La nuit avant Noël, version iranienne …

Jonathan Schanzer, vice-président principal de la recherche à la Fondation pour la défense des démocraties, a créé cette version mise à jour du célèbre poème « Une visite de Saint-Nicolas », avec un peu de torsion :

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

C’était la nuit avant Noël, quand dans toute la région ;
Pas une créature ne bougeait, sauf la légion étrangère de l’Iran ;

Les missiles qu’ils ont placés au Moyen-Orient avec soin,
Dans l’espoir que la Force Qods
serait bientôt là ;
Les armes étaient nichées
tous bien à leur place,
Alors que les visions de la guerre
mettez des sourires sur leurs visages ;

En Syrie, les bombes éclatent
avec un terrible claquement,
Alors que l’ONU s’installe
pour une longue sieste d’hiver.
La guerre continue,
La Russie sème plus de confusion.
Plus de ventes de S400 sont inévitables.

Trump de la Maison Blanche tweetant « Retrait de la Syrie ! »
L’empreinte de l’Amérique devient de plus en plus petite.
Ce que Biden fait ensuite,
personne ne sait.
Mais la peur est un accord qui donne du pouvoir à ces ennemis.

Publicité 

Alors qui à mes yeux émerveillés devrait apparaître,
Esmail Ghani, de la République de la Peur.
C’était Qassem,
si vif et rapide.
Mais les drones américains ont rapidement travaillé.

Maintenant c’est sur Ghani
de continuer le jeu.
D’une certaine manière, il est différent,
mais avec le même paquet d’armes
il apporte son sac,
C’est un marchand de la mort,
et le remords lui manque.

Mais ses yeux n’ont pas ce scintillement.
Il n’est pas aussi sournois.
Soleimani est celui pour qui le guide suprême pleure.
Pourtant, le plan est en place
et son contrôle s’étend,
avec les groupes terroristes
que l’Iran commande.

Pour lutter pour la cause,
un par un, ils sont tous venus.
Ghani siffla et cria :
et les a appelés par leur nom ;
«Maintenant, Hezbollah ! Maintenant, Hamas !
maintenant, milices chiites !
Ces routes aériennes de Mahan
sont tellement méfiantes !

À la frontière avec Israël !
À travers les tunnels, nous ramperons !
On peut aussi frapper l’Arabie !
Bombe partout !  »
Les réfugiés frissonnent
au milieu de la neige fraîchement tombée,
Le pont terrestre levantin,
Qui continue de croître.

Le plan du CGRI,
C’est aussi clair que possible.
Ce sont des munitions de précision
Mais il n’y a rien à voir.
Tout est sous terre,
Tout est hors de vue,
Les boucliers humains seront touchés
Mais l’Iran s’éteint.

C’est Noël demain
Personne ne parlera de ce sort
JOYEUX NOËL À TOUS,
ET A TOUS UNE BONNE NUIT !

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦