La reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté d’Israël sur le Golan est-elle un geste capital ?

La déclaration du président des États-Unis sur son engagement à reconnaître la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan après 52 ans de victoire et de présence israélienne peut entraîner des interrogations ? En avons nous réellement besoin ?

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Certains ont suspecté une aide indirecte de Trump pour Bibi pendant la campagne électorale mais cette dernière excuse a été vite éclaircie avec le message de Trump sur Twitter « Cette décision n’a aucun lien avec l’actuel Premier ministre ».

Il convient de noter qu’au cours des dernières semaines, le nombre de voix à Damas s’est accru, réclamant le retour du Golan par la force, et il est fort possible que le moment de la déclaration symbolise l’engagement inébranlable des États-Unis de se tenir à leurs côtés dans toutes les conditions. Même en cas de guerre…

L’évaluation est que, l’axe du mal et les Iraniens à sa tête s’abstiendront de provoquer les hauteurs du Golan, ou du moins dans un avenir proche.

En ce qui concerne les envois d’armes, de l’Iran en Syrie, Israël ne semble pas avoir l’intention de rester les bras croisés.

Publicité 

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦