Le système de drones pour la lutte contre les multicoptères, mis au point par la société israélienne Raphael, a aidé la police britannique à faire face aux vols de drones et à reprendre les vols à l’aéroport de Gatwick. Cela a été rapporté à la fin de la semaine par les journaux britanniques.

Le journal Daily Mail écrit que l’armée britannique a acheté cette année six de ce systeme israélien pour un total de 15,8 millions de livres. Ils sont aussi implantés en Irak, où l’armée américaine a neutralisé avec succès les petits drones des terroristes de l’État islamique.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La publication explique que le radar du système israélien identifie les drones dans un rayon de 10 km maximum. Ensuite, l’installation envoie des signaux à l’unité de contrôle de l’appareil et vous permet de prendre le contrôle et de faire tomber le multicoptère au sol.

Ils notent que l’installation dispose de deux modes de fonctionnement: l’un pour la «destruction douce», c’est-à-dire l’interception et l’atterrissage, et l’autre pour la destruction directe de l’appareil par un pistolet laser. Les Britanniques ont acheté la première option.

Le coupable du Royaume-Uni était un résident de 47 ans de la ville voisine de Paul Gate. Sa principale passion était de lancer divers appareils radiocommandés. Au début, il jouait avec des voitures télécommandés, puis il est passé aux hélicoptères et, finalement, il a acheté des multicoptères. En raison de ses farces, environ 1 000 vols ont été annulés et 140 000 personnes n’ont pas pu prendre leur avion à temps à la veille de Noël.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !