi, le président chilien se rendra dans les entreprises du secteur de l’agrotechnique et rencontrera Reuven Rivlin. Il rencontrera Benjamin Netanyahu dans la soirée et dînera chez lui.

La position de Piñera a été maintes fois exprimée par lui. Il estime que le renforcement des liens avec Israël ne contredit en aucun cas la reconnais-sance de la Palestine et le renforcement des relations également avec elle.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !