Kikar Shabath

La loi sur les caméras vidéo dans les bureaux de vote n’a pas été adoptée à la Knesset lors du vote en première lecture. La plupart des députés présents (58) ont soutenu le projet de loi du Likoud, mais la coalition n’a pas pu obtenir une majorité de 61 voix.

Avant le vote, le président de la Knesset, Edelstein, a averti qu’il fallait une majorité de 61 voix pour approuver le projet de loi. Le conseiller juridique de la Knesset, a déclaré qu’une majorité spéciale du Parlement devrait voter pour la loi sur les caméras vidéo à chaque lecture. La loi est adoptée pendant la période de transition précédant les élections, ce qui impose des restrictions spéciales au processus législatif.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les partis d’opposition – Kahol-Lavan, Avoda, MERETS, Liste unifiée – n’ont pas participé au vote. Avigdor Liberman ne s’est pas présenté au vote. Selon Haaretz, il ne voulait pas y prendre part, le Likoud ayant exigé un vote par appel nominal.

La discussion du projet de loi a été accompagnée d’incidents. Ainsi, le chef du bloc arabe s’est approché du chef du gouvernement et a fait mine de le filmer à l’aide de la caméra de son smartphone. Netanyahu s’est éloigné, mais Ayman Odey l’a suivi obstinément avec son appareil. A la fin, Ayman Odey a été sorti de la salle. « Soudain, il a eu des problèmes avec les caméras », a tweeté plus tard le politicien arabe.

Lors de la discussion, Netanyahu a déclaré que « si Liberman tenait sa promesse d’il y a quelques jours et ne recommençait pas, la coalition serait en mesure de faire voter une loi à une large majorité ».

Le journal cite des sources du Likoud qui estiment qu’il était clair que la loi échouerait, à cause du boycott de Liberman qui est aussi la cause de ces nouvelles élections.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !