Israël rompt ses relations avec la Pologne en réponse à une loi « antisémite et immorale »

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a réagi extrêmement vivement à l’ approbation définitive de la loi polonaise sur la restitution des biens des victimes de la Shoah par le président Duda : il a ordonné le rappel du représentant israélien de Varsovie « pour des consultations à durée illimitée » et a recommandé à l’ambassadeur de Pologne de ne pas retourner à Tel-Aviv.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Aujourd’hui, la Pologne a adopté, et pas pour la première fois, une loi antisémite et immorale. L’ambassadeur de Pologne devrait utiliser le temps des vacances et expliquer aux Polonais à quel point l’Holocauste est important pour les citoyens d’Israël et à quel point il est intolérable pour nous de ne pas tenir compte de la mémoire des victimes et de la mémoire de l’Holocauste », a déclaré Lapid. .

Le ministre des Affaires étrangères a promis qu’Israël ne se limitera pas à une rupture diplomatique et prendra de nouvelles mesures réciproques en coordination avec les Américains.

🟦 ANNONCE 🟦

« Aujourd’hui, la Pologne est devenue un État antidémocratique et non libéral qui ne respecte pas la plus grande tragédie de l’histoire de l’humanité », a annoncé Lapid. « Le monde ne doit pas se taire. Israël et le peuple juif ne resteront certainement pas silencieux », a menacé le ministre des Affaires étrangères.

 
🟦 ANNONCE 🟦