La version syrienne de l’incident du Golan : « Des Israéliens ont tiré sur des paysans ordinaires »

Après que les forces de Tsahal ont tiré hier sur quatre Syriens à la frontière syrienne sur les hauteurs du Golan, que l’armée considérait comme des membres ou des complices probables du Hezbollah, qui ont jeté des objets suspects vers le territoire israélien, la Syrie a présenté sa version de ce qui s’est passé.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

L’incident s’est produit hier après-midi lorsqu’une unité de Tsahal dans le Golan près de la frontière a été alertée – des observateurs ont trouvé 4 hommes près de la clôture et lançant des objets vers le territoire israélien. On soupçonnait qu’il pourrait s’agir de terroristes, complices du Hezbollah, puisque des groupes similaires qui ont posé des engins explosifs avaient déjà été remarqués dans la région.

Les soldats ont franchi la clôture frontalière, encerclé un groupe de Syriens et ont commencé à agir conformément au protocole de détention des suspects. Ils ont ouvert le feu et blessé l’un des intrus. Aucune arme n’a été trouvée sur le blessé et il a été transporté par hélicoptère  à l’hôpital Ziv de Safed avec une grave blessure à l’abdomen. Les trois autres ont pris la fuite.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a publié un article rapportant que, selon des sources sur place, les forces israéliennes ont ouvert le feu sur plusieurs paysans ordinaires qui ramassaient du bois de chauffage dans la campagne de la région de Wadi ar-Raqad, dans la partie ouest de la province de Dar’a . Aucun d’entre eux n’est impliqué dans des groupes terroristes.

Mais pour le porte parole de Tsahal, la situation est bien différente :

Tsahal : Une tentative de lancer des mines sur des soldats de Tsahal le long de la clôture entre Israël et la Syrie a été déjouée

Plus tôt dans la journée, une tentative de blesser des soldats de Tsahal a été déjouée dans la zone le long de la clôture avec la Syrie dans le sud des hauteurs du Golan.

Des soldats d’observation de Tsahal ont repéré des suspects traversant la ligne Alpha et violant la souveraineté israélienne. Les suspects ont lancé des objets suspects vers des soldats des FDI dans la zone le long de la clôture. Une inspection de la zone suggère que les suspects ont lancé des mines antipersonnel sur les soldats.

Vous trouverez ci-joint une explication du commandant du 334e bataillon, le lieutenant-colonel Or Kessler :