La société Aura va construire un quartier près de la mer de Galilée au prix de 2 millions de shekels par villa

Aura établira le projet d’expansion de la localité de Karkom, au nord de la mer de Galilée. Le projet comprendra l’ajout d’environ 200 maisons individuelles sur des parcelles d’un demi-dunam, dont 100 parcelles seront commercialisées dans la première phase.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La décision concernant le projet a été prise il y a une dizaine d’années. Maintenant, avec la demande croissante de maisons d’habitation en maisons individuelles également dans les localités rurales du nord, et en raison du vieillissement de la population dans la localité existante, une décision conjointe a été prise par Aura et le Conseil régional de Mevoot Hermon pour promouvoir la projet. Aura a l’intention de commencer à commercialiser les parcelles dans environ quatre mois, lorsque les prix atteindront environ 2 millions de shekels par parcelle et par maison.

Les acheteurs potentiels devront d’abord passer par un comité d’introduction dans la localité, puis un comité d’admission au sein du conseil, après avoir terminé ces étapes, ils seront référés à l’Autorité foncière israélienne en faveur du paiement du terrain, et pourront plus tard aller de l’avant avec l’entreprise entrepreneuriale. Aura entend proposer plusieurs modèles de maisons dans une superficie bâtie de 120, 160 et 200 mètres carrés sur des parcelles d’un demi-dunam, et c’est aussi celle qui réalisera l’aménagement du nouveau quartier qui compte environ 150 familles.

Le secteur rural-agricole dans la zone de la mer de Galilée et du nord (à l’exclusion des hauteurs du Golan) est divisé en deux conseils principaux, le Conseil régional de Haute Galilée, qui compte environ 29 kibboutzim, et le Conseil régional de Mevoot Hermon, qui comprend les moshavim et les établissements communautaires. Crocus est la plus méridionale des localités de Mevoot Hermon.
Parmi les villes du conseil municipal de Mevoot Hermon, qui ont une population totale d’environ 7 500 habitants, Karkom est également l’une des rares localités où l’expansion peut être réalisée à une si grande échelle, avec le plan directeur permettant la construction de 200 maisons dans la vallée de Beit Tziida, adjacente à celle-ci, le moshav Almagor est associé au conseil de la vallée du Jourdain et la communauté Had Nes est associée au conseil régional du Golan.

Aura est spécialisée dans la rénovation urbaine et détient un total de 50 projets pour la construction de 23,8 mille logements et 26 000 mètres carrés d’espace commercial, 40 projets sont dans le domaine de la rénovation urbaine qui permettront la construction de 19,2 mille logements. Ils sont destinés aux propriétaires d’appartements dans le cadre de projets d’expulsion de construction, et sur ce nombre, 2 749 appartements seront commercialisés et vendus.

Publicité 

Benny Ben Mubhar, chef du conseil de Mevoot Hermon depuis 2002, a expliqué dans une conversation avec Calcalist que l’une des raisons de l’expansion est maintenant le vieillissement de la population dans le règlement. Les jeunes ont donc pensé que nous aurions raison d’agrandir, il était temps de développer cette ville. « 

Selon lui, au-delà de Karkom, il y a aussi un plan dans les moshavim Amnon et Kahal, et ce sont des extensions finales, tout comme les moshavim Dishon et Yuval. « Nous connaissons une demande et je pense que nous aurons un boom. Les expansions incluent à la fois des locaux et des étrangers. »

Yaakov Atrakchi, propriétaire et PDG d’Aura : « Une maison individuelle est devenue un produit unique, et à l’avenir, il y aura de moins en moins de tels projets en raison du besoin de construction saturée, en raison du manque de terrains. Crocus est l’un des rares endroits où un quartier entier de plain-pied avec un haut niveau de développement peut être construit. Il y a une grande demande d’appartements dans le nord. »

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦