L’assassinat de la journaliste Abu Akleh montre qu’Israël sera toujours coupable devant le monde

L’Autorité Palestinienne a déclaré vouloir s’adresser à la communauté internationale pour punir Israël pour la mort de la journaliste Shireen Abu Akleh. Cette demande d’enquête internationale fait partie de la réaction qui s’est manifestée dans la rue et sur Internet quelques heures après la mort d’ Abu Akleh. Cela fait partie d’une accusation plus large qui blâme Israël pour sa mort, quels que soient les détails.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Israël n’est pas dans la même situation que d’autres pays. Cela est dû à un certain nombre de raisons. Ce qu’il est important de comprendre, c’est que le meurtre da la journaliste a été immédiatement imputé à Israël. Ayman Mohyeldin, sur MSNBC, a déclaré que « nous entendons – comme nous l’avons encore fait aujourd’hui – des responsables américains condamnent et demandent des enquêtes sur les abus israéliens. Mais, comme l’histoire l’a montré, la justice est rarement, voire jamais, rendue pour le meurtre de Palestiniens, américains ou non. Mehdi Hasan a également noté sur MSNBC que « Le producteur de Shireen a déclaré à Al Jazeera qu’ils s’étaient identifiés aux Israéliens comme faisant partie de la presse et que les Israéliens leur avaient tiré dessus sans leur demander de partir ou d’arrêter de filmer. « 

Les deux déclarations ont été retweetées par la députée américaine Ilhan Omar. La députée a souligné, après les informations sur l’assassinat du 11 mai, que « [ Abou Akleh ] a été assassinée par l’armée israélienne, après avoir clairement fait connaître sa présence en tant que journaliste. Nous fournissons à Israël 3,8 milliards de dollars par an en aide militaire sans restriction. Que faut-il pour qu’ils soient tenus responsables de ces violations des droits humains ? » Dans le même temps, il a tweeté une demande aux médias pour vérifier les faits des revendications israéliennes. Cette exigence de faits couplée aux affirmations selon lesquelles Israël aurait tué le journaliste illustre ce propos. Israël est coupable du meurtre, avant même que les faits essentiels aient été déterminés. Au moment où ces affirmations ont été faites, il n’y avait eu aucune autopsie et aucune enquête sur qui aurait tiré la balle qui a tué Abu Akleh.

La politicienne américaine Rashida Tlaib a fait des déclarations similaires . « Que la mémoire de Shireen soit une bénédiction et pour la vérité. Que nous mettions fin à la complicité et au soutien des États-Unis au régime violent d’apartheid du gouvernement israélien qui l’a assassinée. » Elle a également retweeté les affirmations selon lesquelles Israël avait tué la journaliste. « Quand le monde et ceux qui soutiennent l’apartheid israélien qui continue de tuer, de torturer et de commettre des crimes de guerre diront-ils enfin ‘Ça suffit’ ? Shireen Abou Aklehelle a été assassinée par un gouvernement qui reçoit un financement inconditionnel de notre pays sans aucune responsabilité. Un journaliste américain clairement identifié avec des lettres de presse a été tué. Ne rien faire ou ne rien dire permet simplement de tuer plus. Que vous soyez palestinien, américain ou non, les tueries financées par les États-Unis doivent cesser », a écrit Tlaib.

La réaction d’Amnesty International à la mort a été plus directe. « Mettre fin à l’apartheid en Israël. Mettre fin à l’apartheid en Israël. Mettre fin à l’apartheid en Israël. Mettre fin à l’apartheid en Israël. Mettre fin à l’apartheid en Israël. Mettre fin à l’apartheid en Israël. Mettre fin à l’apartheid en Israël. Mettez fin à l’apartheid en Israël », ont- ils tweeté.

Sans aucune enquête, ils ont écrit : « Les autorités israéliennes doivent mettre fin aux homicides illégaux, blessures intentionnelles, arrestations arbitraires, tortures et autres mauvais traitements, persécutions et punitions collectives contre les Palestiniens, dont de nombreux enfants. C’est le dernier incident en date… La journaliste palestinienne d’Al Jazeera Shireen Abu Akleh a reçu une balle dans la tête le 11 mai alors qu’elle couvrait une incursion militaire israélienne dans un camp de réfugiés de la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie.

Alors que certains disent vouloir une enquête internationale parce qu’ils ne font pas confiance aux autorités israéliennes pour mener une enquête, d’autres n’ont même pas attendu une enquête pour accuser Israël et exiger ensuite la fin de « l’apartheid » ou le soutien à Israël. Ce récit était déjà établi avant qu’Abu Akleh ne soit tuée. Il est alors placé dans le récit. Le récit est comme une voie ferrée et il n’a qu’une seule destination, qui est le désir de blâmer Israël et de répandre la haine sur Israël, puis tout exemple qui correspond à cela est mis sur la voie.

Le point ici est qu’Israël n’a aucune chance d’être innocent. Peu importe qu’il y ait une enquête internationale car le verdict de culpabilité a déjà été rendu. Contrairement à d’autres pays, Israël n’a jamais la possibilité de faire une erreur ou de prouver son innocence. Omar et Tlaib et quelques autres qui ont attaqué Israël le 11 mai sont probablement conscients que les États-Unis ont mené des frappes de drones qui ont tué des civils. En septembre 2021, les États-Unis ont présenté leurs excuses pour une attaque en Afghanistan qui a tué 10 civils. Omar a tweeté à l’époque          « ‘Désolé’ ne suffit pas. Des milliers de personnes ont été tuées dans des attaques secrètes et inexplicables au cours des deux dernières décennies. Nous devrions exiger des comptes de toutes les personnes impliquées dans cette affaire et une enquête complète sur ce programme et sur l’ensemble du programme de drones. »

L’attaque de drones américains a eu lieu en août 2021. Dans ce cas, les États-Unis ont eu des semaines pour enquêter et déterminer qu’une erreur avait été commise. Omar a condamné les États-Unis, mais sa condamnation était plus judicieuse que ses tweets sur Israël. Il a appelé les personnes impliquées à rendre des comptes. Pour Israël, il s’agit d’une affirmation selon laquelle la journaliste a été tuée « après avoir clairement fait connaître sa présence en tant que journaliste ». C’est ce qui s’est passé ? Sait-on que cela s’est passé le 11 mai, quelques heures après que l’information sur le meurtre a été rendue publique ? Omar veut rendre compte du soutien militaire américain à Israël. Cela ne donne même pas à Israël le temps d’enquêter. C’est une affaire ouverte et fermée.

Le verdict de culpabilité avant que les détails ne soient connus fait partie du mantra sur Israël et place Israël dans une situation très difficile. Israël peut enquêter sur d’éventuels abus, et Israël a la technologie pour mener des enquêtes. Cependant, il y a un sentiment que si certains veulent des réponses sur la mort, beaucoup ne le font pas. Beaucoup jugent Israël de toute façon. Leurs opinions vont de l’affirmation qu’Israël a « tué » le journaliste à l’affirmation que « l’apartheid » israélien doit cesser. Peu importe si Israël n’était pas responsable ou si Israël a fait une erreur, ou même si un soldat individuel est responsable, c’est juste un autre exemple à utiliser pour critiquer Israël.

Il est parfois difficile de séparer les demandes légitimes d’enquête des affirmations selon lesquelles on ne peut même pas faire confiance à Israël pour enquêter sur cet incident et que l’incident est utilisé pour frapper Israël. Si Israël est mis dans la position que les critiques ne font même pas confiance aux propres conclusions d’Israël sur cette affaire et que seule une enquête « internationale » peut tirer des conclusions, alors comment saurons-nous jamais ce qui s’est passé ?

Les preuves circulent déjà, la nécessité de protéger la scène et de faire une enquête médico-légale de base s’estompe avec le temps. Le manque de coopération des autorités palestiniennes locales n’aide pas. Une enquête internationale mettrait du temps à se mettre en place. L’histoire de ce type d’enquête est qu’elle est lente. À ce moment-là, il n’est pas clair si une telle équipe d’enquêteurs pourrait même venir en Israël parce que, naturellement, Israël ne voudra pas qu’ils viennent. Exiger une telle enquête place Israël dans une situation impossible. Si vous rejetez l’enquête « internationale », cela sera considéré comme une opération de camouflage. Si vous l’acceptez, cela ouvre la porte à plus.

En tout cas, le gouvernement actuel d’Israël, qui est très différent du précédent, a été très direct en voulant connaître la vérité. Cependant, les critiques anti-israéliens ne veulent rien entendre de ce gouvernement. Selon lui, peu importe qu’Israël ait un gouvernement centriste ou de gauche. Cette situation impossible signifie qu’Israël est toujours à blâmer aux yeux de certains critiques. Israël n’a pas besoin de satisfaire de tels critiques, mais essayer de comprendre comment faire face à l’assaut des réactions anti-israéliennes viscérales est l’un des défis difficiles pour Jérusalem. Connaissant ce biais, il incombe à Israël de toujours être très prudent dans les affrontements avec les Palestiniens.

Seth J. Frantzman est correspondant principal au Moyen-Orient et analyste pour les affaires du Moyen-Orient au Jerusalem Post. Il a couvert la guerre contre l’État islamique, trois guerres à Gaza, le conflit en Ukraine, les crises de réfugiés en Europe de l’Est et a également couvert l’Irak, la Turquie, la Jordanie, l’Égypte, le Sénégal, les Émirats arabes unis, l’Ukraine et la Russie.

 



Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.



SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)

   

🟦 ANNONCE 🟦